L'aviron, un sport complet

La pratique de l'aviron est excellente pour la santé, mais elle permet aussi de développer les échanges sociaux en tant que sport d'équipe.
11

Les origines de l’aviron remontent à l’antiquité. Les romains en avaient un usage aussi bien pratique que ludique. Des joutes étaient organisées sur mer comme sur rivière. Les Naumachies, célèbres combats navals avaient même lieu dans des amphithéâtres comme le Colisée à Rome, dans lequel des bassins remplis d’eau accueillaient des jouteurs pour un combat jusqu’à la mort.

C’est au milieu du XIXe siècle que le canotage devint un phénomène de mode, relayé par des écrivains comme Théophile Gautier, et mis en scène par de nombreux impressionnistes. Progressivement, des sociétés nautiques se créent ainsi qu’une fédération nationale. L’aviron devient un sport olympique dès 1896, lors des jeux de la première olympiade à Athènes.

L’aviron, un sport excellent pour la santé

L’aviron est un sport complet pour les raisons suivantes :

  • Il permet de réduire la fréquence cardiaque et d’abaisser la pression artérielle
  • Il fait travailler les lombaires, les abdominaux, les membres inférieurs et supérieurs
  • Il assure l’élimination des sucres et des graisses
  • Il entretient la souplesse du corps

L’aviron : les techniques de base pour une pratique efficace

L’aviron demande une bonne coordination des bras et des jambes, une bonne synchronisation entre les coéquipiers, et un niveau d’équilibre suffisant pour faire avancer le bateau de manière efficace.

Le mouvement du rameur se décompose en quatre étapes:

  • La prise d’eau : le rameur immerge les palettes (partie plate de l’aviron) dans l’eau à la verticale. C’est la phase la plus critique pour l’équilibre du bateau.
  • Le passage dans l’eau ou phase d’appui : le rameur pousse sur ses jambes, la palette immergée. C’est cette étape qui fait avancer le bateau.
  • Le dégagé : le rameur sort les palettes de l’eau.
  • Le retour ou replacement : le rameur passe de l’arrière vers l’avant. Il souffle pendant l’effort et expire pendant la phase de replacement.

Combien y a t-il de rameurs dans un bateau ?

Les bateaux sont prévus avec ou sans barreur, et à deux, quatre ou huit rameurs. Il est possible de ramer en couple (avec deux avirons) ou en pointe (avec un seul aviron à tribord ou à bâbord). Le skiff permet de ramer en solo. Le rameur s’assoit sur un siège coulissant, ce qui lui permet d’utiliser la poussée des jambes dans une amplitude maximale de l’avant vers l’arrière.

L’aviron, un sport accessible à tous

L’aviron est ouvert à tous à partir de 11 ans et à condition de savoir nager. Au-delà des atouts d’un sport complet, c’est un sport convivial et de plein air, ce qui offre l’avantage supplémentaire de le pratiquer dans un cadre agréable, voire exceptionnel lorsque l’on a la chance de ramer dans des paysages magnifiques, tels qu’à Aiguebelette par exemple. De quoi oublier nos petits soucis quotidiens le temps d’un entraînement sur l’eau.

Il existe plus de 400 clubs en France. Il y en a sûrement un près de chez vous…

Sur le même sujet