Idée de balade à Paris : la tour Jean sans Peur

Partez ce week end à la conquête du Paris médiéval : visitez la tour Jean sans Peur

La tour Jean sans Peur située au cœur de Paris, tout près des Halles, est le seul édifice civil et fortifié du moyen âge à Paris. Ouvert à la visite depuis 1999, la tour, haute de 27 mètres se dresse un peu en renfoncement, au 20 rue Etienne Marcel. Elle est le dernier vestige de l’hôtel de Bourgogne d’autrefois, hôtel des ducs de Bourgogne, remplacé aujourd’hui par une école primaire.

Fonction de la tour Jean sans Peur

La tour Jean sans Peur a été édifiée en 1409 et a un but avant tout défensif. Elle vise à protéger Jean sans Peur après qu’il a commandité le meurtre de son cousin Louis d’Orléans. Louis d’Orléans détient le pouvoir royal depuis les accès de folie de son frère Charles VI. Jean sans peur, duc de Bourgogne voit la mainmise de son cousin comme une usurpation. Il souhaite prendre les rênes du pouvoir. Une rivalité politique et économique s’instaure entre les deux hommes. Le 23 novembre 1407 c’est le drame et le début de la guerre entre Armagnacs et Bourguignons : Le comte d’Orléans fait assassiner par une quinzaine d’hommes rue Vieille du Temple son cousin et rival. L’hôtel de Bourgogne devient dès lors un refuge pour Jean sans Peur et ses hommes.

La tour Jean sans Peur : une maison ducale

La tour Jean sans Peur est haute de six étages munie d’un escalier à vis. La chambre du duc se trouve au quatrième étage. Il y dort, mais sans doute il y reçoit et y travaille. Cette chambre à cheminée est pourvue de latrines. L’étage en dessous a été attribué à la chambre de l’écuyer avec une disposition identique de la pièce : cheminée et latrines. La salle du premier étage est une sorte de passage vers l’hôtel de Bourgogne disparu et le rez de chaussée a été sûrement une salle de garde. Aux derniers étages, sous les combles, c’est le domaine des arbalétriers. Ils montent la garde aux meurtrières.

La tour Jean sans Peur : Manifestation de puissance des ducs de Bourgogne

Des signes ici et là sont destinés à marquer la puissance des ducs de Bourgogne. La tour Jean sans Peur veut être le symbole de celle-ci. Le tympan de la porte sud de la tour est orné de deux rabots et d’un fil à plomb. Emblème de Jean sans Peur, sa fonction est de combattre le bâton noueux, écusson de Louis d’Orléans. De même la voute de l’escalier, chef d’œuvre de la sculpture médiévale, prétend glorifier la maison des Bourgogne. La décoration végétale de la voute en pierre est un entrelace de branches et rameaux de chêne, houblon et aubépine. Le chêne, symbole de force et de puissance représente Philippe le Hardi. S’y mêlent le houblon, allégorie de son fils Jean sans Peur et l’aubépine, attribut de sa mère Marguerite de Male

La tour Jean sans Peur : Architecture civile ou militaire ?

La tour Jean Sans Peur est nul doute un peu des deux mais il y a tout de même certaines restrictions à apporter. Certes, il y a la présence de mâchicoulis au dernier étage. Mais certains sont faux. Certes l’épaisseur des murs, la hauteur de la tour, la présence de deux buttées de grilles dans l’escalier assurent la fonction défensive. Mais l’escalier, hors œuvre, munie de larges baies, comme le sont les escaliers d’apparat permet de laisser planer un large doute. Au fond seul peut-être la chambre du duc où l’on montait par un escalier étroit après la voute en pierre aux deux tiers permet un accès sécurisé.

La tour Jean sans Peur est une merveille au cœur de Paris. Elle fait revivre un moment d’histoire inégalé. Entre ses murs le visiteur ressent jusqu’en ses tripes la violence de cette guerre civile qui déchira la France.

Informations pratiques

Tour Jean sans Peur

20 rue Etienne Marcel

75002 Paris

Ouvert Mardi, Samedi, Dimanche : 13h30-18h

Tarif : 5 euros (Tarif réduit : 3 euros)

Sur le même sujet