Exposition des oeuvres de Samuel Benchetrit à la Galerie W.

Les oeuvres sont exposées pour la première fois à Paris. Samuel Benchetrit, réalisateur, auteur est aussi un artiste peintre permanent de la Galerie W.

L'exposition, prévue du 19 mai au 1er juin 2012, est donc très attendue. Il faut entrer dans un univers, celui d'un génie qui multiplie les activités artistiques.

Proche d'une écriture assez brute et crue, le trait de crayon est complexe et riche en émotions. Les tableaux sont grands formats. Ils sont parfois annotés et comportent un titre.

Ainsi, le spectateur possède une référence, peut chercher le "sens" des oeuvres qu'il contemple. Des figures anthropomorphes en font parties. Les espaces donnent une impression d'abandon. Les couleurs variées construisent l'ensemble, et les dessins sont souvent annotés.

Ouest (Acrylique et mixte sur toile/ 130x87 cm/2011).

Diversités des arts.

Réalisateur, acteur, scénariste, auteur et peintre, Samuel Benchetrit est un touche tout. A la manière des artistes, il faut s'exprimer avec une plume, une voix, une caméra. Les oeuvres exposées sont le reflet de ce mélange des arts. On y trouve des mots, des superpositions, des images floues.

Je vois flou les terrains vagues (Acrylique sur toile/130x87 cm/2011).

Cinéma, littérature, peinture.

Samuel Benchetrit écrit son premier roman en 2000, Récit d'un branleur . Il y décrit une société assez sombre et entrecoupe son ouvrage de passages autobiographiques. Nous sommes purement dans la fiction, quand il réalise en 2003, un premier long-métrage, Jan is et John . Les différentes oeuvres dans les divers domaines sont reliées par des thèmes : la musique, la société, la dureté de la réalité, la fragilité. Il utilise parfois l'ironie sous fond de poésie. Il faut aussi noter l'écriture de la biographie en cinq tomes : Chroniques de l'Asphalte , publiés en 2005, 2007, et 2010. Avec l'écriture de la pièce Comédie sur un quai de gare , on aborde un univers plus léger. Il en est de même pour les réalisations cinématographiques, J'ai toujours rêvé d'être un gangster , en 2008, ou encore Chez Gino , réalisé en 2009.

Les titres sont plus crus en peinture et en littérature. Le Coeur en dehors est le dernier romain écrit par Samuel Benchetrit. On entre dans un univers plus vrai, plus près des émotions, car l'artiste utilise le langage "parlé" et le dessin, formes plus intime.

Existe-t-il un lien entre le cinéma et la peinture?

Dans les différents tableaux, un ou plusieurs personnages sont dessinés, puis on trouve un mot, une phrase. Les couleurs se superposent. American writer (Acryliques sur toile/195x130 cm/2011), certaines figures sont effacées et masquées par une couleur, des traits traduisent la souffrance. La plupart des tableaux représentent l'enfance, la banlieue.

I love most people ( Tryptique/82x198cm/Pastel gras sur papier/2011), représente un portrait de femme en trois exemplaires, inspiré de ses voyages en Polynésie. Cela pourrait être un lien avec le cinéma, car il y a trois états, trois visages, trois émotions.

Un e vision de la société à travers les oeuvres.

L'artiste met sur la toile son ressenti, ses émotions, ses pensées. Il y a dans les différentes toiles une superposition de peintures, voire des mélanges de couleurs et des références à des auteurs, des poètes connus:

Pas de prière pour triste corps en bière (Acrylique sur toile/162x130/2011).

A la façon d'un écrivain, l'artiste peintre nous parle, son oeuvre devient la traduction d'une pensée. Les messages sont partout. C'est pourquoi l'on peut s'attarderait sur chaque projet, recelant une réelle complexité.

Exposition des oeuvres de Samuel Benchetrit

Du 19 mai au 1 juin 2012.

Galerie W, Eric Landau

44 rue Lepic, 75018 Paris

Ouvert tous les jours de 10h30 à 20h.

Tél: 0142548024 info@galeriew.com

www.galeriew.com

Sur le même sujet