La fin du royaume gréco-macédonien en Bactriane (Afghanistan)

Eucratide fut le plus grand conquérant du royaume gréco-bactrien. Assassiné par son fils, son royaume fut envahit par des nomades.

Vers 171 avant notre ère, Démétrios II régnait sur le royaume des Gréco-macédoniens en Bactriane , l’actuel Afghanistan. Il nomma un brillant général, Eucratide, pour reconquérir la Sogdiane, riche région située au nord de son royaume. En 3 ou 4 ans, Eucratide occupa toute la Sogdiane. Mais cette victoire le propulsa vers la royauté. Quand il revint en Bactriane, il lutta contre Démétrios II.

Eucratide et Antiochos III

La capitale d’Eucratide était probablement Aï Khanoum . Devenu roi à la place de Démétrios II, il prit le titre de Mégas (Grand). Eucratide était probablement lié au roi séleucide Antiochos III , le dernier grand conquérant de cette puissante dynastie hellénistique. La mère d’Eucratide se nommait Laodicée. Sur les monnaies de celle-ci, elle était représentée avec le diadème des Séleucides. Elle était donc probablement une fille d’Antiochos III.

La prise de Samarcande, en Sogdiane, permit à Eucratide de rouvrir la route de l’or. Ainsi une nouvelle ère de prospérité commença pour le royaume gréco-bactrien. Eucratide fit frapper de nouvelles monnaies pour célébrer ses victoires. Il en profita pour mettre en avant son héritage séleucide. Il arborait, sur ses monnaies, le même casque que Séleucos Ier et son titre de Mégas était copié sur celui d’Antiochos III et d’Alexandre le Grand!

Eucratide et Ménandre

Eucratide associa ses fils, Hélioclès Ier Dikaios et Eucratide II Sôter, au pouvoir. En Bactriane, il fonda une Eucratidia (Dilbergine Tepe?) à l’image des fondations des premiers diadoques. La cité fut même mentionnée par le géographe Strabon. Il s’empara d’Alexandrie du Caucase et des mines d’argent du Panjshir. Il priva ainsi Ménandre, le roi gréco-macédonien d’Inde d’importants revenus. Ensuite, il conquit Taxila, la capitale de son rival en Inde.

L’invasion des Yuezhi

Malgré ses succès, Eucratide dût aussi faire face à la révolte de l’Arie dans l’ouest de son empire. Les insurgés reçurent l‘aide des Parthes. Cette guerre fut même mentionnée par Strabon et l’historien Justin. Hélioclès ne parvint pas à conserver tous les territoires de la Bactriane pendant que son père se battait contre Ménandre. La Sogdiane fut envahie par les nomades Yuezhi. Ces derniers s’emparèrent même d’Aï Khanoum. La perte de la Sogdiane arrêta à nouveau la frappe de monnaies en or. Cette invasion obligea Eucratide à revenir en Bactriane. Il laissa en Inde un roi coopté, Zoïlos Ier, pour gouverner ses dernières conquêtes.

La fin du royaume gréco-bactrien

Hélioclès assassina son père, car il se sentait trahi et abandonné par lui. Il luttait seul contre les Parthes et les Yuezhi. Ménandre s’attaqua à Zoïlos, mais décéda lors de l’affrontement. Un certain Platon se proclama roi, il défendait les intérêts d’Eucratide contre son fils Hélioclès. Il prit le titre d’Epiphane (révélé).

Zoïlos rallia le camp de Platon. Hélioclès élimina Platon, mais un certain Diomède le remplaça immédiatement. Les dernières traces d’Hélioclès en Bactriane datent de 128 a.c. Les sources chinoises indiquent que toute la région fut occupée par les Yuezhi. Le fils d’Hélioclès Ier, Hélioclès II se replia avec ce qui lui restait de troupes au sud de l’Hindou Kouch. Diomède et son successeur, Philoxène semblent avoir régnés sur un petit royaume centré sur Taxila et Alexandrie du Caucase. Ainsi l’apogée et la chute du royaume gréco-bactrien furent très proches. En quelques années les conquêtes d’Eucratide furent perdues et le royaume fut envahi. L’assassinat d’Eucratide accentua les troubles et divisèrent les dernières forces des Grecs qui se replièrent vers l’Inde. Mais dans cette région aussi, les Gréco-Macédoniens étaient divisés en trois entités: le royaume de Philoxène en Paropamisades et en Arachosie, celui de Zoïlos Ier et celui de Straton Ier, fils de Ménandre. Hélioclès II s’empara de Taxila mais fut tué quelques années plus tard.

Sur le même sujet