La fin du livre ?

Francois Bon s'interroge dans un court essai " la fin du livre" sur l'écrit à l'ère du numérique et nous amène ainsi à reconsidérer notre facon de lire

François Bon, auteur et animateur d'atelier d'écriture, interroge dans un petit essai publié en 2011 «Après le livre» cette petite révolution de l'écrit que nous connaissons aujourd'hui avec le numérique. C'est une aide précieuse pour comprendre cette mutation. La tablette numérique, la liseuse, le e-book instaure un nouveau rapport à la lecture. Cette réflexion, toujours en mouvement, il l'élabore avec nous, à travers la tenue de plusieurs blogs dont le plus fameux et populaire le Tiers Livre. «Après le livre» n'est au fond qu'une prise de vue, un instantané photographique de ce travail jamais fini.

Après le livre

C'est sur l'histoire même du livre que le numérique nous invite à faire retour. Cette révolution qualifiée comme tel pourrait être à regarder de plus près une simple transformation nécessaire et inévitable. Rappelons nous. Au fond les révolutions ont déjà eu lieu. La première révolution a eu lieu avec l'invention du codex. Remplaçant au premier siècle de notre ère les rouleaux volumineux, le livre prend alors sa forme actuelle. Il devient transportable et malléable. La deuxième révolution est liée à l'invention de l'imprimerie au XVe siècle. Avec le tirage de livres autrefois peut diffusés, naissent les Best Sellers et l'essor d'une littérature populaire. Aujourd'hui le e-book conjugue encore plus massivement la possibilité de rendre le livre nomade et accessible à tous. C'est désormais d'un simple clic qu'on accède au trésor de la littérature et qu'on transporte avec soi sa bibliothèque.

Nouvelle façon de lire

Le livre en épaisseur et volume appelle à une lecture dense. Le e-book ou autre écrit numérique inséré dans la tablette ou la liseuse appelle à une lecture fragmentée. Les chapitres sont faits de fichiers htlm, la page a disparu. C'est le lecteur qui effectue le propre séquençage du texte en réglant lui même la police et sa taille. L'outil numérique pousse au butinage. Le lecteur, invente à la lecture stricte, un temps supplémentaire où il consulte,envoie des mails, partage réflexions et commentaires sur Twitter, échange sur Facebook. Et loin de nuire à la lecture, l'écriture qui se superpose l'enrichit.

Nouveaux auteurs

De même les auteurs évoluent avec le numérique. Tout auteur qui se respecte a forcément son site web et son blog. L'auteur est,en constant dialogue avec ses lecteurs. Son statut est bouleversé. La promotion du livre passe et est préparé par un échange avec ses lecteurs via les réseaux sociaux. Un auteur d'aujourd'hui qui fait simplement vitrine est à coup sûr qualifié de pédant et ringard. Et ses lecteurs, assurément, ne sont pas les e-lecteurs d'aujourd'hui.

Nouvelle littérature

L'écrit s'adapte à une forme particulière de diffusion. Les écrits longs pour le format livre, les feuilletons pour les magazines, les nouvelles pour les revues. Aujourd'hui l'écrit se moule au livre numérique, à sa lecture fragmentée, et rapide. Et pour approfondir la réflexion de François Bon on peut affirmer que les japonais l'ont bien compris. Ils ont fait de romans et nouvelles pour téléphone portable une vraie spécialité. La phrase est courte, l'intrigue peu élaborée. Pour exemple Koizora de Mika est devenu au japon un véritable phénomène de société. La France se met elle aussi à ce type d'écriture. Ainsi de cette initiative très intéressante de short édition déjà plébiscitée par la presse.

Publie.net

Publie.net est dans le prolongement du travail de François Bon, une des vitrines de l'édition numérique. Fondée par lui en 2008, il est possible de télécharger à un prix modique plus de 500 e-books . Des grands classiques de la littérature mais aussi des auteurs moins connus qui méritent d'être redécouverts. On y trouve également du polar, de la poésie et des essais. La bibliothèque publique d'information ( BPI) et la bibliothèque nationale de France (BNF) ainsi que de nombreuses bibliothèques françaises y sont déjà abonnées. Preuve de la qualité de l'édition.

Après le livre , c'est devenu inéluctable...Le e-book c'est déjà le livre demain. Dans cette nouvelle ère, lire et écrire sont indissociables. Le futur en train de se faire est là avec nous. Et pour François Bon, à coup sûr, l'avenir est numérique!

Sur le même sujet