Mots du Québec (dictionnaire différentiel), partie 33 : SLOTCHE

L'hiver, ils ne sont plus qu'une cinquantaine à labourer la sloche, en caleçon long sous le collant, trois pulls, un masque de caoutchouc plaqué au visage.
15

SLOCHE , SLOTCHE n. f.

I. Fam. Mélange de neige fondante et d'eau, le plus souvent imprégné des saletés qu'on retrouve dans les rues, sur les routes.

1 . Quante on a été sus'a glacière, on était pâs 'apab' de s'tenir. Quante on s'en r'venait, ben on s'en v'nait dans 'a néige mouillée. Sus l'bord d'la glace, dans 'a sloche , i'n'avait çâ d'épais (Coll. Pierre Perrault, Archives de folklore, Île-aux-Coudres, inf. masc, 1961, FTLFQ[1]).

2 . – Je vois que vous êtes balayeur de rue ? – Oui, mais c'est pour le temps de la sloche seulement [...] (Brie, Albert, Chez Miville [radio], 1966, série 43, bob. 8, p.3, FTLFQ).

3 . On a sorti ça de la rue, de la sloche des rues, où il perdait son temps à jouer avec des enfants de son âge [...] » (Barbeau, Jean, La Coupe stainless suivi de Solange, Montréal, Leméac, 1974, p.37, FTLFQ.)

4 . Plus j'attendais plus la sloche commençait à durcir. Le fret nous gelait deboutt [sic]. La poudrerie devait pas tarder (Charest, Gilles, Le Livre des sacres et blasphèmes québécoi s , Montréal, L'Aurore, 1974, p.56, FTLFQ).

5 . Les enfants s'amusent dehors. Dans la sloche un collier de perles (Lelièvre, Sylvain, «Petit matin», chanson du disque Petit matin , Le Nordet, GVN-1006, 1975).

6 . En effet, à la marée montante, les rivières sont envahies par de l'eau salée. Lorsqu'il y a de la neige fraîche, une boue semi-liquide se forme sous celle-ci. Pour que la sloche se forme, il faut de l'eau de pluie, de rivière ou de mer, et de la neige. Une rivière gelée mais sans neige n'est pas dangereuse (Désy, Jean, L'Aventure d'un médecin sur la Côte-Nord , Montréal, Éditions du Trécarré, 1986, p. 44, FTLFQ).

7 . Avec ma face de game over. L'cordon du cœur traînait dans slotche (Desjardins, Richard, «M'as met'un homme là-d'sus», in Richard Desjardins au Club Sod a », Montréal, Boréal, 1991).

DÉRIVÉS : slocheux adj. «qui a la consistance de la sloche ou qui est couvert de sloche» ; slotcher « passer à l'état de sloche» ; slutchy ; être ~ «boueux en parlant de la neige détrempée» (PPQ).

SYNONYMES : gadoue , bouette , gibelotte , frasil « cristaux et petits corps de glace qui se forment dans les cours d'eau » (DictPrés).

SYNTAGMES : boîte à sloche : «coffre en bois, en carton ou en tout autre matériau, suffisamment grand pour recevoir quelques paires de bottes ou de caoutchoucs, dont le fond, un treillis métallique, permet à l'eau de s'égoutter dans une sorte de tiroir-double-fond que l'on peut vider et nettoyer au besoin» (Mandron, Hélène, NéoClas) ; en sloche , loc. adv. «comme la neige fondante qui colle et fait boule sous les sabots des chevaux» ou «comme la glace qui fond, qui n'est pas solide» ; prendre en slush «qui commence à geler en parlant de l'eau» (PPQ).

II . Fam. Mixture composée de glace concassée, de sucre et de colorant aromatisé.

8 . Y'a même une nouvelle marque qui est sortie sur le marché. C'est original en maudit, ça s'appelle SLOCHE (Inf. masc., 21 ans, Shawinigan, 2000, CELM).

9 . Je confesse que j'ai été séduite par l'intelligence et l'inventivité de la campagne publicitaire sur la sloche , ce rafraîchissant mélange de glace concassée, de sucre, et de colorant que le détaillant Couche-Tard sert aux ados dans ses dépanneurs [épiceries à heures d’ouverture prolongées] (Cousineau, Sophie , La Presse , samedi 01 septembre 2001, CELM).

10 . Prenons, à titre d'exemple, le premier sujet de leur nouvelle émission [des Chick'n Swell] cette semaine. Un jeune homme boit une sloche et se plaint de maux de tête. Il arrive d'urgence à l'hôpital. On lui diagnostique une «congélation neuronique» causée par une trop grosse gorgée de sloche [...] » (Cauchon, Paul,«Drôles de zigs», L'Agenda [guide de la télévision et des sorties], Le Devoir , 01 juin 2002, p.19).

ÉTYMOLOGIE et HISTOIRE : Au Québec s loche «neige boueuse» (1893) vient de l'anglais slush «thawing snow» (1641, OED) ; pour sa part la variante s lotche «friandise faite de glace concassée» (1975) appartient à l'anglais américain (Webster ; OED). Les deux emplois sont encore usuels sur l'ensemble du territoire québécois. Le figuré s loche «affaire mal conçue, mal engagée ; fatras », relevé par deux glossairistes (Gl, Bél), n'est plus en usage aujourd'hui.

CATÉGORIES : I . Anglicisme ; II . Américanisme.

------------------

FTLFQ : « www.tlfq.ulaval.ca/fichier/recherche.asp

Sur le même sujet