Le baril de pétrole pourrait bien atteindre les 100$

Alors que la demande de pétrole explose et que l'AIE a annoncé une nouvelle hausse pour 2011, l'OPEP ne souhaite pas augmenter la production d'or noir.

L’Agence internationale de l’énergie a annoncé mardi que la demande de pétrole pour 2011 serait plus importante que prévu. Le prix du baril atteignait ce même jour 97,86 dollar pour le cours du brent et 91,63 dollar pour le brut.

Les pays consommateurs commencent à s’inquiéter de cette flambée des prix qui ne fait qu’attiser l’inflation et fragiliser la reprise économique mondiale. Depuis début janvier, le baril a ainsi augmenté de 10$ et il pourrait bientôt dépasser le seuil des 100$.

Les pays membres de l’OPEP, qui contrôlent 43% de la production mondiale de pétrole, ont déclaré ne pas vouloir augmenter la production. Selon eux, « le marché mondial reste bien approvisionné et les stocks devraient augmenter au premier semestre de l’année ».

Plusieurs facteurs

L’augmentation de la demande mondiale de pétrole, la faiblesse du dollar, les tensions géopolitiques mais aussi la limitation de la production par les pays producteurs sont autant de facteurs faisant pression sur les prix.

La forte demande venant des pays émergents s’explique par la croissance économique prévue pour 2010 en Chine et en Inde respectivement de 9,1% et de 8,4%.

L’AIE estime qu’en 2010, la demande en pétrole a progressé de 2,7 millions de barils par jour en comparaison avec 2009. Une progression de 1,4 millions de barils par jour est attendue pour 2011 par rapport à 2010.

Alors que la demande ne fait que croître, l’offre devrait progresser au ralenti car les réserves en pétrole s’amoindrissent et les producteurs sont parties prenantes d’une hausse des prix et d’une limitation de la production.

D’autres matières premières, comme le blé affecté par la sécheresse en Russie et ayant pour conséquence de maigres récoltes, subissent également une forte hausse des prix. Le prix du cuivre se trouve dans la même situation, soutenu par la croissance chinoise et l’amélioration du marché automobile mondial.

Comment investir ?

Le pétrole est la première source énergétique au monde. Pour cette raison, de nombreux investisseurs souhaitent profiter du potentiel de cet or noir. Pour bénéficier de la tendance haussière actuelle, il est possible d’investir dans le pétrole de différentes façons.

Vous pouvez acheter ou vendre sur les marchés « spot » et à « terme ». Le cours spot signifie que l’achat ou la vente du pétrole s’effectue quotidiennement et le prix est défini instantanément. Les contrats à terme sont des contrats de plusieurs mois, la quantité et la date sont définis auparavant.

Les investisseurs peuvent également investir dans les ETF. Ces fonds qui sont des OPCVM s’adressent aux investisseurs individuels qui veulent intégrer à leur compte les titres des produits financiers permettant de s’exposer aux matières premières .

Une autre alternative se présente également aux investisseurs, les CFD. Les CFD sont des produits financiers à effet de levier, pouvant aller jusqu’à 20 fois leur mise initiale et sont donc plus risqués. Ils permettent la vente à découvert et les frais de transactions sont inclus dans le spread.

Sur le même sujet