"Eyes Wide Shut" : exposition photographique de Marc Lagrange

Le photographe Marc Lagrange expose à la Galerie Bortone, dans le quartier de Saint-Germain des près, dans le 6e arrondissement, à Paris.
Advertisement

La galerie, connue pour ses différentes expositions de photographes de renom, est recouverte de photographies, de silhouettes féminines mises en scène. Avec toute la sensibilité d'un artiste, Marc Lagrange trouve l'inspiration chez la femme.

Marc est originaire de Belgique. Il partage son temps entre son studio à Bruxelles et les lieux des différentes expositions.

Sensualité et beauté: portrait et nudité

Erotisme, sensualité sont les qualicatifs principaux de ces photographies de femmes, des portraits et des nus. Le photographe est attiré par la beauté. Dans un environnement plutôt luxueux, intime, il crée des mises en scène où ses muses sont des plus sensuelles. Les femmes sont attirantes et mystérieuses. Il y a un côté attirant. Au delà de la réalité, Marc Lagrange recherche le rêve et la fantaisie.

Technique photographique

Marc Lagrange fait des tirages argentiques. En conservant le cadre du polaroid, il a créé son style. Il utilise également la platine, technique de tirage des photos. Il s'agit de mélange de poudres qui donne à la photo un grain particulier. Le corps est au centre de son travail. Il recherche le bon angle et de nouvelles perspectives.

La réflexion du photographe

Les idées naissent subitement. Interpellé sur le moment, l'instant est important. Les images sont dans sa tête. Le photographe est très précis dans ses mises en scène. Marc Lagrange est publié dans de nombreux magazines de mode.

Il a récemment exposé à la Galerie Paul Janssen à Grimaud et à l'occasion d'une rétrospective, à la Young Gallery à Bruxelles. (" Extra Large Marc Lagrange ") et à la Galerie Pien Rademakers, Solo Expo , en août 2012.

XXML... , Les livres photographiques

Plusieurs livres ont été publiés: Polarized publié chez Ludion, en 2009, Chateau Lagrange (Photomuseum Antwerpen, 2006), Lust (Tectum, 2008) , XXML,édité par lido, en 2011.

The Platinum Collection , représente 20 ans de travail, (print 40x55 cm, 400 pages).

Marc Lagrange a réalisé un clip vidéo: Louisa's Bolero pour l'artiste Liesa Van der AA. Il réalise aussi un film And then God created...women , en 2011.

En 2013, un Art Book sera publié dans 80 pays.

Il expose dans le monde entier, à Amsterdam, en Allemagne, en Belgique, en Italie, en France et aux USA.

Interview

-Suite101: Comment avez-vous commencé la photographie?

ML: J'ai commencé la photographie à l'âge de 7 ans. Grâce à un jeu sur une bouteille de "Sprite", j'ai gagné un appareil photo. Depuis ce jour, je fais des photos. Je l'ai concervé. C'était mon jouet préféré. Lorsque j'étais ingénieur en Belgique, je voyageais beaucoup. Je prenais donc des photos aussi souvent que possible. C'est devenu une réelle passion. Ma rencontre avec une femme, une compagne, a été déterminante. Elle m'a permis de faire de cette passion mon métier. J'ai donc réalisé des photos de publicité, des commandes. J'ai tout appris moi-même. De grands photographes, comme Helmut Newton ou Irving Penn, m'ont toujours fait rêver. Aujourd'hui je fais mon propre travail. Je vis mes rêves à travers mes photos.

-Suite101: De nombreuses expositions et publications de livres photos, où trouvez-vous l'inspiration?

ML: J'ai des aspirations. Je suis inspiré par Fellini, par les médias, par le monde qui m'entoure. J'aime provoquer sans blesser. Les thèmes varient. Parfois je travaille autour d'un sujet plutôt sérieux, l'église, puis sur un sujet plus sensible comme la femme après 40 ans. J'ai envie de montrer que la beauté peut être éternelle. Je fais mes propres mises en scène. Un film défile en permanence dans ma tête. A certains moments, je m'arrête et je capture l'instant.

-Suite101: Le choix du titre de l'exposition "Eyes Wide Shut" est-elle une idée de vous? Faites-vous référence au film de Kubrick?

ML: Oui, totalement. Je fais référence au film de Stanley Kubrick. C'est un univers bien particulier qui correspond à ces tirages. Cela vient surement de l'atmosphère, de l'ambiance feutrée, de l'érotisme. Dans cette exposition, plusieurs séries sont mélangées.

-Suite101: Les caractéristiques de votre travail sont l'érotisme, la sensualité, l'animalité, la nudité...où situez-vous la beauté? Quels sont vos critères?

ML: Je situe la beauté dans chaque être humain. C'est une beauté profonde. J'ai un rapport d'amitié avec le modèle avec qui je travaille. Il faut instaurer un climat de confiance. Mon objectif est de capturer l'image. Pour moi, la beauté est dans le regard. Il y a beaucoup de force et de profondeur. J'aime la sensualité. Je fixe le regard de la personne que je photographie. C'est ce qui me caractérise. La lumière est très importante. J'aime travailler avec des caméras anciennes, "plat", avec le polaroid. Dans les photos, on retrouve souvent une structure. J'ai eu l'idée de laisser les marges des photos polaroids. C'est devenu ma signature. Le platine est une technique de tirage que j'utilise. Les images sont tirées sur papier, avec trois nuances de gris. La technique est très complexe mais chaque image est unique. Les tirages platines donnent beaucoup de profondeur au regard. Ils sont hors du temps, "timeless".

-Suite101: Dans vos photographies et mises en scène, faites-vous référence à des peintres, à des réalisateurs, voire à des photographes?

ML: Oui, je fais des références en permanence. Ma plus grande inspiration vient des photos d'Irving Penn. Je pense aussi à Helmut Newton, Peter Beard, Richard Avedon. J'aime aussi la sculpture et l'architecture. Lorsque j'ai réalisé une vidéo pour un parfum "Super trash", j'ai fait appel à mon imagination. L'immeuble où nous avons tourné m'a inspiré. J'ai pensé immédiatement à des films sur la mafia et d'autres ambiances étranges. J'ai beaucoup d'admiration pour le réalisateur Fellini. Tous ces films sont captivant et attisent ma curiosité d'artiste.

-Suite101: Pourquoi avoir réalisé un livre de photos géant?

ML: " XX" signifie mes 20 ans de travail de photographe en lettres romaines et ML, mes initiales. Le livre est édité chez Lido, une maison d'édition belge. Le nouveau livre photographique prévu pour 2013 sera édité chez Te Neus, une grande maison d'édition de livre d'art en Belgique.

-Suite101: Quelle est pour vous l'oeuvre la plus marquante de votre travail?

ML: "Rwanda Girl", la photo d'une femme, belle par sa simplicité. C'est le portrait d'une femme noire, portant une fourrure blanche autour de la tête. Pour moi, elle est très jolie. Lorsque j'ai pris cette photo, je n'avais pas préparé de mise en scène. Il s'agit ici de l'instant. J'attendais, ce jour là, un mannequin pour réaliser une photo de commande publicitaire. Cette photo m'a confirmé que je voulais réaliser plus de projets artistiques personnels.

Eyes Wide Shut , photographies de Marc Lagrange

Galerie Corrado Bortone

13 rue Mazarine, 75006 Paris

Exposition de septembre à Octobre 2012.

Vernissage jeudi 20 septembre 2012.

www.bortone-art.com

www.marc-lagrange.com

Advertisement
1

Culture