A ne pas rater "Des minutes qui font l'histoire" aux Archives

Envie de sortir ? Direction les archives nationales pour une exposition « des minutes qui font l'histoire » qui se tient à Paris jusqu'au 16 juillet 2012

Les archives nationales fêtent cette année les 80 ans du minutier central des notaires de Paris et ont concocté pour cette occasion une exposition qui mérite le détour. L’exposition « des minutes qui font l’histoire » au travers d’authentiques actes notariés, d’objets, de peintures, gravures, films et textes permet d’aborder le statut et le rôle du notaire dans la société française d’hier et d’aujourd’hui. Parodié, ridiculisé dans certaines comédies il n’en reste pas moins un personnage clé de la société qui au long de l’histoire n’a cessé d’accompagner le citoyen dans les événements petits ou grands de sa vie.

Les minutes aux archives nationales

Près de 20 millions de minutes sont rassemblées dans le minutier central. Les minutes sont des actes notariaux authentiques provenant de 122 études de la capitale. Certaines d’entre elles remontent à la fin du XVe siècle. Au long des siècles écoulés les minutes ont quelque peu évolué. Depuis l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 elles sont signées par le notaire. D’abord manuscrites, elles sont ensuite dactylographiées à partir de la première guerre mondiale.

Les contrats

Les contrats passés devant le notaire concernent de nombreux champs : contrat de mariage, contrat d’apprentissage, bail, procès verbal, achat, vente, reconnaissance de paternité, testament, inventaire après décès …Les occasions sont nombreuses de passer devant le notaire et les parisiens ne s’en privent pas. C’est une façon de donner à la volonté des contractants sa pleine efficacité juridique. Le bureau du notaire est très vite l’antre des confidences et des secrets partagés. Jour après jour, le notaire, soumis au secret professionnel, se fait témoin privilégié de ses contemporains.

Le notaire : un homme de loi

Le notaire est un officier royal puis un officier public. Bonaparte organise le statut du notariat et le conseil supérieur du notariat est crée en 1945. Les notaires du châtelet de Paris ayant le privilège d’avoir compétence pour tout le royaume suivent l’obligation d’apposer un sceau dès 1957 sur les actes. Des panonceaux portant les armes du roi, puis les insignes du pouvoir public se dressent à l’entrée de l’office notariale. La devise des notaires « lex est quodcumque notamus » ce que nous écrivons fait loi en dit long sur la place qu’ils ont dans la société.

En quoi les minutes notariales peuvent-ils nous intéresser ?

Les minutes notariales de Paris constituent de précieux documents pour les chercheurs et tous ceux qui veulent connaitre un peu mieux leurs ancêtres, les parisiens, ou tout simplement l’histoire de France. On peut apprendre beaucoup de choses sur leur cadre de vie, leurs activités professionnelles, leurs alliances, leurs goûts artistiques et littéraires. A l’heure où beaucoup s’adonnent à la généalogie consulter les minutes notariales peut représenter une véritable mine d’or.

Voilà une excellente idée, cette exposition pour fêter les 80 ans du minutier central des notaires de Paris. Et une bonne idée de sortie. Avec la possibilité de prolonger la visite par des conférences tous les jeudis à 17 heures à l’hôtel de Soubise.

Renseignements pratiques

Archives nationales

Hôtel de Soubise

60 rue des Francs-Bourgeois

75003 Paris

Exposition jusqu’au 16 juillet

Samedi-Dimanche : 14h-17h30

Lundi-Vendredi : 10h-17h30

Du lundi au vendredi 10h-17h30

Conférence tous les jeudis à 17 heures jusqu’au 28 juin

Sur le même sujet