Découvrer les férias de Séville

Du 3 au 8 mai venez assister à l'événement festif et emblématique de Séville: les férias d'avril.
8

Pendant une semaine, plus de 1000 casetas - de grands chapiteaux de toile - sont dressées les unes à côté des autres sur de multiples avenues aux noms de toreros célèbres. Du milieu de l'après midi jusque tard dans la nuit, hommes, femmes et enfants de tous age se réunissent en une foule passionnée. Musique, bars et restaurations mènent les festivités grand train.

Caseta privée ou caseta publique, la fête est pour tout le monde

L'essentiel des casetas appartiennent à des familles riches de Séville qui pendant six jours entretiennent leur fonctionnement, et y invitent amis et familles à s'y retrouver et faire la fête. Il existe un certains nombres de caseta publiques, vers lesquelles, ne détenant pas d'invitation, vous pourrez vous rabattre.

Traje ou costume élégant, un défilé pour les yeux

Tous les jours on croise en ville les gens qui partent pour quelques heures ou pour la nuit, vêtus de leur plus bel apparat. Les femmes portent le traje , robe longue andalouse traditionnelles aux couleurs souvent contrastées. Elle ne peuvent pas passer inaperçues. En d'autres lieux, on croirait assister à un défilé folklorique, à une parades de demoiselles et dames plus agées. Ici, elles font parti du décors, de l'ambiance. Souvent splendides, parfois vraiment très belles. On peut voir des familles entières habillées pour l'occasion, se faire véhiculer à l'arrière d'un carrosse coloré tracté par des cheveux coiffés de pompons et de clochettes.

Une journée à la féria

A cette époque le soleil peut déjà frapper fort. Nous remontons l'Avenue de la Constitution, artère principale où circule élégamment le tramway au milieu de grands bâtiments restaurés puis gagnons l'autre rive du Guadalquivir, en direction de la porte d'entrée de la féria.

Chaque jour elle débute dans l'après midi et se prolonge jusqu'au petit matin. Une grande fête foraine s'y tient également. Nous nous installons au bar d'un stand à siroter un verre, et contempler et commenter les tenues vestimentaires des belles andalouses. Happés par la musique qui entraînent quelques locaux dans des danses traditionnelles, nous commandons un verre et quelques tapas. Lorsque l'ambiance redescend, nous partons à la recherche d'une autre caseta, d'une autre atmosphère. Les soirées sont animées dans une ambiance très locale, aux sons et aux pas des sévillannes , ces danses folkloriques et traditionnelles andalouses. Devant une assiette de jambon, un plat de poissons frits, arrosé de rebujito (manzanilla et limonade), nous suivons attentivement les mouvements et les regards lancinants qui dans un jeu de séduction composent ces danses particulières. Un anglais (sûrement !) propose un spectacle atypique et une interprétation originale, saccadée, mais cohérente, des pas qu'il semble particulièrement apprécier, toujours à la recherche d'une partenaire. Une gestuelle qui fait fureur auprès des contemplateurs ! Minuit approche, et les lumières commencent à s'éteindre, indiquant la fin imminente des festivités. Les gens se dirigent peu à peu vers la porte illuminée. A minuit pile, les éclairages s'éteignent progressivement, un feu d'artifice débute depuis les berges du Guadalquivir, dans la ferveur de la foule rassemblée. La féria s'achève dans un mouvement humain qui se déplace et s'amasse pour assister au final. Des explosions dans le ciel de Séville achèvent une semaine de liesse nocturne...

Plus d'infos

Le site officiel des férias de Séville: http://feriadesevilla.andalunet.com/

Sur le même sujet