Rencontre sous tutelle mortelle

Après Mortelle Tutelle, Rodolphe Fontaine, juriste de formation, publie le 20 mars son nouveau roman, Nostalgie, quand tu nous tues. Rencontre...

Est-ce que tu peux te présenter un peu ?

C’est toujours un exercice compliqué pour moi de me présenter. Alors… j’ai 33 ans et je vis en Haute-Normandie. Juriste de formation, j’ai travaillé dans le « social » pendant plus de 7 ans avant de me réorienter dans la gestion et la mise en œuvre de politiques publiques.

Pourquoi as-tu choisi d'écrire, qu'est-ce qui t'y a poussé ?

Mon goût pour l’écriture découle directement de ma passion pour la lecture. J’ai toujours été un dévoreur de livres et, tout naturellement, dès mon plus jeune âge, j’ai aimé inventer des histoires. Mes premiers écrits personnels datent du collège : ce sont les filles qui m’ont poussé à écrire ! A l’époque, j’écrivais des poèmes dont le thème principal était toujours le même : un amour incompris… Puis en juillet 98, après la lecture du Salem de Stephen King, je décide de me lancer dans l’écriture d’un roman fantastique… qui à ce jour, n’est toujours pas terminé ! Pendant presque 10 ans, je mis de côté le rêve d’écrire un bouquin : j’étais absorbé par les études puis le travail et on n’arrêtait pas de me dire qu’écrire n’était qu’une lubie et qu’il n’y avait aucun avenir dans cette voie. Finalement, c’est en 2008 que je repris la plume : cette année là fut ponctuée d’évènements qui ont bouleversé ma vie. Un matin, je me suis dit : si la vie c’est ça, autant faire ce qu’on a envie et tenter de réaliser ses rêves !

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

En fait, je n’ai pour le moment jamais rencontré de difficultés au stade de l’écriture, si ce n’est gérer la frustration de ne pas pouvoir passer plus de temps à écrire… En revanche, j’ai rencontré beaucoup de difficultés, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier, pour me faire éditer. Le plus dur à vivre, ce sont ces lettres-types de refus (on ne sait pas ce qui cloche : l’histoire, le style, …) et cette éternelle question sans réponse : ai-je vraiment été lu ? Et puis, comme tous les auteurs autoédités, puisque mon premier livre l’a été, j’ai souffert de ce cliché qui affirme que tout ce qui n’est pas édité par une véritable maison d’édition est forcément mauvais et ne mérite pas d’être lu…

Parle-nous de tes romans...

Mon 1er roman, Mortelle Tutelle , est un roman à suspense qui se déroule dans le monde de la tutelle, milieu que j’ai professionnellement fréquenté pendant plus de 7 ans. Il me tenait à cœur de faire découvrir ce monde tel que je l’ai connu, bien éloigné des clichés et des raccourcis que les médias nous montrent bien souvent.

Mon 2e roman, « Nostalgie, quand tu nous tues » , qui sort le 20 mars prochain aux Editions Les 2 Encres est un roman policier. Le postulat de base est simple : imaginez une série de meurtres dont l’auteur semble être la première victime. En partant de cette idée, j’ai construit mon histoire en y mêlant des sujets qui m’intéressaient : le choc des générations, la crise de la trentaine, l’intérêt des sites du type « Copains d’avant »,… Je suis très attaché à mes deux personnages principaux (Hippolyte, le rentier-apprenti-écrivain et Marius, le flic-radin-cynique) et pense qu’on les retrouvera dans quelques temps dans de nouvelles aventures.

Es-tu seulement écrivain, ou as-tu de multiples casquettes artistiques ?

J’aime également beaucoup dessiner mais quand je commence un dessin, je me dois de le finir dans la foulée : il me faut donc au moins 3 ou 4 heures d’affilée pour assouvir cette passion tant et si bien que je ne dessine malheureusement que très rarement…

A qui s'adressent tes livres ?

Mes livres s’adressent à tous ceux qui aiment prendre du bon temps en lisant. Je ne cherche pas à faire passer des messages ou à changer le monde, simplement à divertir.

Où peut-on te trouver ? Trouver tes livres ?

Pour l’instant, on trouve plus facilement mes livres que moi-même !

Pour Mortelle Tutelle , vous pouvez vous le procurer sur le site TheBookEdition ( http://www.thebookedition.com/mortelle-tutelle-de-rodolphe-fontaine-p-29301.html ), en me contactant directement via mon compte Facebook ( https://www.facebook.com/rodolphe.fontaine1 ) ou en vous rendant à la librairie L’Armitière, à Rouen.

Quant à « Nostalgie, quand tu nous tues » , il est pour le moment pré-réservable sur le site de ma maison d’édition, via une offre avantageuse (tarif réduit + 1 livre de l’éditeur offert : http://www.les2encres.net/pages/reservation.php?titre=Prochaines+parutions&template=resultat&cont_id=0&id_menu=12 ) puis à compter de sa sortie officielle, le 20 mars, vous pourrez le trouver ou le commander dans n’importe quelle librairie de France ou de Navarre et sur les sites marchands du type FNAC.com ou Amazon.

Quels sont tes projets ?

J’ai 2 projets immédiats. Le 1er, c’est continuer dans l’écriture de mon 3ème roman, commencé en juillet 2011, un roman à énigme qui devrait faire voyager ses lecteurs en Grèce et en Tunisie notamment.

Mon 2ème projet, je ne souhaite pas vraiment en parler pour le moment. Je peux juste dire que je ferai le nécessaire pour qu’il se réalise avant la fin de l’année et que mon but, par ce projet, est d’apporter mon aide à l’Association des Malades du Syndrome d’Ehlers-Danlos, association dont je suis un des parrains et que vous pouvez découvrir via son site internet http://sed66.com/ .

Sur le même sujet