New-York, Paris: les punaises de lit, les nouveaux envahisseurs

Les «bed bugs» arrivent en France. Comment expliquer leur retour, les reconnaître et s'en débarrasser? Explications.

Après 60 ans d’absence, les punaises de lit que l’on croyait disparues ont refait leur apparition de façon spectaculaire à New York et envahissent désormais Paris.

Comment les reconnaître, quelles sont les solutions pour s’en débarrasser? Portrait robot d’un envahisseur pas comme les autres.

New York infesté par les «bedbugs»

Le scénario est digne des meilleurs films catastrophe: la Grosse Pomme est envahie depuis l’année dernière par des créatures, non pas venues de l’espace mais des matelas! Créant une véritable psychose auprès de ses habitants, l’épidémie est telle que les touristes commencent à annuler leurs vacances et que le maire Bloomberg vient de mettre en place une cellule de crise.

Les chiffres sont éloquents: à New York, le nombre de plaintes a augmenté de 67% en deux ans et, en 2009, une enquête a démontré qu’un New-Yorkais sur quinze avait des punaises chez lui, un chiffre qui a sans doute augmenté depuis (1).

Autrefois associées à la pauvreté et au manque d’hygiène, les punaises de lit envahissent désormais les beaux quartiers: ainsi, le siège des Nations unies et l’Empire State Bulding ont été infestés, et des magasins tels que Niketown ou Victoria’s Secret ont dû fermer leurs portes quelques jours le temps de la décontamination.

Face à la psychose, la population s’organise: ainsi le site Bedbugregistry.com propose un outil de géolocalisation pour connaître les zones infestées. De nouveaux métiers voient le jour comme celui de dresseur de chiens renifleurs de punaises! Une manne pour les sociétés d’extermination!

Comment reconnaître les punaises de lit?

Plus grosses qu’un acarien mais plus petites qu’une coccinelle, les puces de lit mesurent de 4 à 8 mm et sont de couleur brunâtre. De forme ronde, elle sont également plates, ce qui leur permet de se faufiler dans les endroits les plus invisibles (plinthes, coutures de matelas, parquet). Elles n’aiment pas la lumière et piquent surtout la nuit. Semblables aux piqûres de moustiques, on reconnaît les piqûres de punaises à leur disposition en ligne droite ou en groupe dans un même endroit sur la peau. Ces lésions se retrouvent surtout sur les parties exposées des bras, des jambes et du dos.

La femelle peut pondre deux œufs par jour, et jusqu'à 200 au total, et peut survivre un an sans se nourrir, ce qui rend son éradication très difficile!

Pourquoi ont-elles réapparu récemment?

Les scientifiques avancent deux explications: la disparition des punaises de lit en 1950 coïnciderait avec la mise sur le marché de pesticides puissants comme le DDT. Comme ce produit a été interdit en 1970, elle sont devenues beaucoup plus résistantes aux autres insecticides courants, beaucoup moins puissants. L’autre explication avancée par les experts est celle de l’augmentation des voyages: les punaises de lit voyageraient dans les sacs et valises et se reproduiraient ensuite dans les chambres d’hôtels.

Comment se débarrasser des punaises de lit?

Il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel: en effet, un traitement inadapté risque d’augmenter la propagation de l’infestation aux immeubles voisins. Par ailleurs, il est déconseillé de vaporiser directement de l’insecticide sur les vêtements ou le matelas à cause des risques que cela peut représenter pour la santé. À Paris, il faut contacter le service municipal d’actions de salubrité et d’hygiène (Smash) ou une entreprise privée.

Les interventions Smash ont presque été multipliées par 10 en dix ans, passant de 56 en 1998 à 730 en 2009. Au 30 septembre, Marc Even, responsable de la structure, recensait 609 déplacements pour 2010. Estimant la progression du phénomène «très importante», il s'inquiète surtout de se voir contacter depuis quelques mois pour des immeubles entiers. «Avant, c'était plus circonscrit. Ça veut dire qu'elles parviennent à se déplacer par les canalisations», analyse Marc Even (2).

À New York, le problème des punaises de lit est toujours d’actualité et est devenu un vrai fait de société, à tel point que l’on a vu, en octobre dernier, des gens déguisés en «bed bugs» pour Halloween! Espérons que le phénomène ne prendre pas cette ampleur en France et que les citrouilles ne seront pas détrônées l’année prochaine par les disgracieux insectes!

(1) http://www.lepoint.fr/monde/les-punaises-envahissent-new-york-06-10-2010-1245764_24.php

(2) http://www.lefigaro.fr/environnement/2010/10/04/01029

Sur le même sujet