Astuces coupe-faim

Vous avez toujours faim et vous voulez maigrir ? Quelques astuces coupe-faim
28

Certains aliments peuvent être de formidables coupe-faim. C’est le cas des légumes verts et des fruits lorsqu’ils sont consommés en quantité. Les fibres contenues dans ces aliments ont un effet rassasiant. Elles piègent les sucres et les graisses, et retiennent l’eau dans l’estomac. Les protéines de la viande, du poisson, de l’œuf ont une vertu analogue. Longues à digérer elles sont particulièrement indiquées comme coupe-faim. Le yaourt très riche en protéines est un aliment de choix.

Boire beaucoup d’eau : un coupe-faim efficace

Certes il est recommandé de boire au moins un litre et demi par jour. Mais c’est un impératif si l’on veut en faire un véritable coupe-faim et obtenir un résultat optimal. Il est indispensable de boire deux grands verres d’eau avant chaque repas. De même les petites gorgées tout au long de la journée sont préférables. Les eaux riches en potassium et en sulfates sont particulièrement intéressantes car elles contribuent à l’élimination des déchets et des toxines, véritables alliées pour maigrir.

Tomber amoureux

Et oui tomber amoureux reste sûrement le coupe faim idéal ! Lorsque l’on tombe amoureux l’hypothalamus secrète une hormone bien particulière, la lulibérine. Et la lulibérine est un coupe- faim naturel puissant. Elle est à son maximum les premières semaines de la rencontre et dans ces moments qui poussent chacun à se blottir dans les bras de son partenaire. Ne dit-on pas vivre d’amour et d’eau fraiche ? De là à penser à devenir comme Don Juan pour maigrir, loin s’en faut, ce coupe faim continue tout de même à produire son petit effet, même quand la passion s’atténue.

Faire du sport

Le sport est un coupe- faim efficace quand il est pratiqué avec régularité. Les endorphines, hormones du bonheur, du bien être et de la bonne humeur, secrétées lors de la pratique d’une activité physique d’endurance ont un formidable rôle de régulateur de l’appétit. Si au début, la pratique d’un sport augmente l’appétit par une dépense calorique importante, à mesure que cette dépense est constante et la fabrique d’endorphines régulière, on a moins faim. Les sports tels que la course à pied, le vélo , la natation sont les plus à mêmes d’avoir cet effet.

Dormir plus

Des études ont démontré que l’augmentation du sommeil est directement liée à une augmentation de la sécrétion de la leptine, hormone qui intervient dans la sensation de satiété. Et ceci est d’autant plus intéressant que la leptine intervient aussi dans le métabolisme basal. En clair plus on secrète de leptine, moins on a faim, et plus on brûle de calories. Le viel adage qui dort dine se voit alors aujourd’hui parfaitement vérifié.

Pratiquer la méditation

Pratiquer la méditation une quinzaine de minutes par jour peut aider à maitriser sa sensation de faim. En se concentrant sur un objet précis ou sur sa respiration, elle permet de se débarrasser de ses pensées gênantes et néfastes et de se focaliser sur autre chose. De plus les pensées qui circulent librement s’accompagnent d’un état de bien être et de libération d’endorphines qui à leur tour aident au contrôle de l’appétit.

Bref les coupe-faim au naturel sont nombreux. La joie, la bonne humeur, l’amour en ouvrant l’esprit à d’autres appétits sont sans doute ce qu’il y a de mieux à vivre pour limiter la sensation de faim.

Sur le même sujet