« Paris Sauvage », photographies de Michel Fraile.

Les clichés sont exposés à la Galerie W, à Paris du 25 novembre au 10 janvier 2011.
2

Le photographe, d'un œil curieux, propose un regard sur le monde. Il donne à voir l'image d'une nature, humaine, fragile, sensible...

Photographe depuis quelques années, Michel Fraile, a différentes activités. Il est avant tout chineur, aventurier, passionné.

Les objets insolites.

Il est attiré par les objets insolites, l'art publicitaire et autres objets de collection. Il a photographié des objets ayant rapport avec l'aéronautique. Tous les univers sont accessibles, Michel Fraile concentre son travail sur un thème en particulier.

Des publications.

De nombreux livres ont été publiés. Le premier s'intitule « Jukebox-Sons et Lumières », publié en 2001, édité aux Editions Ouest France. Puis, il poursuit avec « Air France-Objets du ciel » en 2003 et trois livres sur l'aéronautique, édités aux Editions du Chêne, entre 2005 et 2007: « Concorde », « A380 », « Boeing 747 ».

« Paris Sauvage ».

Aujourd'hui, il présente « Paris Sauvage », un thème photographique intéressant. Il nous fait découvrir des lieux parisiens et ajoute un animal sauvage au paysage. " L'ours au Louvre ", " Le kangourou à la Samaritaine ", " Le tigre devant la Tour Eiffel "... . En véritable metteur-en-scène, Michel Fraile crée une situation. La lumière est naturelle, même de nuit. L'oeuvre revêt un côté surréaliste, voire poètique. Le photographe aime l'inattendu, la spontanéité.

« Ces animaux sont-ils moins à leur place que les humains? L'homme est le dernier singe arrivé, et il sera certainement l'un des premiers à repartir... »

Extrait de la Préface, « Paris Sauvage », Michel Fraile.

Itw:

suite101: -Photographe depuis quelques années, comment avez-vous commencé?

MF : Je pratique la photo depuis très longtemps en amateur. J'avais 12 ans lorsqu'on m'a offert un appareil photo. Le jour de la sortie du premier livre de photos « Juke-Boxes », j'ai commencé à montrer mes images. Cela a plu à mon éditeur, il était enchanté.

Les trajets photographiques sont assez variés. Je suis assez libre dans mes sujets et ma façon de photographier. Je ne souhaite pas avoir de label photographique aéronautique. Les photographies de mes animaux sont empreintes de poèsie. Un regard suffit à une photo. J'ai envie de capter l'essentiel, à travers un regard, la nature.

Suite101: -Quel est votre technique? Comment développer vous vos thèmes: le thème animalier?

MF : Le sujet est venu à moi. Pour le thème animalier, j'ai vu un lion en vitrine et je l'ai regardé intensément. J'exposais à ce moment là. L'idée est apparue: photographier des animaux. Tous les animaux proviennent de la Galerie « Design et nature » à Paris. La propriétaire m'a prêté les animaux pour faire le livre.

Au départ, l'exposition était prévue. Mon éditrice m'a proposé de faire un livre.

Suite101: -Qu 'est-ce-qui vous fascine?

MF : Je suis fasciné par le monde en général, par le partage d'instants, les réactions des gens. J'aime l'imaginaire et je tend au surréalisme. C'est un courant qui m'intéresse. Je ne fais pas les choses pour les garder. J'essaye de partager, de donner et j'écoute les fables que les gens vont créer.

Suite101: - Avez-vous de nouvelles idées ou commandes?

MF : Je me concentre pour l'instant sur l'exposition « Paris Sauvage ». Mon univers est la photo, je ne me projette mais je suis dans l'action.

Livre « Paris Sauvage », Editions du Chêne, novembre 2010.

Exposition « Paris Sauvage », Michel Fraile, du jeudi 25 novembre au 10 janvier 2011.

www.michelfraile.com

Galerie W, Eric Landau.

44 rue Lepic, 75018 Paris.

Tél: 0142548024

www.galeriew.com

info@galeriew.com

Sur le même sujet