Le retour de la guerre des boutons

Le célèbre film fait son retour sur le grand écran le 14 et le 21 septembre avec deux nouvelles adaptations...

Peu importe l'âge que nous avons, tout le monde se souvient d'avoir vu le film culte, La guerre des boutons d'Yves Robert.

Et pour les retardataires ou ceux qui souhaiteraient le faire découvrir à leurs enfants, par exemple, ce n'est pas une mais deux adaptations qui sortent au mois de septembre, soit cinquante ans après.

Le duo des Choristes

Dans la version 2, la plus attendue, nous retrouvons le duo à succès Christophe Barratier, aux commandes, et Gérard Jugnot. S'y ajoute une pléiade de star du box-office tel que Kad Mérad et Guillaume Canet.

La lutte entre les enfants des villages de Longevernes et Velrans reprend, mais en 1944 cette fois-ci. Cette version a d'ailleurs pour titre la nouvelle guerre des boutons.

Voici l'histoire qui reste malgré tout assez fidèle à l'original tout en rajoutant une portée plus sombre avec l'ombre de la déportation juive :

Mars 1944. Alors que la planète est secouée par les soubresauts de la guerre mondiale, dans un petit coin d’une campagne française se joue une guerre de gosses… Car, depuis toujours, les gamins des villages voisins de Longeverne et Velrans s'affrontent sans merci. Mais, cette fois, leur guerre va prendre une tournure inattendue : tous les petits prisonniers se voient délestés des boutons de leurs vêtements, en sorte qu’ils repartent presque dénudés, vaincus et humiliés. Ce conflit porte désormais un nom : la "guerre des boutons". Et le village qui aura récolté le plus de boutons sera déclaré vainqueur… En marge de ce conflit, Violette, une jeune fille d'origine juive, fait battre le cœur de Lebrac, le chef des Longeverne. La véritable origine de Violette sera-t-elle dénoncée et découverte ?

"Si j'avais su, j'aurais pas venu"

Une semaine plus tôt sortira le film de Yann Samuell, avec cette fois-ci Alain Chabat en vedette. L'histoire reste plus fidèle à l'original et fera plaisir aux fidèles de p'tit Gibus, même si l'action se situe, cette fois-ci en 1960.

Deux nouvelles versions donc, résultats du course au box-office alléchante avec un film culte.

Et pour les nostalgiques qui n'aiment ni le business, ni la nouveauté, il reste, désormais en Dvd, la première version de 1961 avec, entre autre Michel Galabru ou tout simplement le livre maintes fois édité de 1912 de Louis Pergaud.

Pour plus d'infos sur les films : www.allocine.fr

Sur le même sujet