A la découverte du lac du Bourget, en Savoie

Plus grand lac naturel de France, le lac du Bourget, situé en Savoie, dispose à la fois d'une richesse naturelle et d'un attrait touristique.

D’une surface de 44,5 km2 et d’une longueur de 18 kilomètres, le lac du Bourget, en Savoie, est le plus grand lac naturel de France. Il est encadré par des montagnes (la chaîne de l’Epine, avec la Dent du Chat, les montagnes de Cessens, de la Chambotte et de Corsuet et la colline de Tresserve) qui appartiennent aux derniers chaînons du Jura. Au nord, le canal de Savières, sur 4 kilomètres, le relie au Rhône.

Le paradis des oiseaux

Le lac du Bourget, dont la diversité ornithologique est exceptionnelle, représente un refuge pour de nombreux oiseaux. Certaines espèces y vivent en permanence comme le héron cendré, le canard colvert, la foulque macroule, le grèbe huppé, la nette rousse, le fuligule milouin ou le cygne tuberculé. D’autres sont des estivants nicheurs stricts comme le blongios nain, des hivernants non nicheurs comme le butor étoilé ou des oiseaux de passage comme l’aigrette garzette. De février à avril, il est intéressant de les observer depuis l’observatoire de l’étang des Aigrettes.

L’importance des roselières

Le bien-être des oiseaux est intimement lié aux roselières car ces zones, qui jouent un rôle épurateur, leur offrent protection vis-à-vis des prédateurs et tranquillité lors de la nidification. Sur le lac du Bourget, elles ont été victimes d’un manque de marnage (variations de niveaux d’eau) mais la création de nouvelles roselières s’inscrit dans le programme du projet Grand Lac .

Castors et tortues cistudes

Les castors aux habitudes nocturnes et les tortues cistudes, réintroduites récemment dans le cadre d’un programme européen baptisé " Life nature " mis en œuvre par le Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie, font aussi partie des résidents du lac.

Le royaume des poissons

Le lac du Bourget compte plus d’une trentaine d’espèces de poissons (présentés à l’ aquarium ), les plus nobles étant l’omble chevalier et le lavaret. Plus des deux tiers des espèces y vivent et s’y reproduisent. Les autres proviennent des affluents où elles effectuent la plus grande partie de leur cycle de vie. Le poisson-chat, le sandre et le black-bass ont été introduits alors que l’alose et la lamproie marine ont disparu suite aux aménagements du Rhône.

Les pêcheurs

Les poissons génèrent également une activité économique, celle des pêcheurs. Ils sont aujourd’hui une dizaine de professionnels (contre 122 pluri-actifs en 1965) à pêcher la friture (gardons, perchots et ablettes), les truites, lottes et perches.

Amélioration de la qualité des eaux

Il y a une trentaine d’années, le lac frôlait l’asphyxie en raison du développement des activités humaines. Mais des travaux d’assainissement entrepris depuis les années 1970 et la réduction des pollutions directes lui ont permis de retrouver des eaux saines. En 20 ans, la teneur en phosphates a été divisée par 6 et les nitrates ont diminué de 40 %. La transparence de l’eau s’améliore, favorisant le développement touristique.

Des atouts pour le tourisme

Aujourd’hui, dix plages sont aménagées tout autour du lac du Bourget. Elles permettent la baignade, la détente et les activités nautiques les plus diverses : voile, planche à voile, voilier, embarcation à moteur, aviron, pédalo, ski nautique, canoë.

Quelques sites à visiter

Tout autour du lac du Bourget, les idées de visites ne manquent pas. L’abbaye de Hautecombe, accessible par route ou par bateau, a été fondée au 12e siècle. Elle abrite les tombeaux des princes et princesses de la maison de Savoie. Restaurée après la révolution, elle est aujourd’hui un lieu d’accueil et de prière pour les membres de la communauté du Chemin neuf.

Le long du canal de Savières, le petit village de Chanaz mérite le détour avec ses vieilles maisons, son musée gallo-romain et son moulin à huile toujours en fonctionnement. Le moulinier fabrique sous les yeux des visiteurs de l’huile de noix et de noisette.

Aix-les-Bains, cité thermale, possède un patrimoine intéressant : le casino, les anciens palaces (Royal-Splendid-Excelsior, Bernascon et Grand-Hôtel), le musée Faure…

Des balades pour admirer les points de vue

Des promenades familiales ont été aménagées sur les berges, au Grand Port et aux Séselets. D’autres balades sportives, au départ de la mairie de Brison Saint-Innocent, ou du hameau d’Ontex notamment, permettent de découvrir de splendides points de vue.

Quelques bonnes adresses au ras des flots

Pour marier le plaisir de l’œil à celui de la table, quelques haltes gourmandes valent le détour. Le restaurant Les pieds dans l’eau, au Viviers-du-lac, et Le Saint-Inn , à la plage de Brison Saint-Innocent, disposent d’une très belle terrasse au ras de l’eau. Le Belvédère , à Saint-Germain la Chambotte, offre une vue panoramique exceptionnelle. Et, dans une catégorie supérieure, l’Auberge Lamartine, à Bourdeau, Le Bateau Ivre et l’établissement Atmosphères au Bourget-du-lac disposent d’une vue magnifique sur le lac.

En conclusion, il est difficile de rester insensible à la beauté sauvage du site et facile de comprendre pourquoi il a inspiré des poètes romantiques, tel Lamartine.

Sur le même sujet