Lady Linn and her Magnificent seven en concert à Paris.

Le concert a lieu au Café de la danse à Paris, le 8 juin 2012. « No goodbye at all » est le deuxième album pop de la chanteuse qui mélange les genres.
3

Lady Linn, des débuts prometteurs.

Talentueuse, Lady Linn, de son vrai nom Lien De Greff commence fort. Les mélodies et les textes font swinguer toutes les générations. Frais, actuel et entrainant, sa voix nous convainc.

La création du groupe Lady Linn and the magnificent seven.

Chanteuse de soul belge, Lady Linn est bien entourée. Un groupe d'hommes en costumes l'accompagne, jouant tous d'un instrument: saxophone, trombone, trompette, contrebasse, piano, batterie. Les Magnificent Seven sont Yves Fernandez, Frederik Heirman, Christian Mendoza, Marc De Maeseneer, Sara Meyer, Matthias Standaert et Koen Kimpe. Le genre musical impose la constitution d'un groupe et cela fait l'originalité de Lady Linn.

Le genre musical.

La musique est un mélange de genre, à la fois soul, pop et bossa brésilienne, le swing prédomine. Les cuivres se font entendre. Lady Linn a su créer une musique bien à elle en mélangeant les genres. Les mélodies sont entrainantes et sa voix touchante.

Un premier album, Here we go again , enregistré à Paris en 2009.

Dès son premier album, classé dans le genre swing jazz, Lady Linn a pris le chemin des studios parisiens pour enregistrer. Il a été enregistré avec Renaud Letang. Les chansons sont Here we go again , I don't wanna Dance ...avec ce titre Lady Linn a remporté le prix de Meilleure artsite féminine aux The Music Industry Awards en 2009 et 2010 en Belgique.

No goodbye at all... , deuxième album.

No goodbye at all... est un album plus pop. Il est sortie le 19 mars 2012.

ITW:

-Pouvez-vous me parler de vos débuts dans la musique? Quel est votre meilleur souvenir?

Lady Linn: Je joue du piano depuis l'âge de huit ans. Mes grands parents ont un piano et un orgue, et mon grand-père joue de la clarinette. Ainsi la musique est dans ma vie depuis mon plus jeune âge. J'ai tellement de bons souvenirs qu'il m'est difficile de vous en raconter un. Cependant, je garde un très bon souvenir de mon oncle qui me joueait de la guitare électrique quand j'étais petite. C'était si bien.

-Pourquoi avez-vous choisi la musique? Quelle est votre idole? Qui vous a donné envie de faire ce métier?

Lady Linn: Je n'ai pas réellement choisi la musique, la musique m'a choisi. J'ai toujours chanté les airs que j'entendais à la radio, joué du piano et dansé. Suivre des cours de musique à l'école était pour moi une évidence.

Je n'ai pas vraiment d'idole. On peut dire que Feist est mon idole du moment.

-" Swing Jazz" vous parlez de ce genre de musique pour votre premier album. Dans quel genre vous classez vous?

Lady Linn: Je pense que ma musique est un mélange de différents genres. C'est une musique organique. Je pourrais dire « Jazz/soul/pop ». Tout est fait pour d égager beaucoup d'émotions, il y a le groupe et les instruments accoustiques. Nous avons enregistré avec le Renaud Letang, producteur de musique et réalisateur.

-Dans la "Pop" actuelle vous vous démarquez par votre voix plutôt soul et votre "band" composé de 7 musiciens, pensez-vous apporter un nouveau genre à la musique?

Lady Linn: Je ne pense pas que nous soyons un groupe de musique soul car nous avons beaucoup d'influence jazz aussi. Nous avons commencé comme un petit « big band ». Je ne pense pas que les chansons soient « soul ». Comme je disais, c'est un mélange de différents genres. Nous pourrions inventer un nouveau genre...je ne pense pas...

- Ecrivez-vous tous les textes de vos albums? Pouvez-vous nous parler de "Cry baby", "Good morning", "Always shine" ou encore "No goodbye at all"... titre de votre dernier album? Y-a-t-il un rapport avec votre vie, avec des moments de votre vie?

Lady Linn: J'écris mes propres chansons. Cry baby est une chanson qui relate le fait que parfois nous ne savons pas pourquoi nous pleurons. Nous nous sentons mieux après. C'est un bon sentiment. Always shine est une chanson que j'ai écrit pour mongrand-père quand j'ai appris qu'il était malade. Il aimait vraiment le « swing » et il venait souvent à nos concerts. Cette chanson lui rend hommage. Good morning et No goodbye at all sont des chansons d'amour. Je parle de moments où l'amour s 'en va, du moment où tu dis au revoir à quelqu'un que tu as aimé. No goodbye at all est le titre de l'album car toutes mes chansons parlent de rencontre, d'amour et l'on dit au revoir ou non.

- Vous avez de nombreux concerts de prévu en France et à l'étranger, appréhendez-vous la scène ou est-ce un jeu?

Lady Linn: Je n'ai pas le trac, j'ai juste peur de parler avec le public en français. Mais la plupart du temps, je passe un bon moment avec les magnificent seven et les gens. Ce n'est pas un jeu, c'est très important pour moi. Le moment doit être plaisant.

Lady Linn and her Magnificent seven,

« No goodbye at all... »,

Label Universal music Classics et Jazz.

En concert au Café de la Danse, à Paris, à 20h, le 8 juin 2012.

http://www.ladylinn.be/

Café de la Danse,

5 passage Louis Philippe, 75011 Paris.

Tél: 0147005759

www.cafedeladanse.com

Sur le même sujet