Bande Dessinée : le "9ème art" comme spécialité belge à Angoulême

Tintin, les Schtroumpfs, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, Boule et Bill la Belgique est "le pays de la BD au XXe siècle". Révisions pour le festival d'Angoulême.

D'Angoulême à Bruxelles...

Le Festival de la BD d’Angoulême ouvre ses portes à la fin du mois de janvier. 1500 auteurs de près de 40 nationalités y sont représentés. Si l’espace Manga est à lui seul une bonne raison de se rendre à Angoulême ou de consulter le site Internet Mangoulême, l’espace Franquin (pas loin de la rue Hergé…) offre également une exposition à découvrir sur la nouvelle BD belge.

La BD comme patrimoine

Si on assimile la BD à des récits en images, on peut remonter jusqu’à la préhistoire pour parler de la bande dessinée. En effet, il existe une démarche commune entre l'art pariétal et la bande dessinée contemporaine: les bas-reliefs égyptiens et les enluminures médiévales, comme les BD actuelles, racontent une histoire au moyen d'images.

Plus près de nous, les auteurs du XXe siècle sont bien les héritiers des illustrateurs, graveurs et caricaturistes du XIXe siècle.

Une place à part dans l’univers de la BD

Dès les premières années du XXe siècle, les États-Unis font figure de grand espace de la bande dessinée, avec les comics (publications dans les journaux sous la forme d'un strip de quelques cases, revue en feuilleton ou album) à dominante humoristique ou mettant en valeur un super-héros (Flash Gordon, Popeye, Spiderman...).

Depuis les années 1990, la bande dessinée américaine connaît un renouveau grâce au graphic novel, essentiellement introduit par Will Eisner, en 1998, dans son ouvrage Le Récit graphique (traduit en français chez Vertige Graphic). Les comics ont très vite été vus comme un élément majeur de la culture américaine (c'est pourquoi ils ont été politiquement contrôlés dans les années 1950).

Compte-tenu de la taille des États-Unis et de leur influence culturelle tout au long du XXe siècle, leur présence sur la scène de la BD ne surprend guère. En revanche, le dynamisme de la BD francophone, et plus particulièrement belge, est davantage surprenant.

Hergé, inventeur de la BD belge

La bande dessinée belge est véritablement lancée par Hergé avec Tintin au pays des Soviets , paru en 1929. Le succès sera planétaire.

Très vite la dynamique se poursuit avec Spirou (1938), Blake et Mortimer (1946), Lucky Luke (1947), Félix (1949), Gaston Lagaffe (1957), les Schtroumpfs (1958), Boule et Bill, Achille Talon, Bob et Bobette, Tif et Tondu, Modeste et Pompon, Bob Morane, Ric Hochet, Alix, Cubitus, Natacha, Les Tuniques bleues…

Après la Seconde Guerre mondiale, les journaux destinés à la jeunesse connaissent un franc succès ( Le Journal de Tintin , Le Journal de Spirou …). On parle désormais de l'école de bande dessinée franco-belge.

Dans les années 1960, c’est à Bruxelles que bat le cœur européen de la bande dessinée.

Le Centre Belge de la Bande dessinée

En 1989, forte de son passé en matière de Bande Dessinée, Bruxelles ouvre les portes du premier musée de la Bande dessinée. Non loin de la Grand-Place ou du Quartier Royal, le Centre Belge de la Bande Dessinée (CBBD) attire 260000 visiteurs par an. Erigé en 1906, le superbe bâtiment de style Art Nouveau de l'architecte Victor Horta accueille des expositions, des ateliers créatifs, un centre de documentation...

Dédié au 9e art, le CBBD produit également des ouvrages pour de nombreux partenaires et propose un large éventail de conférences. Tout ce qui traite de la bande dessinée européenne, depuis ses origines prestigieuses jusqu’à ses développements les plus récents, est l'objet d'attention.

Des auteurs de BD classiques aux créateurs de romans graphiques, plus de 700 auteurs de bande dessinée peuvent être recensés à travers la Belgique un pays à très forte densité de dessinateurs. Mode d’expression populaire, la BD y est devenu un art authentique. La bande dessinée fait partie de la réalité et de l’imaginaire des habitants. L’émission annuelle de timbres BD ou bien le Parcours BD de Bruxelles témoigne de ce lien quotidien entre Belges et BD.

Auteurs belges actuels à succès

Un rapide regard porté sur les auteurs à succès actuels de la BD francophone confirme la vigueur de la BD belge : le scénariste Jean Van Hamme (XIII, Thorgall, Blake et Mortimer, Largo Winch) ou le dessinateur Geluck (Le Chat) illustrent la réussite dans la diversité de la BD belge actuelle.

Découvrir les nouveaux talents belges

Le Festival international de la BD d'Angoulême, ouvert sur le monde, donne une place de choix à la BD Belge avec ses exposants mais surtout l'exposition sur les nouvelles BD belges. Curieux, vous trouverez certainement le futur Hergé ou à défaut des BD passionantes à regarder sans modération.

Pour aller plus loin...

Festival international de la BD d'Angoulême

Exposition Manga à Angoulême (Mangasie)

Centre Belge de la Bande dessinée

Parcours BD dans Bruxelles

et aussi...

Gérard Blanchard, La Bande Dessinée : histoire des histoires en images, de la préhistoire à nos jours , Hachette, 1969. Rééd. 1974.

Jean Paul Jennequin, Histoire du comicbook , Vertige Graphic, 2002.

Jean Paul Gabilliet, Des comics et des hommes , Éditions du Temps, 2005.

Sur le même sujet