Le mastaba de Ty, à Saqqara Nord en Egypte

Grâce au mastaba de Ty, très finement décoré, on découvre la carrière d'un haut fonctionnaire de la Ve dynastie (Ancien Empire).

Le mastaba de Ty (ou Tjy en égyptien ancien) est situé dans l’immense nécropole antique de Saqqara. Il est situé à l’ouest de la pyramide de Téti (VIe dynastie). Mis au jour par Auguste Mariette en 1865, il fut ensuite restauré par l’ Egyptian Antiquities Department . Il s’agit de l’une des plus grandes sépultures privée datant de la Ve dynastie .

L’agencement des pièces du mastaba

L’entrée s’effectue par le nord, via un portique qui débouche sur une grande cour intérieure à colonnes. Dans cette dernière, le puits funéraire donne accès à la chambre du sarcophage. Un corridor part également de cette cour vers deux grandes chambres couvertes de bas-reliefs. Derrière les murs de l’une de ces pièces, se situe le serdab , pièce fermée qui contenait des statues du défunt.

La décoration du mastaba

Les bas-reliefs des deux chambres principales permettent de voir la fabrication du mobilier funéraire de Ty et son arrivée dans le mastaba. Un colosse du défunt est même tiré, sur un traineau, par sept ouvriers. Un homme verse un liquide devant le traineau pour faciliter l’avancement de celui-ci. La roue n’était pas encore connue à l’Ancien Empire en Egypte. De nombreux scribes sont représentés inventoriant les offrandes destinées à Ty. De nombreux porteurs d’offrandes sont également présents, sur certains d’entre eux, la peinture antique subsiste. L’une des plus belles scènes est probablement celle du franchissement d’un canal par un troupeau de vache. Un Egyptien y porte un petit veau. Les pattes des animaux et les jambes du paysan sont même représentées un peu floue dans l’eau afin de rendre le bas-relief plus réaliste. Un crocodile, tapis au fond du canal menace des bovidés qui nagent. De nombreuses autres scènes illustrent le travail dans les champs. Cela ne signifie cependant pas que Ty était agriculteur. Toutes ces représentations illustrent l’éternité.

Ty est aussi représenté dans une barque dans les marais. Devant lui, des serviteurs chassent un hippopotame. Cette représentation illustre la maîtrise des éléments chaotiques représentés par l’hippopotame et la faune des marais. Ty n’était en rien un pêcheur ou un chasseur des marais!

La famille de Ty

Le mastaba est aussi destiné à l’épouse de Ty, Neferhetepès, et à l’un de ses fils, Demedj. Ceux-ci sont représentés à plusieurs reprises dans les bas-reliefs du mastaba.

La carrière de Ty

Ty était responsable de tous les documents royaux, superviseur de l’ensemble des constructions royales. Ainsi, il participa probablement à la construction d’une ou plusieurs pyramides. Il était aussi conseiller des rois, prêtre dans les temples solaires des rois Sahouré , Neferirkaré , Neferefré et Niouserré , prêtre dans les temples des pyramides des rois Neferirkaré et Niouserré . Ty exerçait aussi plusieurs fonctions palatines. Il était notamment «gardien de la coiffe» royale. Malgré sa position importante au sein de l’administration centrale, Ty n’était pas lié à la famille royale.

Sur le même sujet