Les tombeaux-façades à merlons de Pétra et Hégra

Les sépultures les plus nombreuses de Pétra et d'Hégra, cités nabatéennes antiques, furent les tombeaux-façades à merlons.
112

Les tombeaux-temples figurent parmi les trésors de Pétra, la capitale des Nabatéens. Il s’agit d’une architecture originale mais relativement rare chez les Nabatéens. En plus des tombeaux à nefesh , les Nabatéens réalisèrent de très nombreuses sépultures à merlons. Ces tombeaux étaient creusés dans les falaises et une façade étaient réalisées. Sur celle-ci étaient sculptés des merlons (créneaux à escaliers typiques de la Mésopotamie et du Levant).

Pétra et Hégra

Les tombeaux à merlons furent réalisés par les Nabatéens à Pétra mais aussi dans l’oasis d’Hégra. Ce lieu est moins connu que la capitale du royaume; il s’agissait pourtant d’une cité nabatéenne prospère et étendue. Hégra se situe aujourd’hui en Arabie Saoudite. La ville n’a jamais été étudiée mais les archéologues ont pu analyser les tombeaux à merlons du site.

Les huit catégories de tombeaux-façades à merlons

Les tombeaux-façades à merlons furent classés en huit catégories. La façade de la première catégorie était composée d’une porte et d’une seule rangée de merlons. Le deuxième type de sépultures possédait deux rangées de merlons. La façade du troisième type était surmontée par deux «escaliers» (demi-merlons) sculptés au-dessus d’une corniche. Le quatrième type de monument nommé «proto-Hégra» possédait, en plus des deux escaliers et la corniche, deux antes (piliers d’angle) surmonté par un chapiteau. Le cinquième type de façade reprenait les caractéristiques des monuments de type «proto-Hégra» mais la corniche à entablement était doublée. Des antes et un fronton entouraient aussi la porte. L’encadrement plus complexe (porte tabernacle) de cette dernière permet d’obtenir le sixième type de sépulture.

Les tombeaux de type «Hégra» étaient encore plus complexes. Des piliers nains furent sculptés entre les deux corniches, les antes furent doublées et des demi-colonnes furent ajoutées entre la porte et les antes. Enfin, le huitième type de tombeaux-façades à merlons était légèrement plus simple car il ne possédait que les piliers nains des sépultures de type «Hégra».

Tombeau à arceau à Hégra

Enfin, à Hégra il existait aussi un tombeau-façade ne possédant pas de merlons. Il était surmonté par un arceau et possédait deux antes et deux piliers de part et d’autre de la porte.

Inspiration perse?

Les tombeaux-façades ne furent pas une invention nabatéenne. Il en existe de plus anciens en Anatolie et en Iran. Les sépultures des rois perses achéménides de Naqt y Rustam ont peut-être inspiré les architectes nabatéens. On y retrouve des demi-colonnes, des encadrements de portes assez proche de ceux de Pétra et d’Hégra.

Bibliographie sélective

BOURBON (F.), Petra. Guía arqueologíca , trad. MARTÍN (I.), Madrid, 2006 ( Guías de arqueología ).

NEGEV (A.), "The Nabatean necropolis at Egra", dans Revue biblique , t. 83, 1976, p. 203-236.

Pétra. Splendeurs de la civilisation nabatéenne , préface PORTER (B.A.), textes OSSORIO (A.), Paris, 2009.

STARCKY (J.), "Pétra et la Nabatène", dans Supplément au Dictionnaire de la Bible , f. 36, Paris, 1961, col. 886-1017.

Sur le même sujet