STÉPHANIE GAMACHE

Publié dans : Sécurité Financière

REER ou CELI, Une Question d'Impôt.

Vous avez toujours de la difficulté à différencier le CELI du REER? C'est d'abord et avant tout une question d'impôt. Examinons les caractéristiques du CELI.

Combien puis‑je investir dans mon CELI? À compter de cette année, vous pouvez investir 5000 $ par année. Votre plafond de cotisation annuel est indiqué sur l’avis de cotisation qui vous est envoyé une fois votre déclaration de revenus traitée. À la fin de l’année, le solde restant sera ajouté à votre plafond de cotisation pour l’année à venir. Un des principaux avantages du CELI est qu’un dépôt minimal n’est généralement pas requis pour ouvrir un compte, ce qui facilite les prélèvements à la source. Et vous n’avez pas à vous inquiéter : vous pourrez accéder facilement à votre argent si votre situation financière se complique. Notez aussi que le fait de retirer de l’argent d’un CELI ne compromet en rien votre admissibilité aux prestations fédérales comme le Supplément de revenu garanti, l’assurance-emploi ou la nouvelle Allocation pour enfants. Vous pourrez rembourser les retraits effectués au cours de l’année suivante.

C’est un excellent outil d’épargne-retraite : si vous avez atteint le plafond de cotisation à votre REER, continuez de faire des dépôts dans votre CELI, toujours en respectant votre plafond annuel. N’oubliez pas que ces dépôts sont libres d’impôt et qu’ils ne figurent pas sur un reçu officiel. Autrement dit, les dépôts que vous effectuez dans un CELI ne réduiront pas votre revenu imposable, vous ne recevrez pas de reçu officiel pour ces derniers et vos retraits ne seront pas imposés comme c’est le cas pour un REER. « En comparaison, les dépôts que vous faites dans un REER sont déduits intégralement de votre revenu imposable pour cette année d’imposition. Par exemple, si vous gagnez 40 000 $ par année et que vous versez 2 000 $ dans votre REER, vous paierez de l’impôt sur 38 000 $. Cependant, les retraits effectués dans les CELI sont libres d’impôt et ne sont pas comptabilisés comme des revenus aux fins de l’impôt. »

La diversification est importante : Vous pouvez ajouter un peu de diversification avec des fonds communs de placement et des fonds de placement garanti provenant d’une variété de régions géographiques et de classes d’actifs. De plus, vous avez désormais la possibilité d’emprunter le montant de votre plafond de cotisation. Toutefois, contrairement aux autres prêts à l’investissement, l’intérêt versé sur ce prêt n’est pas déductible d’impôt. « Si vous pouvez vous le permettre, l’idéal serait d’investir le montant maximal dans les deux régimes chaque année ». « Bien entendu, il s’agit de trouver l’équilibre entre la création d’un bon fonds de retraite et le remboursement des dettes. Cependant, ces considérations fiscales peuvent certainement vous aider à atteindre vos objectifs financiers à long terme. » Pour en apprendre davantage à propos des caractéristiques et des avantages du REER et du CELI, contactez votre Conseiller Financier.

À propos de l'auteur

STÉPHANIE GAMACHE

  • 3

    Articles
  • 3

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!