user_images/102751_fr_n136124636.jpg

SÉBASTIEN POLET

Publié dans : Les articles Histoire de Sébastien Polet

Découverte d'une nouvelle pyramide à Louxor

Une mission archéologique belge vient de mettre au jour une nouvelle pyramide à Louxor, en Egypte

La mission archéologique belge des universités de Bruxelles (ULB) et de Liège (ULg) vient de mettre au jour, le 20 février 2013, dans la nécropole de Sheick abd el-Gourna, sur la rive ouest de Louxor la pyramide de l’un des vizirs de Ramsès II (XIXe dynastie).

Un vizir de Ramsès II

La base du monument mesurait environ 12 m et la hauteur atteignait, à l’origine, 15 mètre. Le cœur de l’édifice était en briques crues. Certaines d’entre elles portaient le nom du propriétaire de la pyramide : le vizir Khay.

Il s’agit de l’une des plus importantes découvertes de ces dernières années à Louxor. Un monument d’un personnage de premier plan appartenant au règne du célèbre Ramsès II, troisième roi de la XIXe dynastie, est un événement rare. Le monument fut retrouvé au-dessus de la tombe hypogée du chancelier Amenhotep déjà connue et également mise au jour par la mission belge en 2009.

Un monument rare

Le Dr. Mohamed Ibrahim, Ministre égyptien des Antiquités égyptiennes, a reconnu l’importance de la découverte et a souligné la rareté de tels monuments. Parmi ses nombreuses fonctions, le vizir Khay supervisait les ouvriers chargés de la construction des tombes royales de la Vallée des Rois et de la Vallée des Reines. Khay était déjà connu par deux statues, conservées au musée du Caire, et par plusieurs inscriptions.

Vitalité de la recherche en égyptologie à Bruxelles et Liège

La mission conjointe de l’Universités Libre de Bruxelles et de l’Université de Liège démontre la capacité de travailler en équipe des chercheurs belges francophones. Ce succès souligne aussi la grande vigueur de la recherche en égyptologie menées dans ces deux universités. Les directeurs de missions, Laurent Bavay et Dimitri Laboury, en plus de leurs nombreuses publications sont aussi présents sur le terrain dans divers projets de fouilles.

Cette découverte permet aussi de compléter la biographie de Ramsès II. L’histoire et l’archéologie sont en perpétuelles évolutions. Une nouvelle découverte peut souvent remettre en question d’anciennes certitudes. L’archéologie est ainsi proche des sciences exactes sur ce point car une découverte y est aussi vraie que jusqu’au moment où l’on prouve qu’elle est fausse !

Dimitri Laboury, professeur à l’université de Liège est aussi un spécialiste du règne d’Akhénaton. Sa récente biographie du roi fut saluée par de nombreux égyptologues, comme étant une monographie bien écrite et basée sur des recherches récentes : : LABOURY (D.), Akhénaton, Paris, 2010 (Les grands pharaons).

La découverte de la mission archéologique belge a été saluée par les principaux média francophones du royaume et par la presse spécialisée. Un petit film de la découverte est visible sur le site web de la BBC.

À propos de l'auteur

user_images/102751_fr_n136124636.jpg

SÉBASTIEN POLET

Diplômé en Histoire (Antiquité gréco-romaine) et en Langues et Littératures Orientales (égyptologie, hittitologie, assyriologie). Président de l'asbl Roma.
  • 349

    Articles
  • 5

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!