user_images/102751_fr_n136124636.jpg

SÉBASTIEN POLET

Publié dans : Les articles Histoire de Sébastien Polet

Isis – Mithra – Christ : Cultes et religions venus d'Orient

Grâce à une exposition au musée badois de Karlsruhe, découvrez comment trois divinités venues du Proche-Orient se sont répandues dans l'Occident romain.

Dans plusieurs pays d’Europe, la question des religions revient fréquemment au-devant de la scène médiatique. Dans certains débats qui agitent les citoyens et les politiciens, il est souvent dit que l’Europe est chrétienne ou catholique. Pourtant cette religion, comme le judaïsme et l’islam est originaire du Proche Orient. Aucune des religions nées en Europe n’existe encore de nos jours. Découvrez à Karlsruhe (Allemagne), les origines du christianisme européen mais aussi ses concurrents antiques : les cultes d’Isis et de Mithra.

L’exposition de Karlsruhe

Le musée badois de Karlsruhe propose de revenir sur ce moment clé de l’Histoire, la période où les cultes orientaux se sont répandus en Occident. Il organise, du 16 novembre 2013 au 18 mai 2014 une grande exposition intitulée L’empire des dieux. Isis – Mithra – Christ : Cultes et religions dans l'Empire romain.

Une seule fois de l’Histoire, le bassin méditerranéen fut unifié par un pouvoir unique : l’empire romain. A cette époque, marchands, fonctionnaires, diplomates, militaires, esclaves circulaient d’un bout à l’autre de l’empire. Un tel brassage de populations fut rare dans l’Histoire. Mais les hommes qui voyageaient et s’installaient dans de nouvelles terres virent souvent avec leurs dieux.

Isis

Le musée badois propose de suivre le tracé de trois divinités majeures de l’Orient qui se sont répandues dans tout l’Occident romain : de l’Afrique à la Bretagne, de la Lusitanie à l’Illyrie. Il y a évidemment la grande déesse égyptienne Isis, hellénisée puis romanisée à Alexandrie. Elle a perdu son aspect animal pour devenir l’une des plus puissantes divinités du panthéon romain, magicienne, guérisseuse, elle disposait de nombreux sanctuaires en Occident (Pompéi, Herculanum, Rome, Vindobona, Split, Cologne, Nîmes, Arles, Emporia, Italica, Carthagène, Volubilis, Lambèse, Carthage, Sabratha…).

Mithra

Le deuxième dieu à être mis en avant par le musée badois c’est Mithra. Ce dieu du Moyen Orient connu dès le XVIe siècle avant notre ère devint le protecteur de nombreux rois de Perses et des royaumes anatoliens. Plusieurs dynastes prirent le nom du dieu de la lumière pour composer leur patronyme : Mithridate. Le culte du dieu né dans une grotte et annoncé par une étoile se répandit également dans tout l’empire. Adoré par de nombreux légionnaires, Mithra se retrouva sur le limes rhénan, danubien et le mur d’Hadrien. Son culte à mystère fascina les premiers archéologues et spécialistes des religions comparées.

Jésus

Enfin, le culte de Jésus quitta la Palestine pour gagner les provinces voisines puis tout l’empire. Les adeptes de cette nouvelle croyance utilisèrent l’organisation de l’empire pour organiser leur clergé. Les emprunts à Rome furent nombreux, tant dans le vocabulaire, la symbolique que dans l’architecture.

Le musée badois vous propose de découvrir de nombreux objets illustrant ces trois thèmes provenant de toutes les régions de l’Empire. Des statuettes, bas-reliefs, bijoux, objets de cultes sont exposés.

Renseignements pratiques

Le musée badois est ouvert du mardi au jeudi de 10h00 à 17h00 et du vendredi au dimanche de 10h00 à 18h00. Lorsqu’il y a des expositions temporaires elles sont accessible de 10h à 18h00 du mardi au dimanche (le jeudi jusqu’à 21h00). Le tarif normal d’entrée est de 4 € (hors exposition). L’entrée est libre avec le Pass Rhin-Supérieur. Les photos sans flash sont autorisées hors exposition.

Depuis la gare, il faut prendre les trams 2, S1, S4 ou S11 et descendre à l’arrêt Marktplatz. Le musée dispose d’un parking souterrain accessible 24/24h. Le château-musée est situé au centre de la Schlossplatz (76131 Karlsruhe).

Depuis plusieurs années le musée fait de gros efforts pour accueillir les touristes francophones : audioguides en français, guides francophones, feuilles d’explications en français et traduction d’une partie du site web en français et en anglais. Il est peut-être à déplorer que les étiquettes et les catalogues demeurent en en allemand. Mais après tout, les musées provinciaux de France et de Belgique ne peuvent souvent pas offrir de tels services aux germanophones…

Pour en savoir plus :

Antike Kulturen. Orient, Ägypten, Griechenland, Etrurien, Rom und Byzanz. Führer durch die Antikesammlungen. Badisches Landesmuseum Karlsruhe, Karlsruhe, 1995.

BREUER (Chr.), Antike Skulpturen. Bestandskatalog des Badischen Landesmuseums Karlsruhe, Karlsruhe, 2001.

BRICAULT (L.), Les cultes isiaques dans le monde gréco-romain, Paris, 2013 (La roue à livres / documents).

GAMER-WALLERT (I.), GRIESHAMMER (R.), Ägyptische Kunst. Badisches Landesmuseum Karlsruhe, préface de SEBENMORGEN (H.), Karlsruhe, nouvelle éd., 2004.

TURCAN (R.), Les cultes orientaux dans le monde romain, Paris, 2004 (Histoire).

TURCAN (R.), Mithra et le mithriacisme, Paris, 2004 (Histoire).

À propos de l'auteur

user_images/102751_fr_n136124636.jpg

SÉBASTIEN POLET

Diplômé en Histoire (Antiquité gréco-romaine) et en Langues et Littératures Orientales (égyptologie, hittitologie, assyriologie). Président de l'asbl Roma.
  • 349

    Articles
  • 5

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!