Les derniers rois de Pétra et la conquête romaine de la Nabatène

Les derniers rois de Pétra luttèrent contre la Judée avant d'être soumis à l'autorité de la Rome impériale de Trajan.

A la mort d’ Obodas II (vers 9 ou 8 avant notre ère), Arétas IV monta sur le trône de Nabatène. Il fut reconnu par Octave-Auguste, devenu le premier empereur de Rome. Ainsi, le royaume échappa à une invasion romaine.

Arétas IV et la Judée

A la mort d’Hérode le Grand (4 avant notre ère), les Nabatéens pillèrent plusieurs régions du royaume de Judée. Les troupes venant de Pétra furent finalement chassées par des soldats romains. Une solution diplomatique fut alors envisagée. L’une des filles d’Arétas IV fut mariée à Hérode Antipas de Judée. Mais cette dernière fut répudiée en 27 de notre ère. Cet acte provoqua un nouveau conflit entre les deux royaumes. Mais, cette fois, Rome ne réagit pas et les Nabatéens remportèrent quelques victoires.

En 40, Malichos II succéda à son père sur le trône de Pétra. Il renforça les liens entre son royaume et l’Empire romain. Il aida Titus lors de la guerre juive de 70. Il envoya en Judée 1000 cavaliers et 5000 fantassins pour aider le fils de Vespasien.

Le dernier roi de Pétra

L’année suivante, le fils de Malichos II, Rabbel II monta sur le trône. Durant son règne, la Judée fut transformée en province romaine. A sa mort, en 106, Trajan s’empara du royaume arabe. D’après l’historien romain Dion Cassius (début du IIIe siècle de notre ère), les troupes du consul A. Cornelius Palma s’emparèrent de Pétra sans violence. Mais, l’historien Ammien Marcellin, expliqua, un siècle plus tard, que les troupes impériales soumirent Pétra, ce qui implique une invasion violente: «L'empereur Trajan, durant son heureuse et brillante expédition contre les Parthes, donna plus d'une sévère leçon à l'orgueil des Arabes, et, finalement, soumit le pays à nos lois, après l'avoir constitué en province romaine, et lui avoir donné un gouverneur.» ( Histoire de Rome , XIV, 8, 13).

Les archéologues confirmèrent une invasion violente de la Nabatène. Des traces de destructions d’édifices furent mises au jour à Oboda, l’une des principales cités de Nabatène.

La romanisation de la Nabatène

Les Romains transformèrent la Nabatène en province . Elle fut nommée «province d’Arabie». La capitale fut transférée à Bostra qui devint Néa Traiana Bostra . Pétra perdit son rôle de centre administratif mais conserva son attrait. Ainsi, le gouverneur romain d’Arabie Sextius Florentinus s’y fit même construire une tombe monumentale de style nabatéen! Les Romains construisirent des routes, entre 111 et 114, qui relièrent Pétra à Bostra et à la mer Rouge. Ainsi, la Nabatène fut intégrée à l’Empire.

Sur le même sujet