Allonger le congé de paternité, est-ce bien raisonnable?

Outre le congé de maternité (16 semaines) pour la maman, l'Igas propose 4 semaines de congé pour le père au lieu de 11 jours. Pour quelles raisons?

Comment obtenir l'égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités familiales et professionnelles? En impliquant davantage les hommes dans l’accueil d’un enfant à sa naissance, répond Brigitte Grésy, membre de l’Inspection générale des affaires sociales ( Igas ), celle-là même à qui l'on doit la proposition de faire entrer 40% de femmes dans les conseils d'administration d'ici 2017.

Cette fois-ci, elle veut révolutionner le rôle du père dans l’éducation, en prônant l’allongement du congé de paternité, le raccourcissement du congé parental d’éducation et la possibilité pour le père de s’arrêter de travailler pour s’occuper d’un parent malade ou d’un ado en crise. En présentant 25 propositions dans son rapport remis mardi 7 juin à la ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, l’inspectrice générale veut «rendre ses lettres de noblesse à la parentalité tout au long de la vie».

Vers plus d’égalité familiale et professionnelle

  • Tâches ménagères mal réparties.
une heure quarante par jour

Les femmes exécutent toujours 80% des tâches ménagères (ménage, linge, cuisine, courses) lorsqu'elles sont en couple car dans la culture française, c’est «l’homme qui rapporte de l’argent» et donc s’investit dans sa vie professionnelle.

  • Un salaire inférieur d'un tiers.
salariées gagnent encore 27% de moins

  • Une carrière modifiée avec une naissance.

  • Les femmes, «agents à risque».

Un congé d’accueil de 8 semaines à partager

L’idée «révolutionnaire» du rapport consiste à proposer, en plus d'un congé maternité de 12 semaines, un «congé d'accueil» de l'enfant de 8 semaines à partager à égalité entre les deux parents.

  • Un mois au lieu de 11 jours.

  • Après le congé de maternité.

  • Un bonus d’une semaine.

  • Pas obligatoire.
Medef et de la CFDT

Un congé parental raccourci à un an

  • 3 ans actuellement.

  • Mieux rémunéré.

  • 2 mois pour l’autre parent.

D’autres congés et autorisations d’absence

  • Adolescent en crise ou parent malade.

  • Autorisation d’absence pour le père.

Ces mesures sont-elles réalistes?

  • Un surcoût de 250 millions d’euros.

  • Une recommandation européenne.

  • Moins de frais de garde.

  • Le congé parental raccourci.

  • L’exemple de nos voisins.

La réforme a-t-elle des chances de passer?

  • Le scepticisme des associations familiales.
le gouvernement avait envisagé de l’alléger

  • Un rendez-vous le 28 juin.

Sources : lesechos.fr , 20minutes.fr , infobébés.com , lci.tf1.fr , libération.fr , francesoir.fr , lefigaro.fr , myeurop.info .

Sur le même sujet