7

Autrefois réservés aux marins et aux hommes louches, le tatouage se démocratise. De nos jours, toutes sorte de gens se font tatouer, même de sympathiques grand-mères! Un tatouage est permanent, du moins tant qu'on ne le fait pas effacer. Quant a processus permettant de l'effacer, un traitement au laser, il est plutôt coûteux, douloureux et peut laisser des cicatrices inesthétiques. C'est pourquoi la décision de se faire tatouer ne doit pas être pris à la légère.

Bien choisir le dessin

On évitera autant que possible les tatouages qui suivent une mode. Il n'est pas très intéressant d'avoir le même tatouage que des milliers de personnes, en particulier lorsqu'on veut se faire tatouer pour se distinguer des autres! On évitera également les motifs qui rendent hommages à un artiste ou à un groupe car nos goûts peuvent changer avec les années. De plus, même si ça peut sembler une belle preuve d'engagement, se faire tatouer le prénom de l'être aimé n'est pas nécessairement une bonne idée, à moins de vouloir prendre le risque de se trouver, en cas de rupture, à devoir choisir entre le traitement au laser et le mécontentement de notre prochaine flamme!

Il subsiste encore des préjugés envers les personnes qui se font tatouer, même lorsque le dessin choisi est inoffensif et "tout public". Il faut donc y réfléchir à deux fois avant de porter son choix sur un motif violent, macabre ou à connotation sexuelle qui pourrait rendre mal à l'aise les gens qui nous entourent. À noter qu'un tatouage dont ne veux plus peut être couvert par un autre tatouage plus grand et utilisant des couleurs plus foncées.

Penser aux possible conséquences sur le travail

Ce ne sont pas tout les milieux de travail ni tout les employeurs qui sont tolérants envers les modifications corporelles. Tout comme certains piercings, les tatouages impossibles à dissimuler peuvent vous fermer les portes de certains emplois, parfois indépendamment du motif choisi. Un tatouage peut être considéré comme problématique dans les milieux de travail impliquant un contact régulier avec le public, en milieu scolaire ou encore qui se trouvent dans des domaines dans lequel les employés sont tenus de respecter un code vestimentaire rigoureux.

Penser à la visibilité

La décision d'opter pour le tatouage va de pair avec le désir de faire admirer l’œuvre. Cependant, il faut choisir judicieusement le format du dessin que l'on désire arborer car certains tatouage sont si grands qu'ils sont presque aussi difficiles à exposer complètement qu'à dissimuler complètement. Il serait donc utile, avant de vous faire tatouer, d'examiner le contenu de votre penderie, surtout si vous êtes une femme. Certaines parties de vos vêtements (manches, bretelle et même chaussures) peuvent dissimuler une partie de votre tatouage et le rendre plus difficile à apprécier.

On ne peut changer un tatouage comme on change de vêtement. Les tatouages se déclinent en plusieurs couleurs vives mais une couleur plus discrète ou plus neutre présente l'avantage de pouvoir être plus facilement assortie avec des vêtements de différentes couleurs. De plus, certaines couleurs sont plus difficile à faire enlever que d'autres lors d'un traitement au laser. C'est le cas notamment du noir et du jaune. Certaines personnes font entièrement couvrir leurs avant-bras ou leur jambes de différents tatouages entrelacés mais il faut savoir que plus une zone est surchargée et moins les motifs sont faciles à distinguer les uns des autres, surtout vus de loin.

Sur le même sujet