Les voisins de l'Egypte antique durant le règne de Pépy Ier

Pépy Ier, roi de l'Ancien Empire égyptien, entretint d'excellents rapports avec ses voisins : Byblos au Liban, Ebla en Syrie et Yam en Nubie.
34

Pépy Ier, troisième roi de la VIe dynastie, fut un homme très actif. Sous son règne de nombreuses expéditions furent menées. Le roi envoya des milliers hommes dans les carrières du désert arabiques. Pépy Ier renforça les liens entre l’Egypte et les royaumes du Proche Orient.

Byblos et la Phénicie

Comme beaucoup de ses prédécesseurs, Pépy Ier entretint d’excellent rapport avec le royaume phénicien de Byblos . Toutefois, les échanges semblent s’être intensifiés sous son règne. En effet, les archéologues mirent au jour une multitude d’objets portant ses cartouches dans la cité levantine. Jamais une telle quantité d’artéfacts égyptiens d’un roi de l’Ancien Empire n’avait été découvert à Byblos.

Commerce avec Ebla

En 1979, des archéologues retrouvèrent un fragment de vase en calcite portant la titulature de Pépy Ier dans le palais G d’ Ebla . Ce royaume fut la plus ancienne culture sémitique de l’Histoire. Pépy Ier semble avoir été le premier roi égyptien à commercer avec la cité syrienne.

Pépy Ier en guerre

L’autobiographie d’Ouni, haut fonctionnaire d’Abydos permet de connaître l’une des campagnes militaire du règne de Pépy Ier. Ouni affirme que des troupes furent levées et des mercenaires nubiens enrôlés pour combattre des nomades du désert à l’est du Delta. L’armée égyptienne combattit sans doute au Sinaï. Elle était commandée par Ouni. Le texte d’Abydos permet de savoir qu’il y avait des officiers mais pas d’armée régulière à l’Ancien Empire. Quand le roi avait besoin de troupes il levait une armée et enrôlait des mercenaires. Comme ce fut souvent le cas Ouni exagéra ses exploits : « Cette armée est revenue en paix, après avoir ravagé le pays des Habitants-du-sable. Cette armée est revenue en paix, après avoir renversé ses villes fortifiées. Cette armée est revenue en paix, après avoir coupé ses figuiers et ses vignobles. Cette armée est revenue en paix, après avoir mis au feu tous ses hommes. Cette armée est revenue en paix, après y avoir tué des troupes très nombreuses. Cette armée est revenue en paix, [après avoir ramené de là des troupes (?)] en grand nombre comme prisonniers ».

Pépy Ier et la Nubie

Durant son long règne la Nubie semble être calme. Le roi y recruta de nombreux mercenaires. Certaines autobiographies de nobles font état de tractations commerciales pacifiques avec le royaume de Yam.

Une campagne militaire eut sans doute lieu en Nubie. Les Annales de Saqqara sud, gravée sur le couvercle du sarcophage d’une reine de Pépy II, mentionnent des Nubiens soumis par la force.

Pépy Ier et le désert arabique

Pépy Ier envoya plusieurs expéditions dans les carrières de grauwacke du ouadi Hammamat. Située à plus de 100 kilomètres du Nil, ce lieu fut fréquenté dès la préhistoire égyptienne. Des caravanes partirent aussi l’el-Kab vers le désert arabique. Plusieurs inscriptions rupestres témoignent de leurs passages.

Bibliographie sélective :

BAUD (M.), DOBREV (V.), "De nouvelles annales de l’Ancien Empire égyptien. Une « Pierre de Palerme » pour la VIe dynastie", dans Bulletin de l'Institut Français d'Archéologie Orientale , t. 95, 1995.

BEN-TOR (A.), "The Relations between Egypt and the Land of Canaan during the Third Millennium B.C.", dans American Journal of Archaeology , v. 85, n°1, 1981, p. 449-452.

Des dieux, des tombeaux, un savant. En Égypte, sur les pas de Mariette Pacha , Paris, Boulogne-sur-Mer, 2004 (Exposition Mariette Pacha de Boulogne-sur-Mer).

DIXON (D.M.), "The land of Yam", dans The Journal of Egyptian Archaeology , v. 44, 1958, p. 40-55.

ROCCATI (A.), La littérature historique sous l'Ancien Empire égyptien , Paris, 1982 ( Littératures anciennes du Proche-Orient , n°11).

Sur le même sujet