Que faire des poils de son chien? Pourquoi pas un pull en laine?

Le toilettage canin, un plaisir? Oui, lorsqu'on veut des poils pour obtenir des pelotes de laine de son toutou. Explication sur une mode qui progresse.
302

Garder une trace de son fidèle chien lorsqu’il aura disparu ou tout simplement être assorti à sa robe pour les balades, c’est une fierté pour beaucoup de maîtres. Mais c’est aussi l’envie de porter un pull unique et original, à la fois chaud, léger et agréable au toucher. Certains en ont fait un métier, tant du côté du filage que de la réalisation du tricot avec cette même passion autour de la laine de chien.

Pourquoi un pull en laine de chien?

La laine de chien est très douce et sans odeur, malgré certains préjugés, car bien-entendu elle est lavée minutieusement dès qu’elle est mise en écheveaux. Les travaux réalisés avec cette laine sont légers et ils tiennent chauds. Ce sont des vêtements de couleur unique et naturellement variés. Il n’y a pas de teintures d’appliquées, la fabrication est respectueuse de l’environnement et donne une laine qui pourrait être qualifiée de laine bio.

Côté recyclage, l’idée est efficace puisqu’il n’est plus question de jeter les poils de son fidèle compagnon, ils vont servir à nouveau. Quoiqu’il en soit, chaque propriétaire de chien en attente de ses réalisations uniques est satisfait, d’autant plus que ce nouveau type de lien affectif perdure au-delà de la vie du chien et rend plus douce l’inévitable séparation.

Le poil de chien: une activité artisanale en continuelle expansion

Depuis plus de 20 ans, une française nommée Doumé Jalat-Dehen a su faire parler d’elle. C’est du Finistère qu’elle file les poils de chien et son activité (Dogwool) y est prospère. Ses clients sont nombreux, ils la contactent de toute l’Europe pour obtenir des pelotes de laine d’une grande qualité, faites à partir du poil de leur chien. Doumé a fait de sa passion un métier.

D’autres, comme Frédérique ou Florence , réceptionnent vos dons pour leurs propres créations ou vous font bénéficier de leur savoir-faire pour vous envoyer les pelotes correspondant au poil de votre chien préféré. Une autre passionnée, Chantal Baudelin , récupère le poil de chien dans un salon de toilettage de Niort pour en faire des bérets et des gilets. Et comment ne pas parler d’Evelyne ( en vidéo ici ) qui réalise sa garde robe en réunissant son "savoir tricoter" avec le savoir faire de son amie Catherine, la fileuse. Il est impossible de citer tous les passionnés tant ils sont nombreux.

Il y a maintenant beaucoup de créateurs, même au-delà de nos frontières qui ont ouverts des boutiques sur le net et dont la spécialité est la laine de chien. Chez Cannislana , il est possible de s’inscrire en tant que créateurs de modèles et d’y vendre de jolies réalisations. D’autres e-boutiques telles que Tricots-Bell ou Toutous Laines se diversifient même avec le filage de poils de chat… ou de poney!

Qu’elles races de chiens donnent les meilleures laines?

Certaines races sont mieux appropriées que d’autres. Tous les chiens n’ont pas la même qualité de sous-poil puisqu’ils ne sont pas tous faits pour vivre sous le même climat. Les plus appropriées sont, par exemple, le léonberg, le samoyède, le husky, le bouvier bernois, le chow-chow, le colley, le berger allemand, le terre-neuve, et d’autres encore. Selon le type de chien que l’on possède, la douceur peut varier, tout dépend également de la longueur du poil et de la qualité du brossage. Il est aussi possible d’obtenir des mélanges comme de la laine canine et de l’angora ou de la laine canine et du fil de soie. Tout est envisageable et il faut retenir que ce sous-poil n’est pas allergisant et qu’il s'avérerait plus chaud que la laine de mouton.

Comment fait-on un tricot de laine en poil de chien?

Avant d’obtenir une création sur mesure et originale, il faut toiletter son chien en sélectionnant lors d’un brossage minutieux les poils les plus doux comme ceux du ventre, du dos ou du poitrail. Voici une vidéo offrant des conseils sur le brossage. Les mues sont de bonnes périodes pour emmagasiner beaucoup de poils. Il est important de bien les stocker sans les écraser en attendant d’obtenir la quantité souhaitée. Pendant que le sac se remplit, il faut s’accorder sur la chose et le prix avec un artisan fileur pour que celui-ci s’applique à carder ce sous-poil et à le filer au rouet traditionnel. L’étape du retors permet ensuite d’obtenir le fil de laine qui sera transformé sous forme d’écheveau. Celui-ci est alors soigneusement lavé avant de donner une douce pelote de laine de chien.

Le choix est vaste quant aux réalisations à vendre : châles, bonnets, gants, écharpes, ponchos, pulls mais également des manteaux pour chiens! Chacun semble y trouver confort et satisfaction.

Sur le même sujet