PAM, Projets art et mode

L' association artistique est destinée aux modèles et artistes.

L'idée de cette association créée en 2008, est d'apporter une aide aux jeunes en leur proposant de réaliser un book de photos. Basé à Paris, le studio photo du Vieux-Colombier, dans le 6e arrondissement, attenant au théâtre, est un lieu agréable disposant d'une cour.

Marc Mouis photographe

Après des débuts au cinéma puis travaillant à l'étranger notamment aux Etats-Unis où il dirige un « Training Center », une « école de mannequins », Marc Mouis revient en France. Il s'associe à Antoine Benoit, producteur de films avec la société Procinex et World production, ex propriétaire du Théâtre du Vieux-Colombier, afin de créer « PAM ».

Le but de l'association est d'aider les jeunes à réaliser leurs rêves. Il s'agit donc de découvrir et de promouvoir des artistes de talents, organiser des évènements culturels, sociaux et artistiques.

Les propositions de PAM

Les possibilités sont multiples. Les jeunes artistes peuvent pour certains, à la façon d'un « Training Center » apprendre les bases du métier ou s'améliorer. Des séminaires sont organisés ainsi que des photo-sessions. Il s'agit de retravailler par exemple la démarche, le « catwalk » et bien d'autres mouvements: les tours, les pivots, les techniques sur le podium... mais aussi être informé sur le rôle du mannequin, l'hygiène alimentaire à avoir, se présenter aux castings. Il faut « vendre son image ». Ainsi, à la manière américaine, on découvre qu'il est préférable de maîtriser plusieurs arts et de se diversifier.

Rencontre

-Suite101: Photographe confirmé, les Etats-Unis puis Paris, comment avez-vous commencé la photographie?

MM: Mon père était producteur de films. J'ai donc été assistant au cinéma, dans les années 80. Je réalisais les photos de plateau. Je côtoyais les acteurs. En 1990, après la chute du mur de Berlin, j'ai travaillé avec une agence française de mannequins qui m'a envoyé dans les pays de l'Est, à Prague, à Budapest. A cette époque là, les mannequins comme Eva Herzigova et d'autres débutaient. Nous avons monté une agence à Prague et j'y ai travaillé jusqu'en 1998. Puis en 1999, je me suis installé aux Etats-Unis en Floride à Tempa où j'ai créé ma propre agence de mannequins avec ma femme. Pendant 13 ans, nous avons organisé de nombreux défilés, des évènements en tout genre. Dans la mouvance de la mode américaine où tout s'apprend, l'agence était un « Training Center ». Ce qui permettait aux filles, aux jeune modèles, d'apprendre leur métier, de s'améliorer et de travailler. Nous organisions régulièrement des défilés.

-Suite101: Classé aujourd'hui dans la photographie de mode, pensez-vous appartenir à un genre?

MM: Je suis effectivement photographe de mode. Je réalise des books pour modèles, acteurs, musiciens, artistes... Mais dans ce monde, tout est question de budget. Donc cela dépend un peu des propositions.

-Suite101: « PAM » est une association basée à Paris. Etes-vous seul l'iniateur de ce projet?

MM: Je ne suis pas seul dans cette association. Je l'ai créée avec Antoine, propriétaire du studio. En créant une association, les coûts sont moindres et c'est plus facile à gérer. Le but est aussi d'aider les gens, les débutants qui commencent dans les métiers artistiques. J'ai créé cette association pour développer aussi des projets photographiques et évènementiels.

-Suite101: Pourquoi créer une association? Quelles sont les difficultés, les conséquences de cette création?

MM: Les difficultés viennent de la concurrence, des autres photographes qui proposent eux aussi leur service. Il faut aimer les gens. Les organismes de casting demandent souvent de l'argent. Dans une association, on ne parle pas trop d'argent. Par ailleurs, j'ai différents projets. Le premier est l'organisation d'un concours.

PAM/ Projet Art et Mode.

www.pamfrance.org

http://photostudiomjm.sharemyartwork.com/

Studio photo, 21 rue du Vieux-Colombier, 75006 Paris.

Sur le même sujet