SEVERINE DURANDE

Publié dans : Les articles Nature & Animaux de severine durande

Faire face à la perte de son animal

La perte d'un animal de compagnie est souvent douloureuse. Petits repères pour être plus serein.

Faire le deuil d'un animal de compagnie est parfois difficile. Que ce soit chien, chat, hamster, cochon d'inde....la mort est souvent perçue comme injuste. Toute la maisonnée s'en trouve bouleversée. Pour évacuer la tristesse, ne pas hésiter à parler de la souffrance générée. Évoquer les moments heureux passés avec votre animal de compagnie à vos amis, votre famille vous aide à inscrire une image positive dans la réalité. De même cela vous permet d'inscrire sa mémoire dans une dimension collective. N'hésitez pas à aller sur les forums d'animaux pour rencontrer des gens qui vivent ou ont vécu la même chose que vous. Leur soutien peut être précieux. Perte animal domestique vous propose aide et soutien.

Faire incinérer son animal de compagnie ?

Les choses sont claires. Face à la perte d'un animal de compagnie, le faire incinérer ou procéder à sa crémation facilite grandement le travail du deuil. Si vous souhaitez faire enterrer votre animal de compagnie dans votre jardin, rien ne l'interdit, mais sachez qu'il existe quelques règles. Celui ci doit être enfoui à au moins un mètre de profondeur et ne doit pas peser plus de 40 kilos. A défaut il faut s'adresser à un cimetière animalier. Si vos finances ne le permettent pas, la crémation constitue une autre bonne solution. En individuel, elle offre la possibilité de récupérer les cendres pour les déposer dans une urne ou les disperser dans l'endroit voulu...

Reprendre un animal de suite ?

Il est d'ordinaire déconseillé de reprendre un animal de suite. Le deuil est une étape à suivre. Il ne faut pas en faire le déni. Si vous reprenez un animal immédiatement après la perte de votre compagnon vous risquez trop vite de le comparer à l'animal mort. Il devient un animal porteur. Vous avez alors tendance à voir à travers lui votre cher animal disparu que vous regrettez tant. Si on peut éprouvez un certain soulagement au début, le malaise persiste car vous savez bien que ce n'est pas lui. Et de même votre nouveau compagnon peut en souffrir.

Se séparer des objets lui ayant appartenu ?

Pour les mêmes raisons n'hésitez pas à vous séparez des objets lui ayant appartenu. Le jouet du chien, la litière du chat, la cage du hamster...Trop vite vous allez avoir tendance à faire profiter l'animal nouveau venu. Le travail du deuil est alors impossible. Dans l'autre cas, rentrer chez soi et se trouvez nez à nez avec le panier vide du chien n'est pas la meilleure des solutions. Les objets matériels ici rappellent sans cesse la perte douloureuse.

Consulter un professionnel de santé

Si le deuil vous paraît vraiment trop lourd, rien ne vous empêche de faire appel à un professionnel de santé. Un généraliste, un psychologue, voir un psychiatre peuvent vous aider. Le deuil est susceptible de raviver de vieilles blessures, et mettre de nouveau au premier plan certains conflits. Parler des blocages, voir remonter le fil de sa propre histoire est alors nécessaire pour ne pas sombrer dans la dépression.

À propos de l'auteur

SEVERINE DURANDE

  • 68

    Articles
  • 13

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!