Comment l'affaire DSK devient un boulet pour le Parti socialiste

Maintenant, une deuxième accusatrice, en France cette fois. L'affaire DSK, par ses rebondissements incessants, commence à «pourrir» la primaire socialiste.

Cette fois, trop c'est trop pour le PS ! On disait DSK libre et sur le point d'être blanchi à New York et voilà qu'il fait l'objet d'une plainte en France pour tentative de viol . Désormais, il ne se passe plus une semaine sans que «l'affaire DSK» ne provoque des coups de théâtre, au point que les socialistes appréhendent tous les jours de se réveiller avec la Une des journaux consacrée à leur ancien favori pour la présidentielle. De quoi «pourrir» la vie des candidats à la primaire et transformer la bataille socialiste pour 2012 en combat de boue. Comment et pourquoi Dominique Strauss-Kahn, celui qui incarnait au Parti socialiste, et chez une majorité de Français, la seule alternative crédible à Nicolas Sarkozy est-il devenu une sorte de boulet, au point que même ses amis les strauss-Kahniens ne semblent plus souhaiter son retour?

Une nouvelle «affaire DSK»

  • Toujours poursuivi aux États-Unis.

Pour autant, DSK n'était pas sorti d'affaire. Il est d'ailleurs toujours poursuivi, dans l'impossibilité de quitter les États-Unis, et les sept chefs d'accusation (tentative de viol, agressions sexuelles, séquestration) sont maintenues par le procureur Cyrus Vance. L'affaire de New York n'a donc pas fini d'embarrasser le PS.

  • Bientôt poursuivi en France.
L'Express «lui refermer la porte»

  • De quoi nourrir l'affaire de New York.

Un tempo mortifère pour le PS

  • Yves Calvi à C dans l’air.
C dans l'air

  • Un calvaire pour Martine Aubry.
juste de se lancer dans la course, trois jours plus tôt ses nombreuses hésitations

  • François Hollande bientôt rattrapé par l'affaire?
il n'avait pas eu connaissance de cette affaire dans le détail

  • Un présidentiable détruit.

  • Des affaires privées jusqu'à quand?
la distinction entre DSK et les autres candidats du PS

La guerre des complots

  • Les candidats interpellés.

  • La théorie du complot de New York.
la victime d'un complot

  • La théorie du complot en France.
instrumentalisée par la droite

  • La théorie d'un troisième complot.

  • La page n'est pas tournée au PS.
pas d'autre solution que de rompre

Sur le même sujet