Découvrez les ruines antiques d'Olbia en Cilicie (Turquie)

Découvrez l'un des plus beaux temples grecs de Cilicie, un impressionnant théâtre romain et une porte antique monumentale à Olbia.
16

A une trentaine de kilomètres au nord de Silifke , dans l’intérieur des terres ciliciennes (Turquie de l’Est), se trouvent les vestiges de la cité d’Olbia. La cité hellénistique s’étendait sur plus de 4 kilomètres.

Le temple de Zeus

Le cœur de la ville fut le temple de Zeus, construit en 295 avant notre ère par le roi Séleucos Ier Nicator , l’un des plus puissants généraux d’Alexandre le Grand qui s’était emparé du titre royal. Le culte de Zeus était assuré par un grand-prêtre local. Il semble qu’il s’agissait d’un culte hellénistique mais aussi local, Zeus étant assimilé à une divinité locale plus ancienne. Le temple de Zeus fut le premier temple grec d’Asie Mineure à être totalement entouré de colonnes. Il mesurait 39,70 mètres de long et 21,20 mètres de larges. Il possédait 30 colonnes surmontées de chapiteaux corinthiens. Elles étaient hautes de 9,80 mètres. 24 d’entre-elles sont toujours debout. Le temple fut transformé en basilique chrétienne par les Byzantins.

Les constructions romaines

Quand les Romains arrivèrent dans la région, ils mirent fin à l’indépendance des grands-prêtres de Zeus. Durant le règne de Tibère (14-37), la cité fut rebaptisée et devint Diocésarée. La plupart des vestiges visibles datent du Haut Empire romain : théâtre, rue à colonnade, nymphée, temple de Tyché (déesse protectrice de la cité).

La rue à colonnade était un axe majeur de la cité. Elle était large de 10,40 mètres. Ce type de route prestigieuse était typique de l’Orient romain et de la Tripolitaine. Elle s’étirait du théâtre au temple de Tyché. Elle longeait le temple de Zeus et était pourvue d’ »une porte monumentale. Elle date du Ier siècle de notre ère.

Les Romains bâtirent aussi un nymphée, une fontaine monumentale de 17 mètres de long. Cette construction date du IIe ou du IIIe siècle. Elle était alimentée par les eaux du Malos. Un réseau de canalisations de 115 km fut nécessaire pour la réalisation de ce nymphée !

Le théâtre fut construit, à flanc de colline, durant le règne de l’empereur Marc Aurèle (161-180). Il pouvait accueillir plusieurs centaines de personnes.

Le temple de Tyché date de l’époque flavienne (Vespasien, Titus et Domitien), de petite taille (11,5 mètre de côté), il fut construit en granite. A la fin du Ve siècle, les Romains reprirent les constructions dans la ville, ils restaurèrent les murailles et bâtirent une porte monumentale à trois arches. La dédicace indique qu’elle fut érigée sous les règnes des empereurs Honorius (395-423) et Arcadius (395-408), les fils de Théodose Ier.

Renseignements pratiques

Un véhicule est nécessaire pour arriver sur place. Le long de la route qui vient de Silifke, il est possible de s’arrêter pour admirer de nombreux monuments funéraires antiques de grandes tailles. Un parking est situé à proximité du théâtre antique. En deux heures on fait le tour du site. Cette visite peut être combinée avec celle des gouffres de l’Enfer et du Paradis .

Sur le même sujet