Le roi Qaa, le dernier grand roi de la Ière dynastie égyptienne

Le roi Qaa fut le dernier roi de la Ière dynastie à faire bâtir sa tombe à Abydos. Un mystérieux roi Ba lui à probablement succédé.
64

Successeur de Semerkhet , Qaa est le dernier roi à figurer dans la liste des noms d’Horus de la Ière dynastie mise au jour par G. Dreyer à Abydos en 1996. D’après Manéthon , il aurait régné sur l’Egypte pendant 26 ans; le papyrus de Turin, lui attribue un règne de 63 ans ce qui est évidemment excessif. Il demeura cependant assez longtemps sur le trône, car il a fait célébrer au moins deux fêtes- sed. Ces cérémonies se réalisaient quand le roi estimait avoir été au pouvoir suffisamment longtemps.

La tombe de Qaa

La tombe de Qaa fut mise au jour dans la nécropole d’Umm el-Qaab, à Abydos (tombe Q 26). Il s’agit de l’une des dernières sépultures royales réalisées dans ce lieu. Seuls les rois Péribsen et Khasekhemouy feront bâtir leur tombe à Abydos à la fin de la IIe dynastie. Il semble donc qu’il y ait eu un changement de la nécropole après la disparition de Qaa.

L’archéologue allemand G. Dreyer fouilla la tombe de Qaa en 1996. Il trouva la mention d’un palais royal. L’édifice, non retrouvé, n’a pas pu être localisé. Il peut être à This ou à Memphis. L’égyptologue trouva aussi une inscription mentionnant une «barque royale». Elle pourrait être la plus ancienne barque de ce type réalisée en Egypte.

Plusieurs plaquettes retrouvées dans la tombe du roi présentent des scènes de guerre contre des asiatiques de Palestine. Il semble donc que le roi ait effectué au moins une campagne au Levant. La présence de dix-huit pièces de vaisselle palestinienne dans la sépulture semble confirmer cette hypothèse.

La tombe mesurait 24,90 x 15,50 x 5 mètres. La chambre funéraire, quant à elle, était de 10 x 5 mètres. La sépulture de Qaa était entourée par 26 tombes subsidiaires. La fouille de celles-ci à démontré qu’il y a peut-être eu des sacrifices humains lors de la mort du roi.

Attestations de Qaa en Egypte

Des objets au nom de Qaa furent retrouvés dans plusieurs nécropoles: Saqqara Nord, Abousir, Hélouan, Abydos et el-Kab. C’est sur un bol trouvé à Saqqara, en 1959, qu’apparut la mention de la seconde fête- sed du roi.

Le roi Ba, successeur de Qaa?

Plusieurs indices laissaient donc penser que Qaa était le dernier roi de la Ière dynastie. Mais, en 1959, une pièce de vaisselle mentionnant un roi Ba fut découverte dans la pyramide de Djoser . Elle se trouvait avec des objets au nom de Qaa et était identique à la vaisselle de ce dernier. A ce jour, il s’agit de l’unique attestation de ce roi. Etant donné qu’il ne figure pas sur la liste retrouvée par Dreyer, il doit être postérieur à Qaa. Son règne dut être bref car un seul objet à son nom fut découvert. La localisation de sa tombe n’est pas connue. Il est considéré comme le successeur de Qaa par T.A.H. Wilkinson et P. Kaplony.

Bibliographie sélective :

BEN-TOR (A.), New light on the relations between Egypt and Southern Palestine during the early bronze age , dans Bulletin of American School of Oriental Research , t. 281, 1991, p. 3-10.

KAPLONY (P.), Bemerkungen zu einigen Steingefäßen mit archaischen Königsnamen , dans Mitteilungen des Deutschen Archäologischen Instituts. Abteilung Kairo , b. 20, 1965, p. 1-46, t. I-X.

WILKINSON (T.A.H.), Early Dynastic Egypt , Londres, New York, 2006.

Sur le même sujet