user_images/DSC04968.jpg

STÉPHANE MATCHEU

Publié dans : Les articles Culture de Stéphane Matcheu

Batman : L'alliance des Héros

Mise en abyme festive pour l'épisode final de la série d'animation du Dark Knight version vintage.

The End !

L'acharnanement à rétablir la justice contre les bastions du mal par le protecteur de Gotham déterminé, s'achève en beauté pour conclure la troisième et dernière saison de Batman : L'alliance des Héros.

Tout le sel de cette série audacieuse sera à redécouvrir par les futures rediffusions de Cartoon Network ou France 4 qui a montré l'ultime épisode ce dimanche 23 juin 2013. Et quel épisode !

Sobrement intitulé La fin ! (Mitetfall ! en vo), Bat-Mite, trublion originaire de la 5ème dimension et fan de la légendaire chauve-souris, se plaint de la routine agaçante de la série. Désirant une série Batman plus noire et plus dramatique comme l'était Batman : The Animated Series des années 90, Bat-Mite va saboter sa dernière aventure en compagnie d'Aquaman contre Gorilla Grodd, un singe belliciste à l'intelligence développée. En visant l'annulation pure et simple du show, Bat-Mite va s'attirer l'indignation d'un fan assez spécial.

Showcase !

Petit rappel sur ce qu'est Batman : L'alliance des Héros aka Batman : The Brave & The Bold en vo.

Adaptant un concept issu de la bande dessinée originale créée en 1955 par la compagnie DC Comics, The Brave & The Bold , qui associe le temps d'une aventure deux héros face à une menace commune, la série animée opte pour un esprit cartoon totalement débridé, entraînée dans un flot d'action vivace et un humour au second degré cocasse. Enveloppée dans un style rétro inspiré de l'âge d'argent des comics, période où les comics rencontrèrent un large succès auprès du public, ce nouveau Batman en mode costume bleu nous assène de sacrées saillies et de roulades en mécanique à la pelle dans ce pulp animé aux genres variés. Aventure, fantastique, polar, science-fiction, comédie musicale, tout y est, servi sur des partitions musicales qui ne démériteraient pas leurs places sur des films live et des scénarios qui sollicitent un vif intérêt.

Achevée en 2011, après 65 épisodes sur trois saisons, la série aura permis de débroussailler l'univers foisonnant de DC en dirigeant les projecteurs sur des héros et des vilains peu connus comme Détective Chimp, The Creature Commandos, Guy Gardner, Kamandi, Adam Strange, la Justice Society of America, Bouncer, Eraser, Scorpiana, etc.

Jump the shark !

Cet épisode haut en couleur est un formidable condensé résumant l'esprit donné à cette série appuyé par les monologues critiques du Bat-Mite devenu la raison incarnée des spectateurs. La fiction engendrée à l'écran est passée à la loupe sans ménagement, de l'humour inculqué aux actions des héros, des comédiens de doublage au merchandising imposé (le super bat-luge à néons phosphorescents intégrés, ce n'est que du bonheur !!), Bat-Mite fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant de la série qui lui a tant gravé des sourires sur le visage avant de perdre leur saveur.

Effet jump the shark mis en avant, cette expression désigne le moment fatidique où une série commence à s'essoufler et sombre dans le grotesque à l'image de Fonzie de Happy Days, qui saute par-dessus un requin en ski nautique avec sa célébre cool attitude. Cette scène, parodiée par Batman en ski nautique, est à l'origine de ce terme dont le clin d'oeil se prolonge seulement en version originale avec la voix d'Henry "Fonzie" Winkler, en tant qu'Ambush Bug, personnage excentrique qui honore sa première et dernière apparition dans le cartoon.

Cogito ergo sum !

La force du scénario sculpté par diverses couches référentielles, sort de la tête de Paul Dini, le scénariste du Batman : The Animated Series, Superman, Justice League et Tiny Toons entre autres, qui entreprend avec plaisir la décrédibilisation du héros par des points trangressifs.

Nous aurons droit à une séquence sitcom de Batman, marié (en version originale, l'actrice qui double sa femme n'est autre que la vraie femme de l'acteur Diedrich Bader qui prête sa voix à ... Batman) et père d'une fille espiègle représentée comme le personnage de Punky Brewster, des nouvelles tenues improbables, un gunfight drôlissime et d'autres moments réduisant Batman à son statut fictionnel avant qu'il ne brise de lui-même ce quatrième mur pour se rendre compte de ce qu'il est sans jamais renoncer à ce qu'il est (sa nature profonde).

Agréable qu'est ce jeu de miroir aux multiples reflets dans lesquels tout s'entrêmele pour mieux exposer un enjeu commun à n'importe quelle série télévisée. L'avance faite sur le futur désintérêt du spectateur en épinglant des failles vouées à grossir, apporte sur un plateau une conclusion en beauté qui n'aurait pas pu être autrement.

Le souhait de Bat-Mite exaucé, va prendre forme dans notre réalité avec le retour du justicier en 3D dans Beware the Batman sur les écrans sur Cartoon Network USA à partir du samedi 13 juillet 2013. Voir le trailer ci-joint : http://youtu.be/Q706SDHrU1M

Avant de baisser les rideaux et commencer à sentir le vide déjà présent, terminons sur une réplique parmi des centaines excellentes du meilleur détective à l'aise sur terre, dans la mer et dans les airs :

Black Canary "Puisque tu m'as sauvé la mise, on pourrait fêter ça en mangeant un morceau"

Batman "Non, désolé, le crime ne prend pas de pause repas et moi non plus"

À propos de l'auteur

user_images/DSC04968.jpg

STÉPHANE MATCHEU

Ecrire est la seule manière de se souvenir de mes différents
  • 18

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!