Magas roi de Cyrène, rival de Ptolémée II Philadelphe

Magas fut, tour à tour, le beau-fils de Ptolémée Ier, l'ennemi de Ptolémée II, son demi-frère, et le beau-père de Ptolémée III.
17

Lorsque Ptolémée Ier Sôter , Macédonien devenu roi d’Egypte, de Chypre, de Cyrène, du sud de la Syrie, épousa Bérénice, il hérita également d’un beau-fils. En effet, la nouvelle reine était la veuve d’un noble macédonien nommé Philippe et avait un fils issu de cette union : Magas.

Magas ne pouvait pas prétendre au trône. Ptolémée avait déjà deux fils et Bérénice donna naissance à un troisième garçon, le futur roi Ptolémée II.

La Cyrénaïque et les Grecs de Libye

Ptolémée Ier envoya Magas à Cyrène. Il devint le gouverneur de la Cyrénaïque pour le compte du roi. Cette région de l’actuelle Libye fut hellénisée dès le VIIIe siècle avant notre ère. Les dirigeants des cités se soumirent aux Perses puis à Alexandre le Grand. A la mort de ce dernier, la Cyrénaïque fut donnée à l’un des généraux du conquérant, Ophellas. Ce dernier dut faire face à plusieurs révoltes. Il demanda l’aide de Ptolémée. Ainsi, la Cyrénaïque entra dans la zone d’influence de Ptolémée. Le territoire fut pacifié. Ophellas devint vassal du roi. Il fut tué lors d’une guerre contre Carthage. La région devint donc définitivement lagide.

Quand Magas, devint le gouverneur de la Cyrénaïque, la région était riche et prospère. Il la gouverna au nom de Ptolémée Ier. Magas fut fidèle au premier Lagide, mais il se brouilla rapidement avec son demi-frère, Ptolémée II Philadelphe .

L’indépendance de Magas

Magas s’autoproclama roi et prit son indépendance vis-à-vis d’Alexandrie. Afin d’éviter d’être écrasé par les armées de Ptolémée II, il s’allia avec son rival, le puissant roi séleucide Antiochos Ier. Ce dernier régnait sur un territoire qui s’étendait de l’Egée à la Bactriane (Afghanistan). Magas épousa Apamée, la fille d’Antiochos Ier. Magas se sentit alors suffisamment puissant pour marcher sur Alexandrie. Il s’empara du port de Paraitonion. De cette cité partaient les voyageurs pour l’oasis de Siwa. Après cette victoire, il poursuivit son avance vers Alexandrie. Ptolémée II ne pouvait pas lui opposer beaucoup de troupes. Mais Magas dut renoncer à Alexandrie car des révoltes en Libye l’obligèrent à rebrousser chemin. Ptolémée II évita ainsi un désastre sans qu’un homme soit tué.

Démétrios le Beau ou Ptolémée III Evergète ?

Vers la fin de son règne, Ptolémée II tenta de se réconcilier avec Magas. La fille de ce dernier fut promise à Ptolémée , le fils de Philadelphe. Magas décéda et sa veuve tenta de modifier cette future union. La reine Apamée fit venir à Cyrène Démétrios le Beau. Il était le frère d’Antigone Gonatas, le roi de Macédoine, de Thrace et de l’essentiel de la Grèce. Elle souhaitait unir ce prince avec sa fille afin que la Cyrénaïque échappe aux Lagides. Toutefois, Démétrios s’intéressa plus à Apamée qu’à sa fille Bérénice. L’historien romain Justin décrivit de manière très pittoresque comment ce projet d’Apamée échoua : « Vers le même temps, mourut Magas, roi de Cyrène. Avant sa maladie, il avait fiancé Bérénice, sa fille unique, au fils de Ptolémée [II], son [demi-] frère, pour terminer avec lui ses querelles. Mais à la mort du roi, Apamée, mère de la princesse, voulant rompre un mariage conclu malgré elle, fit offrir à Démétrios [le Beau], frère du roi Antigone [Gonatas], et né lui-même d'une fille de Ptolémée [Ier], la main de Bérénice et le trône de Cyrène. Démétrios part à la hâte, et, secondé par les vents, il arrive à Cyrène. Mais, fier de sa beauté, qui avait déjà séduit la reine, il se rendit bientôt, par son orgueil, odieux à la maison royale et aux soldats. Plus empressé de plaire à la mère qu'à a fille, il excita d'abord les soupçons de Bérénice, et souleva bientôt le peuple et les soldats. Tous se déclarent pour le fils de Ptolémée [II], et conspirent contre Démétrios : on envoie des assassins qui le frappent dans le lit de sa belle-mère. Apamée, entendant la voix de sa fille, qui criait à la porte qu'on épargnât sa mère, fit un instant de son corps un rempart à son complice. Enfin, il fut tué, et Bérénice, ayant, sans violer ses devoirs, vengé les désordres de sa mère, donna sa main à l'époux que son père lui avait destiné » ( Histoire universelle , XXVI, 3, 2).

Réorganisation de la Cyrénaïque

Le mariage entre Bérénice et Ptolémée III fut célébré en 246 avant notre ère. La Cyrénaïque retournait ainsi dans le giron lagide. La région fut réorganisée. Le port de Barké fut rebaptisé en Ptolémaïs. Taucheira fut refondée en tant qu’Arsinoé, du nom de l’épouse de Ptolémée II. Enfin, Euhesperides (Benghazi) devint une cité du nom de Bérénice. Le premier fils de Ptolémée III Evergète et Bérénice II fut nommé Ptolémée, le deuxième garçon fut appelée Magas.

Bibliographie sélective :

CABANES (P.), Le monde hellénistique de la mort d'Alexandre à la paix d'Apamée , Paris, réed, 2001 ( Nouvelle histoire de l'Antiquité , t. 4 / Points Histoire , n°215).

CHAMOUX (F.), Epigramme de Cyrène en l’honneur du roi Magas , dans Bulletin de Correspondance Hellénique , t. 82, 1958, p. 571-587.

HÖLBL (G.), A history of the Ptolemaic empire , trad. SAAVEDRA (T.), Londres, New York, 2001.

The Queens of Ancient Egypt , introduction de ARNOLD (D.), texte de PIRELLI (R.), Le Caire, 2008.

WILL (É.), Histoire politique du monde hellénistique , Paris, 2003 ( Points / Histoire ).

Sur le même sujet