Rango, le lézard qui remet le Western au goût du jour

Gore Verbinski signe en 2011 Rango, dessin animé pour petits et grands. Ce réalisateur nous plonge dans un Western à l'univers graphique particulier...

Réalisateur à succès avec des long-métrages tels que Le mexicain , The Ring , et bien sûr la trilogie des Pirates des Caraïbes, Gore Verbinski se lance dans le long-métrage d’animation avec ce nouvel opus : Rango . Nouveau scénario, nouvel univers artistique et grand plongeon au sein d’un Western d’animation !

Le scénario :

Au sein de son aquarium, un lézard vit dans un monde fantasmagorique où il est à la fois star et héro… Un accident de voiture va briser l’aquarium et projeter l’animal à sang froid dans l’aventure de sa vie. En effet, il rencontre une lézarde revêche qui va le conduire à Poussière, petite ville dont le manque d’eau plonge les habitants dans la détresse. Propulsé dans cette nouvelle vie notre lézard doit se choisir un prénom… Rango. Promu shérif malgré lui notre protagoniste a pour mission de rendre l’eau à la ville. Un combat acharné commence… ainsi qu’une histoire d’amour… Rien de bien nouveau : le héros doit effectuer un parcours initiatique avant de se trouver et de trouver l’amour…

L’univers artistique :

La plupart des films d’animation plonge le spectateur dans des univers édulcorés aux couleurs acidulées et aux personnages tout en rondeur ( Là-haut , Monstres et compagnie …). Rango rompt avec cette tradition. Les protagonistes sont essentiellement des animaux à sang froid (tortue, lézard, crapeaux…) dont le rendu des textures est à s’y méprendre. Les tons dominants des personnages sont assez ternes et en contraste avec le bleu soutenu du ciel, le vert des cactus et de Rango. Visuellement le résultat est esthétique et original.

Le Western à nouveau au goût du jour

Les réalisateurs ont de nos jours tendance à réaliser des films de science fiction, ou des comédies humoristiques, dramatiques traitant de sujets contemporains dans un décor contemporain. Les westerns qui ont fortement contribué à l’histoire du cinéma ont aujourd’hui quasiment déserté le grand écran. C’est là que la magie du film d’animation intervient car leur flexibilité technique a permis avec Rango de plonger le spectateur dans l’univers du Western. On se croirait dans Le bon la brute et le truand … il manque juste la musique.

Pour conclure

Si le scénario est loin d’être original ce film a indéniablement des qualités non négligeables. En effet d’un point de vue graphique on se rend bien compte que la maîtrise des techniques du film d’animation est parfaite. Nous sommes face à une technique maîtrisée au rendu esthétique sublime. Et pour conclure avouons que replonger au sein d’un western aussi bien réussi ça fait plaisir !

Sur le même sujet