Facebook vs Google +

Cherchant depuis plusieurs années à concurrencer Facebook, Google tient peut-être son Graal avec G+...

G+ ou Google + est le nouveau réseau social de Google. Son but ? Concurrencer le leader dans le domaine : Facebook.

G+ n'est pas le premier essai de Google

Google plus est encore dans sa version test et seules les personnes invitées peuvent s'y inscrire.

Et personne ne se souvient de Google Wave, lancé en 2009 par exemple. Mais contrairement aux autres essais de Google, cette version est la plus aboutie.

Qu'est-ce qui le différencie de Facebook, devenu le leader sur le marché ?

Hé bien des "Cercles" qui permettent de ranger vos contacts par catégories. De ce fait, une personne pourra mettre des photos de ses vacances, sans que son patron le voit, ou choisir qui peut lire ce qu'il écrit sur son profil, et contrairement à Facebook, pour chaque post que l'on publie.

Google tente une version améliorée du réseau social

On l'aura donc compris, Google joue sur les défauts de Facebook pour tenter de tirer son épingle du jeu. L'équipe a donc conçu des profils moins perméables et que l'on peut plus maîtriser pour éviter les dérives que l'on connait.

On se rappelle ainsi de la jeune canadienne, licenciée pour avoir menti à son patron sur son congé et mis des photos en ligne ; ou encore cette autre femme qui touchait des allocations de congé maladie pour dépression et qui mettait des photos des fêtes auxquelles elle participait. Certes, cela manque de discernement quand on sait que rien n'est vraiment privé sur Facebook. Mais avec Google +, les utilisateurs n'auront plus à en avoir peur parce que leur patron sera dans leurs contacts mais dans un cercle qui ne permet pas l'accès à ces photos. Cerise sur le gâteau, il ne sera bien évidemment pas au courant du cercle dans lequel il sera. Vous pourrez donc baptiser le cercle comme bon vous semble et même avec des noms d'oiseaux, personne ne le saura.

A ce jour et uniquement avec le système d'invitation privée, le réseau G+ compte plus de 10 millions d'inscrits. Et pendant une certain temps, la version test a même dû les bloquer car il y avait trop de demandes, avant de le rouvrir.

Google + se veut donc plein de promesses et propose une solution aux problèmes de Facebook. Seul l'avenir nous dira s'il arrivera ou non à détrôner le numéro un...

Sources: lemonde.fr ; Google+

Sur le même sujet