Découvrez Adana et sa région, en Turquie de l'Est

Multiculturelle et riche, Adana possède de nombreux trésors culturels. La cité est aussi la porte d'entrée de la touristique Cilicie.

Adana, située dans l’est de la Cilicie, en Turquie de l’Est, est la quatrième ville de ce grand pays. Peu connue des touristes européens, Adana est pourtant une cité agréable, moderne et capable d’accueillir de nombreux visiteurs. Un aéroport international permet de la rejoindre depuis de nombreux pays d’Europe occidentale.

Histoire d’Adana

Adana fut fondée à la fin du IIIe millénaire avant notre ère. La cité fit partie des royaumes du Kizzuwatna et du Hatti avant de devenir une petite principauté indépendante après la disparition de l’empire hittite. Adana fut ensuite assyrienne et achéménide. En 333, elle fut prise par Alexandre le Grand. A la mort du conquérant macédonien, elle fut donnée au diadoque Antigone le Borgne. Après sa défaite à Ipsos, Adana fut intégrée au royaume de Séleucos Ier .

Intégrée à l’empire romain par Pompée, Adana devint une puissante cité de la province de Cilicie. Occupée par les Arabes abbassides au VIIe siècle, la ville fut reprise par les Byzantins en 964, avant d'être envahie par les Turcs seldjoukides en 1071. Deux décennies plus tard, les croisés s’emparèrent de la cité. Ensuite, Adana fit partie du royaume de Petite Arménie. A nouveau byzantine (1137-1170), Adana fut cédée aux Mamelouks avant d’être prise par les Ottomans en 1517.

Musée archéologique d’Adana

De ce passé tumultueux, multiculturel et mouvementé, Adana conserve de nombreuses traces. Ainsi, au musée archéologique de la cité, vous pourrez admirez des objets hittites, macédoniens et gréco-romains. Parmi les plus belles pièces sont exposés un sarcophage romain sur lequel figurent des scènes homériques gravées (Achille traînant le corps de son ennemi Hector), une statue en bronze d’un sénateur romain, un buste de Socrate, un sarcophage phénicien…

Mosquées d’Adana

La grande mosquée évoque le style mamelouk. Ses bandes de couleurs font en effet penser à certaines mosquées mameloukes du Caire . La nouvelle mosquée (Sabanci Merkez Camii) est flanquée de six hauts minarets. Il s’agit d’une des plus imposantes mosquées de Turquie. Elle est capable d’accueillir 20 000 fidèles!

Pont romain et musée Atatürk

Le long du fleuve Seyhan, vous trouverez un petit musée consacré au père de la Turquie moderne, Atatürk. Il est installé dans l’une des rares demeures traditionnelles d’Adana. Le fleuve est enjambé par un pont romain à 16 arches édifié durant le règne de l’empereur Hadrien (117-138).

Misis et la mosaïque de l’Arche de Noé

A quelques dizaines de kilomètres à l’est d’Adana, vous trouverez le site antique de Misis/Yakapinar. S’il ne subsiste pas grand-chose des époques louvites, macédoniennes et romaines, on y trouve l’une des plus grandes mosaïques chrétiennes datant du bas-empire romain. Le thème de cette vaste composition est le mythe biblique de l’arche de Noé. Ainsi, on peut admirer de nombreux animaux: lion, dromadaire, cerf, paon…

Renseignements pratiques

Adana dispose d’un aéroport (vols quotidiens vers Ankara, Istanbul et Izmir), d’une gare ferroviaire importante et est reliée à de nombreuses cités par des bus: Adiyaman, Ankara, Diyarbakir , Gaziantep , Konya, Sanliurfa , Van , Silifke , Antakya (Antioche), Osmaniye , Tarse … La cité est la porte d’entrée de la Cilicie . Depuis Adana, on peut rejoindre les nombreuses stations balnéaires de la côte cilicienne. De nombreux hôtels permettent de séjourner dans la métropole.

Sur le même sujet