A la découverte de Glass Pear

Rencontre avec Yestyn Griffiths alias Glass Pear, auteur/compositeur/interprète. Un artiste très doué qui n'a pas fini de faire parler de lui..
25 Nov

Dans de précédentes interviews Yestyn a expliqué ce que signifiait Glass Pear (poire en verre).

" Beaucoup des chansons que j'écris parlent de la fragilité et des changements dans la vie et l'amour. Je voulais donc trouver un nom qui exprimait cela. Apparemment les chinois croyaient que la poire était un symbole d'immortalité. La tradition veut que pour éviter une séparation on ne doit jamais couper la poire en deux. Donc pour moi une poire en verre est quelque chose de fragile, de cassable qui nécessite d'être protégée, tout comme l'amour."

Aujourd'hui, Yestyn Griffiths s'est gentiment prêté au jeu des questions/réponses alors qu'il est chez lui à Londres en train de travailler sur son 3ème album.

- Si tu devais te décrire en 3 mots, lesquels choisirais-tu?

"Loyal, curieux et coquin."

- Tes chansons parlent souvent d'amour, est-ce qu'elles évoquent une seule femme, une genre de muse où quelque chose comme ça, où est-ce plutôt à propos des relations en général?

"As-tu déjà vu un vieil arbre appelé Banyan Tree ? Il a de nombreuses branches. L’amour est comme cet arbre, il a de multiples facettes, ça peut avoir plusieurs significations. Quand je parle d’amour dans mes chansons, parfois je pense à la dévotion à quelque chose de plus grand, un amour spirituel. Parfois c’est à propos d’une femme, des sentiments et de l’amour charnel. D’autres fois il s’agit de l’amour en tant qu’idée, il s'agit alors de la beauté et de l’esthétique de l’amour."

- Parlons un peu de la chanson “Where is my home" ? On cherche tous à trouver notre "chez soi", crois-tu que c’est une question de trouver l' endroit où on peut se sentir bien et libre, dans une ville qu’on apprécie par exemple comme Londres, ou penses-tu que ce n'est pas en rapport avec le lieu mais plus avec la personne avec qui on est?

"Etre chez soi c’est le Bonheur et le Bonheur c’est l’Amour. Je pourrais être le prince d’un royaume du moyen orient, vivre dans le plus grand luxe et être encore très malheureux. Au contraire je pourrais être mineur dans une mine de charbon d'un petit village du pays de Galles avec plein d’enfants à nourrir et être quand même vraiment heureux.

Chez nous nous disons: “Ta maison c’est là où est ton coeur.” La maison c’est là où est l’amour. A certains moments dans ma vie je ne me suis pas senti chez moi, c’était le signe qu’il me fallait changer de vie."

- Les gens t’ont découvert avec la chanson “Last Day in you life” , nous l’avons entendu dans un épisode de la série 90210 puis dans Grey’s Anatomy. C’était une grosse publicité! Penses-tu que ça a changé ta vie d’un certain point du vue?

"Bien sûrement! C’était vraiment une bonne chose d’avoir ces chansons entendues par tous ces gens. Je suis vraiment reconnaissant aux gens de les avoir choisi. Mais ça n’a pas radicalement changé ma vie en un jour, je me fais toujours à manger moi même et je récure les toilettes."

- Alexandra Parsavas (la responsable des choix musicaux de Gossip Girl) a dit à ton sujet que tu aurais un grand impact dans le futur: “ Il écrit de belles chansons pop, mélodieuses et bien ficelées.” Qu’en penses-tu? Es-tu quelqu’un de confiant ou y'a t'il des moments où tu doutes de toi?

"Je suis confiant. Le doute est une émotion inutile!!"

- Ton second album s’appelle “Sweet America” , songerais-tu à aller t’installer là bas?

"Plus maintenant en fait. J’y pensais l’année dernière alors que je séjournais six mois là bas. La moitié de ma famille vit là bas et c’est difficile d’être séparés. Mais Los Angeles, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. New York est une ville merveilleuse. Mais Londres est extraordinaire. J’ai beaucoup d’amis ici et je suis heureux là où je suis."

- Tu es né au Pays de Galles. Peux-tu nous raconter un souvenir de ton enfance là bas. As-tu gardé l’accent?

"Les étés à Rhossili Bay , Gower , la mer gigantesque. Les couchés de soleil très inspirants. Les histoires de fantôme et de cavalier sans tête la nuit sur la plage. Une enfance pleine de liberté et de jeux dans les dunes de sable.

Ma mère est anglaise et mon père gallois, mon accent est un mélange des deux."

- Es-tu déjà venu en France et si oui que penses-tu de notre pays?

"Oui mes parents ont acheté cette charmante maison il y a longtemps près d’Auxerre. Nous avions l’habitude d’y aller pour les vacances. C’était très agréable. L’année dernière j’ai visité Paris. L’endroit que j’ai préféré était le musée de l’Orangerie... Les tableaux de Monet m’ont laissé émerveillé.

Ce que je pense des français? Je pense que vous avez du style, de l’instinct et de la passion."

- Tu as de plus en plus de fans en France, projettes-tu de faire quelques concerts ici?

"Oui, j’adorerais. Une fois que j’aurai fini mon nouvel album, j’espère retourner sur scène."

-Tu sembles être très romantique. Crois-tu au grand Amour?

"Le grand Amour? Bien sûr! L’amour est la chose la plus puissante de l’univers!"

Retrouvez Glass Pear sur Facebook , My Space

Sur le même sujet