user_images/102751_fr_n136124636.jpg

SÉBASTIEN POLET

Publié dans : Les articles Histoire de Sébastien Polet

Le règne de Ptolémée VI Philométor en Egypte et à Chypre, 180-145

Ptolémée VI, jeune roi d'Égypte, qui dû faire face à l'invasion des Séleucides et à l'usurpation de son frère.

Ptolémée VI Philométor monta sur le trône après le décès de son père, Ptolémée V Epiphane, en 180 avant notre ère. Etant mineur, sa mère, Cléopâtre Ière, assura la régence. Malgré son origine séleucide, cette dernière prépara une guerre contre son frère Séleucos IV afin de reprendre le sud du Levant. La reine mère décéda au printemps de l’année 176. De nouveaux conseillers devinrent les tuteurs du roi, Lénaios, un ancien esclave syrien ; et l’eunuque Eulaios. Ces conseillers incompétents menèrent une politique désastreuse.

Ptolémée VI et Cléopâtre II

En avril 175, Ptolémée VI Philométor épousa sa sœur Cléopâtre II. Lénaois et Eulaios poussèrent ensuite le jeune roi à attaquer la Syrie car Antiochos IV venait de monter sur le trône des Séleucides. Les troupes égyptiennes étant mal préparées et mal dirigées furent sèchement battues par l’armée d’Antiochos IV. Eulaios et Lénaios furent alors exécutés et remplacés par deux nouveaux conseillers Kommanos et Kinéas.

Antiochos IV en Egypte

Profitant de sa victoire, Antiochos IV entra avec son armée en Egypte. Il occupa l’essentiel du Delta. Après la soumission de Naucratis, cité grecque de Basse Egypte occidentale. Antiochos IV ouvrit alors des négociations avec Ptolémée VI. Il devint officiellement le protecteur du jeune roi d’Egypte, son neveu. Il refusa d’occuper l’Egypte afin de ne pas froisser Rome qui avait signé plusieurs traités avec la cour d’Alexandrie. Le roi séleucide rentra à Antioche et fêta de manière extraordinaire sa victoire sur l’Egypte. L’historien grec Polybe évoqua cet événement : « On prépara pour le festin d'un côté mille lits, de l'autre quinze cents, avec un luxe merveilleux. C'était Antiochos qui dirigeait lui-même la fête. Monté sur un cheval sans prix, il courait dans la foule pour presser ceux-ci, pour retenir ceux-là. A l'heure du festin, il se tenait à l'entrée de la salle, introduisant les uns, faisant asseoir les autres, guidant les esclaves chargés d'apporter les mets. Présent partout, il s'asseyait ou se couchait sur tel ou tel lit. Quelquefois, laissant là tout à coup ceux qui mangeaient et buvaient avec lui, il quittait sa place, courait ailleurs, faisait le tour des tables, recevait debout les différents toasts, plaisantait avec tous les convives et se mêlait gaiement à leurs joyeux propos. On vit même, à la fin du repas, lorsque déjà beaucoup des invités s'étaient retirés, des bouffons l'apporter complètement enveloppé dans je ne sais quelle étoffe, le déposer à terre comme un de leurs pareils, et lui, sur l'invitation de la musique, s'élancer, danser, rivaliser enfin avec les baladins et forcer les spectateurs à fuir, rougissant de honte. L'argent qu'il avait ramené d'Égypte, grâce à sa perfidie envers Philométor encore enfant, et les dons de ses amis, pourvurent aux frais de cette fête. Ajoutons les dépouilles qu'il avait enlevées aux temples » (Histoires, XXX, 26).

La population d’Alexandrie se souleva contre la tutelle séleucide et fit proclamer roi le jeune frère de Ptolémée VI Philométor, Ptolémée Evergète II. Les partisans des deux rois frères s’affrontèrent dans la métropole pendant qu’Antiochos IV revenait en Egypte et assiégeait la cité ! Les Alexandrins envoyèrent une ambassade à Rome afin d’obtenir de l’aide. Le sénat envoya C. Popilius Laenas, un partisan de Ptolémée VI Philométor. Pendant ce temps, Antiochos IV s’était emparé de Chypre, du Fayoum et de Memphis. En 168, il se fit même couronner roi dans cette ancienne capitale pharaonique.

