user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Publié dans : Les articles Culture de Sandrine Milhau

Le Boléro revisité à l'Opéra Garnier

La nouvelle version du célèbre ballet Le Boléro, actuellement à l'Opéra Garnier, est signée Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe dans l'air du temps.

Le Boléro de Maurice Ravel, oeuvre majeure du répertoire classique, a été joué pour la première fois sur la scène de l'Opéra Garnier en 1928. Quelques années plus tard, le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui en donne sa propre interprétation. Marina Abramovic et Damien Jalet ont aussi participé à cette création pour le Ballet de l'Opéra. La musique est d'une importance capitale; un air connu de tous.

Oeuvre majeure du répertoire

Le Boléro de Maurice Ravel est une musique de ballet pour orchestre en do majeur. Depuis sa création en 1928, la musique a été diffusée dans le monde entier, jusqu'à devenir l'oeuvre la plus jouée. Elle connait donc dès sa création un immense succès. Défini comme un «ballet de caractère espagnol», il a été créé sous l'influence de la danseuse Ida Rubinstein. A l'époque, entre Valse et Sonate, le compositeur était à la recherche d'une musique plus rythmée, plus forte. Ainsi, Ravel composa le fameux Boléro.

Le Boléro revisité par Sidi Larbi Cherkaoui, Damien Jalet, Marina Abramovic

Un courant électrique passe. Les mouvements sont fluides et cadencés. La plus grande partie du spectacle est basée sur le groupe. Les danseurs éxécutent les chorégraphies allant au sol, et tournant sur eux-mêmes. Rythme et régularité sont les caractéristiques du travail des chorégraphes. La musique a intensifié l'effet recherché de groupe, de cohésion. Le Boléro, oeuvre mythique, est la première création pour le Ballet de l'Opérade Paris de Sidi Larbi Cherkaoui. Chorégraphe de danse contemporaine, il fait partie de la nouvelle génération de chorégraphe formé par Alain Platel, Ballets C de la B, Anne Teresa De Keersmaeker. Il travaille avec les chorégraphes Akram Khan et DamienJalet entre autres, et crée sa compagnie Eastman en 2010. Son univers bien à lui est chargé d'émotions et de découvertes corporelles. Les mouvements s'enchainent librement laissant parler le corps. La chorégraphie est construite mais la danse est aussi question de respiration.

Les costumes signés Ricardo Tisci de la maison Givenchy

Créateur, Ricardo Tisci a d'abord travaillé pour des maisons de couture prestigieuses: Puma, Ruffo Research, Sophia Kokosalaki, puis travaille sur sa propre collection. Il devient directeur artistique de la maison Givenchy en 2005. Aujourd'hui il oscille entre mode et culture, en signant les costumes des danseurs du Ballet de l'Opéra Garnier du Boléro de Ravel. Il a imaginé avec modernité dans un contexte classique des costumes laissant voir les corps: voiles et transparences.

Directeur artistique de Givenchy, son univers est le luxe, la haute-couture. La finesse ressort donc de son travail. Il recherche la légèreté, jusqu'à, paradoxalement, la nudité: les combinaisons sont de couleur peau, nude en tulle illusion rebrodé de dentelle ivoire, formant un squelette. Les danseurs, dans leur chorégraphie, enlèvent au fur et à mesure leur vêtement. Le spectateur a l'impression que le squelette est en mouvement.

Le créateur a rempli sa part de travail. La magie du tissus, du costume ajoute à la force de la danse.

Le Boléro, de Ravel

Chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui

Opéra Garnier

8 rue Scribe, 75009 Paris

0 892 89 90 90

www.operadeparis.fr

Du 2 mai au juin 2013.

À propos de l'auteur

user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Sandrine Milhau

san11@hotmail.fr

Née le 21/04/1977

OBJECTIF
  • 113

    Articles
  • 3

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!