user_images/207380_fr_terre.jpg

STÉPHANIE HAERTS

Publié dans : Les articles Économie & Finances de Stéphanie Haerts

Pourquoi les prix des matières premières grimpent-ils ?

Les cours des matières premières agricoles ont atteint des records en 2012. Pourquoi les prix augmentent-ils ? Voici quelques éléments de réponse.

Alors que les matières premières ont connu un effondrement de leur cours après la crise financière de 2008, les prix du pétrole et des matières premières agricoles atteignent en 2012 de nouveaux plus hauts. En août, les prix des matières premières alimentaires ont grimpé de 4,3% après 7,7% en juillet.

Une demande plus importante

Alors qu’en 2050, on estime le nombre de personnes supplémentaires à nourrir sur terre à 50% de plus qu'aujourd'hui, la demande en matières premières ne fait qu'augmenter.

Le développement fulgurant de pays émergents comme la Chine accroît considérablement la demande en matières premières. La Chine est désormais le premier importateur mondial de soja, de laine ou encore de caoutchouc. La progression du niveau de vie dans le pays fait croître la consommation de cuivre nécessaire à la construction. Les chinois, qui changent peu à peu leur régime alimentaire, sont également devenus d’importants consommateurs de blé.

L’inde, peuplée de plus d’un milliard d’habitants, est également dans la course aux matières premières. Le pays est le premier consommateur de sucre et consomme 20% de la demande mondiale d’or. L’Inde est également un important consommateur d'énergie, de métaux mais aussi de produits du bois.

Les conditions climatiques

La sécheresse qui a frappé les Etats-Unis et la Russie cet été, deux importants exportateurs mondiaux, a directement provoqué une importante hausse des prix des céréales. Les cours du blé et du maïs ont flambé de 25% en juillet par rapport à août et ceux de la graine de soja ont grimpé de 17%. Fin juillet 2012, le boisseau de blé coté au CBOT atteignait 9,42 dollars, contre 6,5 dollars fin 2011.

Inondations, vagues de chaleur, les aléas climatiques seraient devenus six fois plus important qu’il y a cinquante ans. Le volume de l’offre est donc désormais difficile à estimer. Certains pays producteurs sont poussés à restreindre leurs exportations ce qui peut avoir des conséquences désastreuses. La Russie, troisième exportateur de blé, pourrait faire du marché intérieur une priorité suite aux vagues de chaleur qui ont touché le pays.

Selon une étude menée par Oxfam, une prochaine sécheresse survenant aux Etats-Unis en 2030 pourrait faire croître le prix du maïs de 140% par rapport au prix moyen des denrées alimentaires de cette année.

Les biocarburants

Les matières premières agricoles telles que le maïs ou la canne à sucre sont également utilisées pour produire des biocarburants.

Aux Etats-Unis, un tiers de la récolte de maïs sert à produire du bio éthanol. Le Brésil est le deuxième producteur mondial d’éthanol avec une production de plus de 16 milliards de litres.

Cependant, les biocarburants réduisent les productions en céréales, oléagineux et sucre destinées à l’alimentation. Pour cette raison, l’agence de protection de l’environnement américain (EPA) a demandé une réduction des quotas d’éthanol dans l’essence.

Alors que les prix des matières premières devraient rester volatils en raison des incertitudes de la production agricole, les conséquences de la sécheresse devraient avoir un impact sur le prix du bœuf, du porc, de la volaille et des produits laitiers en 2013.

À propos de l'auteur

user_images/207380_fr_terre.jpg

STÉPHANIE HAERTS

Rédactrice dans la finance, j'aime aborder les événements
  • 26

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!