« New York Be CharlElie », exposition à la Galerie W

A l'occasion de la sortie du livre « New York Be CharlElie », l'artiste présente une quinzaine d'oeuvres inédites à la Galerie W à Paris, en octobre.

Artiste aux multiples talents, compositeur, chanteur, auteur, photographe, CharlElie commence par les Beaux Arts et se dirige ensuite vers la musique. Il signe un premier album intitulé « Pochette surprise » en 1978. Il se lance ensuite dans le cinéma et compose la musique du film « Tchao Pantin » en 1983. Ainsi la musique occupe une grande place dans sa vie. Il fait le tour du monde, en donnant de nombreux concerts. CharlElie passe alors de l'expression écrite à l'expression visuelle avec la sortie du livre photographique « New York Be Charl Elie ».

La musique avant tout

Compisiteur et interprète de renom, on se souvient de quelques titres fameux: « Comme un avion sans ailes », « M'enfermer avec toi », « Quelqu'un en moi », « Fort rêveur »... Un poète avant tout. Les mots choisis sont simples et percutants. Souvent appelé « le rockeur au coeur tendre », il joint le rythme et l'expression. Après un premier album, il compose « Poèmes rock » et « Quoi faire », suivis des albums « Solo Boys », « Solo Girls » en collaboration avec Tom Novembre. Les thèmes sont variés: l'amour, la solitude, la tristesse. Il part en tournée dans le monde, en Afrique, en Suisse, en Belgique, aux USA. En 2002, pour ses 20 ans de carrière, il donne un concert à l'Olympia. « New YorCoeur », sorti en 2006, est son dernier album.

Les clichés exposés à la galerie W

CharlElie ne se consacre pas qu'à la musique. Il expose aussi régulièrement les photos qu'il prend en numérique. Autant musicien que photographe ou peintre, certains voient dans ses œuvres de la musicalité. Le thème de cette exposition est New York, la ville, l'urbanisme. CharlElie se plaît à juxtaposer et à mélanger les images de Manhattan, de Harlem et de Brooklyn. Les clichés représentent le monde urbain, la vitesse, la grandeur, la foule...

La sortie du livre de photos « New York Be CharlElie ».

Edité aux éditions du Chêne, le livre comporte de nombreuses photos de New York. Ville photographiée tant de fois, CharlElie nous livre sa vision personnelle. Elle est à la fois attirante et représente l'immensité avec son architecture particulière. Les clichés sont en noir et blanc et en couleurs. Les superpositions incitent le spectateur à réfléchir. Une histoire est racontée. Les photographies sont accompagnées de textes.

Entretien avec Charlélie Couture

Suite101: Artiste aux multiples activités, auteur, compositeur, peintre, photographe... Quel est à vos yeux le lien entre tous ces domaines?

Ch: J'ai tenté depuis trente ans de faire passer l'idée du "multisme". Il faut choisir un moyen d'expression en fonction de ce qu'on a à dire. Il existe souvent une confusion entre artiste et artisan. L'artisan est celui qui tente de mettre en forme la notion abstrait du sentiment en étant surtout à l'écoute de ce qu'on appelle "inspiration".

Suite101: Comment avez-vous eu l'idée de réaliser un livre de photos sur New York?

Ch: J'ai pris plus de 12 000 images depuis que je suis installé à New York. Je suis ravi que le succès du premier livre ait incité les éditions du Chêne à me demander d'autres images. Le rythme, le scénario de lecture est venu de lui-même en complicité avec Nancy Dorking, la directrice artistique.

Suite101: Cette ville a inspiré tant d'artistes photo et autres, qu'est-ce qui vous a marqué?

Ch: Les images photographiques que je travaille sont faites d'amalgames composites. Sortes de mosaïques dans le kaléidoscope de mes visions éclatées. J'aime la vitesse, le mouvement, la lumière et les couleurs saturées de cette ville électrique.

Suite101: Comment travaillez-vous? En simultané ou tout est pensé, calculé? Le travail d'écriture d'un livre photos est-il différent du travail d'écriture de textes de chansons? qu'en pensez-vous?

Ch: Je me promène toujours avec un appareil photo, je prends vite, sans calculer et puis je charge mon computer et le travail d'assemblage commence... J'aime le rapport entre le construit rationnel d'un côté de mon cerveau et l'intuitif de mon autre lobe. En général je fais d'abord et je réfléchis ensuite. En fait je pense quand je fais, et ça vient des fées...des faits et des gestes.

Galerie W, Eric Landau

44 rue Lepic, 75018 Paris.

0142548024

www.galeriew.com

« New York Be CharlElie», Charlelie Couture.

Vernissage le 6 octobre 18h/22h, signature du livre.

Exposition du 6 octobre au 7 novembre 2011.

www.charlElie.com

Sur le même sujet