Meretneith, la première femme sur le trône d'Egypte

Des siècles avant Hatchepsout, Meretneith monta sur le trône d'Egypte en tant que régente. Elle exerça le pouvoir au nom de son fils, Den.
11

Après la mort du roi Djet ( première dynastie ), le trône d’Egypte fut laissé à un enfant, Den . Ce dernier était très probablement le fils de Djet. La mère de Den, la reine Meretneith devint alors régente . Elle fut donc la première femme de l’histoire égyptienne à accéder au pouvoir. Contrairement à Hatchepsout, elle n’usurpa pas les titres royaux et son autorité fut reconnue après sa disparition.

Le mastaba de la reine Meretneith, à Abydos

La tombe de Meretneith fut mise au jour par l’archéologue britannique Flinders Petrie, à Umm el-Qaab (nécropole d’Abydos). Elle possédait un mastaba de grande taille. Le fouilleur, pensa même, dans un premier temps, avoir découvert la tombe d’un nouveau roi de la Ière dynastie. Le fait que le nom de Meretneith ne soit jamais inscrit dans un serekh obligea Petrie à changer d’opinion. En effet, seuls les rois disposaient d’un serekh, une sorte de rectangle terminé par un motif en façade de palais et contenant le nom d’Horus . Ce nom était la plus ancienne manière d’identifier les rois. Le cartouche ne fit son apparition qu’à la IIIe dynastie . Pour Petrie, seule une reine pouvait avoir une tombe aussi vaste que celle d’un roi.

Meretneith, régente d'Egypte

Les fouilles allemandes de G. Dreyer confirmèrent, des décennies plus tard, l’hypothèse de Petrie. En 1987, l’égyptologue mit au jour, à Umm el-Qaab, un sceau du roi Den. Sur celui-ci étaient inscrits les noms de ses prédécesseurs depuis Narmer . A côté du nom de Den se trouvait celui de Meretneith. Elle était qualifiée de "mère royale". Il est évident que ce titre était bien plus important que son sens littéral car aucune autre reine n’était citée par le sceau. Seul le nom d’une femme ayant exercé le pouvoir pouvait se retrouver aux côtés des noms des grands rois de la Ière dynastie.

La tombe de la reine Y (041) mesurait 16,50 m x 13,90 m x 2,70 m. Comme celle des rois, cette sépulture disposait de tombes subsidiaires. Les autres tombes de reines de cette époque n’étaient pas entourées par ces tombes subsidiaires. L’architecture funéraire confirmait donc le statut exceptionnel de Meretneith. Petrie mit au jour une stèle funéraire de la reine. Elle ressemblait à celles des rois de la dynastie. Elle est actuellement exposée au musée du Caire (JE34450).

Durée de la régence

Il est actuellement impossible de connaître la durée de la régence. Il est tout aussi difficile de déterminer si elle prit fin à la mort de la reine ou à la majorité de Den. Ce dernier aura un règne long et prospère, ce qui confirme son jeune âge au moment de la mort de Djet.

Bibliographie sélective :

DODSON (A.), HILTON (D.), The Complete Royal Families of Ancient Egypt , Le Caire, 2005.

PETRIE (F.W.M.), The royal tombs of the first dynasty , 1900. Part I , with chapter by GRIFFITH (L.), Londres, 1900 ( Memoire of the Egypt Exploration Fund , t. 18).

WILKINSON (T.A.H.), Early Dynastic Egypt , Londres, New York, 2006.

Sur le même sujet