Voici quelques bons conseils pour remettre un cheval en état

Votre monture a les côtes saillantes et vous ne savez plus quoi faire pour qu'elle reprenne du poids. Cet article rassemble pour vous quelques idées.
2.1K

Nombreuses sont les raisons qui sont susceptibles d’amener un cheval à être maigre et vous en trouverez un aperçu ici . Quoi qu’il en soit, il est important, pour son bon état général, d’éviter que cette période ne s’éternise! Voici un récapitulatif de moyens simples qui favorisent la prise de poids chez les chevaux, une fois tout soucis de santé écartés.

Votre cheval est trop maigre? Adaptez son alimentation.

Le foin ou l’herbe sont les aliments de base et bon nombre de cavaliers complémentent avec des granulés et c’est une bonne chose puisqu’ils vont apporter bien des nutriments et des vitamines indispensables. Cependant, certains chevaux profitent beaucoup plus des aliments floconnés, ceci est dû au fait qu’ils mangent moins vite (mastication plus importante et salivation améliorée) mais aussi à leur grande qualité nutritive. Ils sont conçus pour favoriser une bonne assimilation par l’organisme et ainsi le cheval va mieux en profiter.

On peut citer (dans l’ordre selon l’énergie apportée: UFC) le Fiberclub de chez Equidéos, le Dinavena de chez Sopral, Fleky de chez Royal Horse ou Build up mixt de chez Dodson & Horrel par exemple. Mais il y en a bien d’autres et ils se trouvent aisément dans le commerce. Ils sont un peu plus chers que les granulés basiques mais il est facile de comprendre pourquoi.

Il ne faut pas donner de grosses quantités d’un coup, la ration journalière doit-être fractionnée en 2 repas minimum, plus, c’est mieux. Vous serez surpris du résultat avec ces aliments!

Quelle quantité d’aliments floconnés, doit-on donner à un cheval?

Sur le plan quantitatif, les besoins sont très variables d’un cheval à l’autre. Tout dépend de la race et de son tempérament. Par exemple, on ne nourri pas un pur-sang de la même façon qu’un quater-horse ou qu’un camargues . Il faut également comprendre qu'une période de croissance ou d’allaitement va demander plus d’énergie.

Attention ! Plus un cheval est nerveux ou plus il travaille et plus il brule de calories…

Il est possible pour un cheval toisant 1.50m de donner trois litres d’aliments par jour en complément d’un bon foin et pour un autre de même taille, de devoir augmenter jusqu’à cinq litres par jour pour un résultat équivalent. Par conséquent, fiez-vous à votre œil de soigneur et à l’activité de votre monture puis ajustez.

Voici quelques bonnes idées pour faire grossir les chevaux et améliorer leur état général.

Pour engraisser un cheval, il est encore possible d’ajouter dans sa ration des graines de fenugrec (ne pas donner aux juments en gestation, par contre c’est très bon pour la lactation), à raison de 20 g par jour. Elles ont la particularité de stimuler l’appétit, de diminuer les douleurs gastriques, de «retaper» un convalescent et donc de faire prendre du poids. Une cure de 15 jours permettra de faire un premier bilan et devrait être suffisante. Plus de détails ici sur cette plante aux multiples vertus, même pour le cavalier!

Le maïs concassé et le tourteau de soja sont très nourrissants et peuvent complémenter une ration pauvre en protéines mais il ne faut pas en abuser, surtout si vous venez d’opter pour les floconnés. Ceux-ci doivent être adaptés à l’âge du cheval et à son activité physique, il faut leur laisser le temps de faire leur effet et éviter de changer trop fréquemment l’alimentation de votre monture, cela peut contrarier son organisme. Attention, trop de protéines chez un cheval adulte, peut être néfaste pour le foie et les reins. Il est conseillé de ne pas dépasser 10 à 12 % dans l’aliment de complément.

Il est possible d’ajouter des vitamines spécifiques aux chevaux, de 60 à 80 g par jour selon les produits et les chevaux, à donner en automne et au début du printemps. Période durant laquelle leur organisme est beaucoup sollicité, citons comme exemple, la repousse du poil avant l'hiver. Les vitamines sont également bénéfiques aux jeunes chevaux. Le vendeur spécialisé vous conseillera en fonction du poids de votre cheval et du choix de vos granulés.

Vous pouvez aussi incorporer de l’huile à sa ration, de l'huile de lin ou un mélange d’huiles végétales telles que l'isio4, à raison de 150 ml par jour. L’apport en huile est fortement conseillé pour les vieux chevaux qui perdent de la masse musculaire. En effet, le bénéfice de cette méthode est dû à l’apport des précieux omégas, 3 et 6 pour l’isio 4 et aux omégas 3, 6 et 9 pour l’huile de lin, et c’est un bon apport de calories supplémentaires. L’huile favorise le transit intestinal.

Donc, du bon foin à volonté, un travail raisonné, des jeux pour être plus proche, un bon suivi général et une alimentation adaptée vont rapidement venir à bout de la maigreur d’un cheval. Il ne faut pas penser que certains chevaux sont maigres de nature et qu’ils le resteront, ils sont tous capables de reprendre du poids lorsque les aléas dus à une mauvaise santé ou à un déséquilibre sont écartés.

A l’inverse, il est souvent plus difficile de leur faire perdre du poids et, un excès énergétique peut générer de sérieux problèmes: fourbure, coliques, difficultés dans l’effort, etc. A vous de trouver le bon équilibre pour votre ami.

Sur le même sujet