Ecrire un roman

Se lancer dans l'aventure de l'écriture d'un roman et être publié ? Pourquoi pas vous ?

Si écrire un roman s'apprend, c'est à l'auteur en revanche de définir sa manière de travailler.

Il y a en gros deux sortes d'écrivains : le sensitif et le cérébral. Le sensitif ne connait rien d'avance au récit. Il évolue avec ses personnages et se laisse surprendre par eux. L'intrigue se construit au fil du temps à partir d'indices infimes ou de détails saugrenus. Le cérébral travaille lui à partir d'un plan minutieux. Il connait l'intrigue dans ses moindres détails et c'est d'avance où elle le mène. Il maitrise son récit de A à Z.

Établir un rituel pour écrire un roman

Tout écrivain connait la peur de la page blanche. C'est une réaction très naturelle. Pour écrire un roman, et trouver l'inspiration, rien ne vaut la mise en place d'un rituel. Se mettre à heure fixe, tous les jours, pendant un temps donné, à sa table de travail, toujours au même endroit est la garantie d'une créativité fertile. Loin de la tuer , le rituel permet d'instituer un cadre dans lequel l'imagination et la sensibilité ont la liberté de se déployer.

Lire, lire et encore lire!

L'écrivain est d'abord un lecteur. Croire en une création ex nihilo est un leurre. L'écrivain s'inspire des œuvres qu'il a lues et qu'il a aimées pour écrire un roman. Lire permet de trouver l'inspiration mais aussi de repérer des techniques dont l'écrivain se sert au moment voulu même sans le savoir. Tout genre possède ses codes. Le roman policier ne se conçoit pas sans un meurtrier,une victime et un inspecteur. Très vite l'écrivain repère un schéma explicite ou sous entendu qui comprend toujours un protagoniste, un allié et un adversaire. Et dans la manière dont chaque écrivain se débrouille avec cet écheveau , le récit devient unique et original. Repérer les tonalités de la mélodie et la manière dont l'écrivain en joue, c'est la possibilité ensuite de multiplier à l'infini les variations.

Observer et vivre

Observer ce qui se passe autour de soi est essentiel pour aiguiser ses sens,son imagination et écrire un roman. L'écrivain est le témoin privilégié de ses contemporains. Il observe ses amis, ses collègues de travail, son épicier... Il note sur de petits carnets des paroles entendus, repère des intonations, visualise des images qui donneront peut-être naissance à un début de chapitre. Tout est bon à prendre! Et l'écrivain ne se prive pas de vivre! C'est à dire que son imaginaire se nourrit de ses émotions, et donc de ce qu'il vit. C'est l'intensité de son ressenti qui nourrit son imagination et donne naissance à l'œuvre.

Se constituer une boite à outil

L'écrivain est un orfèvre du langage. Et avant d'être un artiste c'est un artisan. Les mots sont son matériau, la grammaire sa technique, les figures de style et procédés littéraires ses outils. Tout comme le bricoleur, pour écrire un roman il puise dans sa boite à outils. Le choix des mots, leur agencement, la forme du discours aboutissent au style, œuvre unique de l'écrivain. Et une fois qu'il a trouvé son style l'écrivain a crée une œuvre dont l'originalité lui est seul attribuable

Trouver des lecteurs

Pour écrire un roman et rester motiver il est essentiel de se faire lire. Il est totalement faux de croire que l'écrivain est cet être agissant seul dans son coin dans un plaisir solitaire. Il a besoin d'être stimuler pour avancer ! Un retour sur ses textes permet aussi de lever des doutes ou de relancer la machine. Pour trouver des lecteurs, l'atelier d'écriture est intéressant. Il permet de se confronter à un public pas trop proche. Car dans ce domaine les amis ne sont pas toujours les meilleurs conseillers. Aveuglés, ils peuvent trouver le roman génial ou cacher certaines choses afin de ne pas faire de la peine.

Se faire publier

Avec internet les chances de se voir publier ont décuplé. Le moyen le plus efficace de faire sa promotion est de créer son blog . Il permet de publier sur la toile le roman et de recueillir des commentaires. Participer à des concours est aussi un bon moyen de se faire connaître. Pour le reste de nombreuses maisons d'éditions sont en ligne. Une maison d'édition les nouveaux auteurs est très apprécié des apprentis écrivains. C'est un concept intéressant. Le comité de lecture est composé de lecteurs non professionnels et est ainsi plu proche des écrivains. Si l'écrivain ne trouve pas de maison d'édition, il lui est toujours possible de se faire éditer à compte d'auteur. Cette solution, relativement facile, demande pourtant un certain investissement.

Écrire un roman est à la portée de tous. Il suffit d'apprécier les mots, les histoires, et aimer jouer avec la subtile harmonie de la langue. La force du désir est la garantie du succès, pour, un jour avoir la chance d' être publié!

Sur le même sujet