user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Publié dans : Les articles Culture de Sandrine Milhau

Let's get wasted, exposition des oeuvres de Troy Henriksen.

Les oeuvres de l'artiste plasticien Troy Henriksen sont exposées à la Galerie W, à Paris Montmartre, du 7 juin au 14 juillet 2013.

Troy Henriksen, abandonne la pêche pour l'art. Peintre, plasticien, il participe à différents évènements en France (Festival Art Rock en 2010) et expose en France et à l'étranger. En 2006, il commence à combiner photographie et peinture. Il crée Autoportrait en tant que Rimbaud où il met sa propre photo en fond. L'idée était déjà de se servir d'éléments vivants, de personnages connus et de raconter une histoire.

Une nouvelle série Let's get wasted

Avec Let's get wasted, Troy Henriksen s'engage à montrer une autre facette de son travail artistique. Il mélange les supports en créant des peintures photographiques, des collages et ajoute des mots à l'image. Entre la figuration libre et le street-art, ses oeuvres interpellent le spectateur qui recherche des significations.

Caractéristiques des oeuvres

Artiste permanent de la Galerie W, située à Montmartre et avenue Matignon depuis peu, il vit et travaille à Paris. Il réalise des oeuvres sur plexiglas et altuglas (support fragile et transparent). Son Art est avant tout instinctif, il travaille dans l'instant.

Une combinaison: photographie/peinture

Ses toiles représentent des villes, des personnalités, ses parents. Il se sert de la vie quotidienne, de la famille, du travail, des fêtes... Ce mélange peinture/photographie apporte plus de profondeur au travail de Troy. Chaque toile doit raconter sa propre histoire et a un univers bien différent. Ce travail cognitif renvoie à des expériences. Chaque toile doit raconter sa propre histoire et a un univers bien différent. Il n 'y a pas de lien entre elles. Ce travail cognitif renvoie à des expériences. L'écriture poètique est à déchiffrer.

Self portrait after me Burq

Commentaire: « Fiding my inner super hero. Good by evocation, divorce, plagiarium. Eterna force within. » (Trouver mon super héros. ...Eternelle force... »

Some one to watch my back

Commentaire: « The past comes to find us and it does. »

Soul kitchen

Commentaire: « Smoothies at midnight... »

Interview

-Suite101: Quand avez-vous commencé la peinture?

J’ai peint dès ma naissance, mais j’ai arrêté à 13 ans. A l’âge de 28 ans j’étais très déprimé, sur le point de me suicider. C’est la magie de la peinture telle que je l’avais ressentie étant enfant qui m’a sauvé. Depuis cette nuit, je vis ma vie en tant qu’artiste.

-Suite101: Est-ce une réelle passion au-delà d'un travail quotidien? Avez-vous des références, des modèles?

Je recherche le moment propice, celui où je suis « hyper-conscient », lorsque les couleurs se combinent avec les idées, les pensées, les mélodies... Je sais que l'acte de création est sacré pour le poète quand il se produit.

-Suite101: Pourquoi avoir choisi ce titre « Let's get wasted »?

J'ai acheté un chapeau sur lequel était inscrit « Let's get wasted (mettons-nous minable) » et j'adore. J'ai grandi dans les années 70-80, j'ai perdu beaucoup de temps pendant toutes ces années où j'étais comme commercial dans le domaine de la pêche, (gâché par la drogue et alcool). Je ne veux plus de cela, ni pêche et ni débauche. J’aimais cette idée simple de s’éclater jusqu’à la fin de la nuit et de ne jamais être sérieux. Mais j'ai finalement réalisé que la vivre s’est également chercher à élever son niveau de conscience. C’est pour cela que j’essaie de faire de chacune de mes peintures une œuvre d’art. Il fallait mieux projeter mes idées noires dans l’art plutôt que dans ma vie.

-Suite101: Quelle est votre technique et où trouvez-vous l'inspiration?

J’apprends la technique au fil de mes réalisations. Je suis autodidacte et j'apprends sans cesse, dès que je peux. J’essaie de me tenir informé, éveillé. J’ai étudié beaucoup de peintres. Je lis énormément et je m’entoure de toutes sortes de personnes. Mes années en tant que pêcheur m'ont rapproché de la nature et cela est très important. Beaucoup de choses m'inspirent, mais avant tout je suis motivé par la joie et l'accomplissement d'un travail artistique méthodique et épanouissant, pour une meilleure compréhension de tout se qui caractérise l'être humain.

-Suite101: Avez-vous des projets, la préparation d'une nouvelle série, un livre, une collaboration?

Mon projet est de garder un travail artistique régulier, qui évoque le sujet universels et d’actualité qui nous affectent tous. Mais c’est aussi d’essayer en faisant cela d’attirer la lumière sur des idées précises, tout en ayant du plaisir à le faire. La peinture, la musique, les films, les livres… je vais essayer d’aller de l'avant. Je vais essayer de manger sainement, d’avoir une bonne hygiène de vie, d’être un bon père et un bon ami pour les gens qui m’entourent.

« Let's get wasted », Troy Henriksen,

Galerie W, Landau

44 rue Lepic, 75018 Paris

Tél: 0142548024

Du 7 juin au 14 juillet 2013.

Vernissage mardi 11 juin 2013.

info@galeriew.com

www.galeriew.com

New man new identity

Critères éditions

Premier ouvrage consacré à Troy Henriksen,

Bilingue français – anglais.

À propos de l'auteur

user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Sandrine Milhau

san11@hotmail.fr

Née le 21/04/1977

OBJECTIF
  • 113

    Articles
  • 3

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!