"L'avenir détermine le présent" ou l'anticipation en politique.

Jusqu'ici, l'humanité a orienté son action en fonction du passé et des habitudes. La maison d'édition Anticipolis propose l'avenir pour guider la politique.
10

En 1948, Georges Orwell écrivait 1984 ( Nineteen eighty four ), faisant entrer le roman dans la tradition de l'anticipation politique. Penser l'avenir ne relève pas forcément de la science-fiction.

Clubs, cercles de réflexion et laboratoires d'idées (think tank)

L'idée de réfléchir à l'avenir pour prendre des décisions et chercher à infléchir l'action politique n'est pas neuve. Dans la période révolutionnaire, les clubs fleurissent, à l'image des plus célèbres (pour leur détermination et leur influence) : le Club des Jacobins (1789-1794) ou encore le Club des Cordeliers (1790-1795).

Au début du XXe siècle, bénéficiant du droit d'association défini par la Loi de 1901, de nombreux cercles de réflexion voient le jour.

Au tournant des années 2000, ces cercles se structurent, certains pour mieux communiquer, d'autres pour faire du lobbying. On parle désormais de "think tank" pour ces laboratoires d'idées généralement institués sur un modèle de droit privé.

Certains sont clairement identifiés à une ligne politique comme la Fondation Jean Jaurès ou bien Terra Nova pour le Parti socialiste, les Gracques pour le Centre ou encore l'Institut Montaigne plutôt à droite dans ses propositions. D'autres se réclament plus volontiers indépendants (si ces structures peuvent vraiment l'être) comme l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) ou l'IFRI (Institut français des relations internationales).

Editions Anticipolis : l'Europe a plusieurs futurs

La maison d'édition Anticipolis assume donc une ligne éditoriale somme toute relativement classique quand elle affirme vouloir "intégrer l'avenir dans la construction du présent".

Ce qui est original, ce sont ses méthodes. S'appuyant notamment sur les travaux du Laboratoire européen d'anticipation politique, les publications de la récente maison d'édition Anticipolis proposent de véritables scénarii du futur.

La deuxième spécificité d'Anticipolis est d'être profondément européenne. Non pas au sens de l'Europe économique et politique telle qu'elle est construite aujourd'hui mais en réfléchissant au futur des citoyens de notre continent, en publiant dans au moins trois ou quatre langues chaque ouvrage et en s'ouvrant à des modes d'expressions littéraires multiples pour répondre à la diversité et à l'avenir pluri-formes de l'Europe.

Les deux premiers ouvrages publiés par Anticipolis marquent les deux spécificités de la jeune maison d'édition niçoise.

Manuel d'anticipation politique

Marie-Hélène Caillol propose des éléments de méthodes dans son ouvrage intitulé Manuel d'anticipation politique . Traduit dans plusieurs langues (français, anglais, allemand, espagnol), son livre propose de penser l'avenir pour mieux gérer la complexité, aider à la décision présente et aider à la citoyenneté.

En intégrant une vision de l'histoire dynamique où l'impensable doit être pensé et les ruptures envisagées, Marie-Hélène Caillol préconise un état d'esprit original certes mais rationnel et argumenté. Enfin, la critique des sources et les limites de cette démarche sont abordées, avec les dérives possibles et les erreurs inévitables de datation, ce qui pousse à considérer cette démarche intellectuelle avec intérêt.

Crise mondiale. En route pour le monde d'après

Franck Biancheri présente une analyse passionnante, parfois déroutante dans son livre Crise mondiale. En route pour le monde d'après , également disponible dans plusieurs langues.

Fondées sur un argumentaire plus ou moins solide, ses prédictions sont intéressantes à découvrir.

Au plan mondial, l'occidentalo-centrisme a fait long feu et devrait disparaître dans les 10 années à venir. Le déclin des Etats-Unis largement engagé (compte-tenu d'une économie beaucoup plus dangereusement endettée que la Grèce ou l'Irlande) se poursuivrait. L'or remplacerait le dollar comme valeur refuge. Le couple politique des années à venir resterait la Chine et les Etats-Unis mais la multi-polarisation s'accentuerait (Brésil, Inde, Russie...).

La chute de la puissance tutélaire américaine entraînerait une instabilité forte et durable au Moyen-Orient (Egypte, Arabie Saoudite, pays du Golfe, Maroc...)

Les européens seront les seuls aiguilleurs possibles du train mondial entre 2010 et 2020. La Turquie préfèrera une place de partenaire qu'une intégration à l'Europe économique et politique, les pays des Balkans étant les derniers à intégrer l'Europe.

Sur l'organisation de l'Europe, ce sont des axes entre grandes villes qui devraient structurer le modèle du futur pour un accès plus direct des citoyens.

En France, deux alternatives sont prévues pour les élections de 2012 : la victoire de Dominique Strauss-Kahn ou bien celle de Nicolas Sarkozy sur fond de fraudes massives... (L'auteur est farouchement opposé à la politique menée par N. Sarkozy).

Beaucoup de choses sont annoncées. L'espoir repose sur une Europe dynamique, réorganisée et faisant une belle place au citoyen européen. L'avenir dira si les prévisions de Franck Biancheri sont bonnes.

La maison d'édition Anticipolis ne s'arrête pas là. Un ouvrage collectif intitulé Europe : la trahison des élites nationales doit paraître le 1er juin.

La réflexion sur l'avenir est ouverte. Celle concernant l'appropriation démocratique d'internet l'est tout particulièrement. Pourvu qu'elle serve désormais à améliorer le présent.

Pour aller plus loin :

Loi 1901

Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS)

Laboratoire Européen d'Anticipation Politique (LEAP)

Editions Anticipolis

PAMPHLET 2.0 de sébastien nadot , roman numérique dans les arcanes du pouvoir et du net.

Sur le même sujet