Visitez le musée de la Nubie, à Assouan (Egypte)

Découvrez les riches collections d'archéologie nubienne préhistorique, antique et médiévale du musée de la Nubie d'Assouan.
12

Assouan possède l’un des plus beaux musées archéologique d’Egypte. Contrairement à celui du Caire, il est moderne et aéré. Le musée de la Nubie propose, comme au Caire, un parcours chronologique et quelques salles thématiques.

Le Moyen Empire à Eléphantine

L’une des premières salles est consacrée aux découvertes archéologiques réalisées à Eléphantine . On peut notamment y voir des statues d’Héqa-Ib, notable de la VIe dynastie devenue un «saint homme» au Moyen Empire. Les égyptologues allemands mirent au jour un sanctuaire qui lui était dédié. Dans cet édifice, ils découvrirent plusieurs statues d'Héqa-Ib. L’on trouve aussi quelques statues des nomarques (gouverneurs de province) de la XIIe dynastie.

Ramsès II et le temple de Garf Hussein

Dans la plus grande salle du musée se dresse un colosse de Ramsès II qui provient du temple nubien de Garf Hussein. Ce lieu fut noyé par les eaux du lac Nasser lors de la construction du second barrage d’Assouan. L’essentiel du temple fut remonté sur l’île artificielle de New Kalabcha . Le colosse du musée présente encore des traces de peintures (coiffe et pagne).

Préhistoire et Ancien Empire en Nubie

Commence ensuite un parcours chronologique consacré à la Nubie préhistorique et antique. Des gravures rupestres et de la céramique préhistorique sont exposées. Le musée possède une statue acéphale de Chéfren en diorite verte. Les carrières de ce minéral étaient à Tochka (lieu situé à proximité d’Abou Simbel).

Le Moyen Empire et Kerma

On trouve une copie des soldats nubiens (statuettes de bois de la XIe dynastie) exposés au musée du Caire. Quelques stèles permettent de découvrir les expéditions militaires des rois conquérants de la XIIe dynastie. Ils luttèrent contre le puissant royaume de Kerma, situé au-delà de la troisième cataracte du Nil (actuel Soudan).

La XXVe dynastie originaire de Nubie

Le musée possède une belle collection d’objets de la XXVe dynastie. Ses rois ont la particularité d’être originaires de Nubie. Ils étaient issus du clergé d’Amon, installé à Napata par Touthmosis III, sous la XVIIIe dynastie. Napata fut abandonnée par Ramsès II mais les temples d’Amon continuèrent à fonctionner. La cité demeura indépendante pendant de nombreuses décennies. Les grands-prêtres devinrent probablement rois quand le roi Chéchonq Ier (XXIIe dynastie) pilla la région. Piankhy puis Chabaka conquirent toute l’Egypte et mirent fin à la division de la monarchie de la période libyenne (dynasties XXII, XXIII et XXIV). L’Egypte redevint alors une grande puissance.

Le musée possède une tête de colosse de Taharqa, le plus grand roi de la XXVe dynastie. On peut aussi admirer des statues de princes et princesses, du roi Chabataka et de notables thébains. Le style de l’époque permettait de représenter les individus de manière naturelle, ce qui fut extrêmement rare dans l’art égyptien.

Enfin, on trouve des objets des périodes gréco-romaines, coptes et arabes. Il y a aussi un sanctuaire hypogé du roi Amenhotep II (XVIIIe dynastie) qui fut également sauvé des eaux du lac Nasser.

Les jardins du musée

Vous pouvez complétez cette visite par la découverte des jardins du musées. Dans ceux-ci, très agréables en été, on trouve quelques pièces archéologiques: stèles, obélisques…

Assouan possède, en plus du musée nubien, deux petits musées archéologiques qui sont situés sur l’île d’Eléphantine .

Sur le même sujet