La rencontre entre Antiochos IV et C. Popilius Laenas eut lieu à Eleusis, à proximité d’Alexandrie. Polybe décrivit cette rencontre incroyable : « Antiochos [IV] s'avançait contre Ptolémée [Evergète II] pour s'emparer de Péluse, lorsque Popilius, préteur romain, se présenta à lui. Le roi le salua de loin et lui tendit la main ; mais Popilius, qui tenait les tablettes où était inscrit le décret du sénat, les lui remit d'abord et le pria d'en prendre connaissance, voulant sans doute ne lui donner aucune marque d'amitié avant de discerner sa pensée et de savoir si elle était hostile ou favorable à Rome. Lorsque le roi eut lu le décret, il dit qu'il désirait en délibérer avec ses amis, et Popilius fit alors une chose d'une dureté et d'un orgueil sans égal. Il traça autour d'Antiochos un cercle avec une baguette qu'il portait à la main et le somma de répondre sans en sortir. Le roi, stupéfait de tant d'audace, hésita quelque temps, mais enfin : « Je ferai, dit-il, tout ce que veut le peuple romain. » Alors seulement Popilius et ses collègues prirent la main d'Antiochos et le saluèrent amicalement. Le décret lui enjoignait de cesser sur-le-champ la guerre contre Ptolémée. Aussi après les quelques jours qui lui furent assignés, il ramena son armée en Syrie, affligé et mécontent ; mais il avait fallu céder aux circonstances. Popilius, dès qu'il eut réglé les affaires à Alexandrie, recommanda la concorde aux deux rois, leur dit d'envoyer à Rome Polyarate, et cingla vers Chypre pour en faire sortir les troupes qui l'occupaient. Il y trouva les généraux de Ptolémée vaincus et le pays en proie au pillage ; mais il enjoignit aux Syriens d'évacuer l'île et y demeura jusqu'à ce qu'ils eussent regagné leurs foyers. C'est ainsi que les Romains rétablirent le trône fortement ébranlé de Ptolémée » (Histoires, XXIX, 27).

Ptolémée VI Philométor et son frère Ptolémée Evergète II

Antiochos IV fut humilié mais obéit à Rome. Ses troupes quittèrent l’Egypte et Chypre. A l’automne 164, Ptolémée Evergète chassa Ptolémée VI. Après un bref exil à Rome, il s’empara de Chypre. Le règne autoritaire et brutal de Ptolémée Evergète poussa les Alexandrins à demander le retour de Ptolémée VI. Aider par Rome, le roi revint à Alexandrie en juin 163. Un traité fut signé entre les deux frères. Ptolémée VI serait roi d’Egypte et de Chypre. Ptolémée Evergète II obtint la Cyrénaïque. Craignant d’être assassiné par des partisans de son frère à Alexandrie, Ptolémée VI résida pendant un an dans le Serapeum de Memphis.

Afin de préparer sa succession, Ptolémée VI nomma son fils, Ptolémée Eupator corégent en 152. Il tentait ainsi d’écarter Ptolémée Evergète du trône. Son projet échoua car Ptolémée Eupator décéda après quelques mois de règne…

Grièvement blessé lors d’une chute de cheval, Ptolémée VI décéda durant l’été 145. Ptolémée Evergète rentra à Alexandrie et s’empara du trône. Il épousa la veuve de son frère, Cléopâtre II. Cette dernière était également sa sœur.

Bibliographie sélective :

HÖLBL (G.), A history of the Ptolemaic empire, trad. SAAVEDRA (T.), Londres, New York, 2001.

LÉVÊQUE (P.), Le monde hellénistique, 4e éd, Paris, 2003 (Agora).

POLYBE, Histoire, édition publiée s. dir. HARTOG (F.), texte traduit, présenté et annoté par ROUSSEL (D.), Paris, 2003 (Quarto).

WILL (É.), Histoire politique du monde hellénistique, Paris, 2003 (Points / Histoire).

À propos de l'auteur

user_images/102751_fr_n136124636.jpg

SÉBASTIEN POLET

Diplômé en Histoire (Antiquité gréco-romaine) et en Langues et Littératures Orientales (égyptologie, hittitologie, assyriologie). Président de l'asbl Roma.
  • 349

    Articles
  • 5

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!