Purikura, le photomaton à la mode japonaise

Encore trop méconnu en France, découvrez les purikura, ces photos japonaises délirantes.
10

Découvrez un phénomène grandissant, les "purikura", ces petites photos japonaises autocollantes que l'on peut agrémenter à volonté selon ses désirs.

Les "purikura", c'est quoi ?

Le terme "purikura" provient de la prononciation japonaise de deux mots anglais, "print" et "club". Print peut être traduit par "épreuve" ( dans le sens d'épreuve photographique ), ou par "imprimer". Club quand à lui signifie "réunion". Ce photomaton à la mode nippone fait fureur auprès des jeunes Japonais, et séduit particulièrement les jeunes filles qui adorent s'y retrouver le temps d'une séance photo. Déjà bien connu en Europe des amateurs de culture asiatique, ces photomatons originaux ne devraient pas tarder à déferler en France, tout du moins espérons-le ! Plus spacieux que nos photomatons traditionnels, et nettement plus attractifs, ils pullulent dans les salles d'arcade du quartier électronique d'Akihabara à Tokyo. Mais ces petites machines ont déjà, et depuis bien longtemps, investi tout le Japon, franchissant les frontières, et contaminant Taïwan de la fièvre "purikura".

Comment ça marche ?

Les cabines de purikura peuvent contenir jusqu'à 8 personnes à la fois. L'intérêt y étant de se faire photographier dans les poses les plus originales possible, le tout au rythme d'un fond sonore musical pop. Certains accessoires de déguisement sont parfois disponibles. Une fois la séance de poses terminée, il ne reste plus qu'à customiser les photos à l'aide d'un écran tactile. Vous pouvez ainsi rajouter toutes sortes d'éléments graphiques à vos clichés, textes, dessins... et ainsi laisser libre court à votre imagination. Pour terminer, vous récupérez vos photos de la même manière que dans un photomaton traditionnel, à la différence que celles-ci peuvent être autocollantes. Vous pourrez donc redécorer vos cahiers, vos sacs, ou ce que bon vous semblera, de ces adorables photos.

Les purikura dans la culture japonaise

Très à la mode auprès des adolescents japonais, les purikura font partie de la culture nippone depuis le milieu des années 90. Certains en font même la collection, les conservant précieusement dans des albums, pour ensuite les partager entre amis ou les échanger. Les mangas, ces bandes dessinées japonaises en noir et blanc, n'ont pas d'avantage échappé au phénomène. " Love Hina " en est justement un excellent exemple. Son auteur, Ken Akamatsu, a fait de son personnage principal Keitaro un fervent adepte de ces photomatons. Malgré le fait que Keitaro ne soit plus un adolescent, il continue de se prendre en photo à chaque nouvelle cabine qui croise sa route. En conclusion, amusant, délirant, ludique, les purikura sont l'occasion de passer un agréable moment entre amis, alors espérons qu'ils débarquent rapidement chez nous !

Sur le même sujet